mardi 31 mai 2011

L'Afrique et son retard scientifique

L'Afrique et son retard scientifique
D'entrée de jeu, je dis que l'Afrique «noire» a son savoir, mais ce savoir n'est
pas de même nature que celui que l'on retrouve chez beaucoup d'autres peuples du
monde. En effet, le savoir africain relève de la «para-science», c'est-à-dire la
primauté de l'antimatière (esprit, au sens religieux) sur la matière (physique
des quantas, excusez mon ignorance dans l'emploi de ces termes). C'est ce qui
fait que dans mon cas, par exemple, un tradipraticien a pu, par le biais des
«incantations», me remettre sur les jambes 21 jours seulement après un accident
de la circulation: multiple fractures du tibia, du plateau tibial et du péroné.
Un peu plus 4 mois après, j'étais complètement sur les jambes et, aujourd'hui,
je marche comme si je n'avais jamais eu d'accident.

L'autre type de savoir africain, que l'on retrouve d'ailleurs dans d'autres
parties du monde, c'est la connaissance de la flore et de la faune, qui est la
base de la médecine des plantes autrement appelée «pharmacopée traditionnelle».
Ce qui fait qu'un paysan ou un berger connaît effectivement, et à la fois,
autant sinon plus de bêtes domestiques et sauvages, d'arbres et de plantes,
leurs noms, propriétés et utilités, plus qu'un botaniste diplômé d'université
(le plus souvent spécialisé dans un seul domaine). Du moins, en ce qui concerne
la contrée qu'il pratique tous les jours, dont il connaît tous les coins et
recoins, comme la paume de sa main.

On ne peut pas dire qu'une telle personne est «ignorante», parce que,
simplement, elle ne possède pas un parchemin universitaire.

Idem pour un vieillard dépositaire de la mémoire collective, concernant la
connaissance du terroir, l'histoire et la géographie du pays, les us et coutumes
des populations, etc. C'est d'ailleurs tout le sens de la fameuse maxime
d'Amadou Hamâté BAH, à la tribune de l'UNESCO, dans les années 1960: «En
Afrique, quand un vieillard meurt, c'est une bibliothèque qui brûle».

Donc, le «retard scientifique» de l'Afrique s'entend, pour moi, en termes de
déficit de savoirs «techniques et technologiques».

Abstraction faite de la technique d'extraction du fer (connaissance du mimerais
et fabrication du haut fourneau) et celle du métier à tisser, jadis connues
avant le contact avec les Arabes, d'abord, et les Européens, ensuite.

Mais, il y a plusieurs raisons à ce retard scientifique.
La première, c'est l'absence d'écriture pour faire progresser le savoir, quel
que soit le domaine concerné, surtout le savoir technique ou mécanique. En
effet, la transmission «orale» du savoir détériore celui-ci de façon progressive
et profonde: de l'émetteur A au récepteur B, séparés par un temps relativement
long (TL), soit le message est profondément altéré, soit il est «oublié». En
tous les cas, il ne peut arriver «tel quel», c'est-à-dire «conforme à
l'original». Ce qui n'est pas le cas d'un message écrit. Ne dit-on pas que, sous
forme de boutade, si l'on veut cacher quelque chose à l'Africain noir, il faut
le mettre dans un livre dans la mesure où la lecture est la chose au monde qu'il
déteste le plus ? D'autre part, l'oralité est un gros handicap pour construire
une rationalité discursive et scientifique (démonstration des théorèmes et
autres formules mathématiques, physiques et chimiques). Or, la critique du
discours développe l'argumentation qui sert, elle-même, de levain au
raisonnement comme le premier stade de la rationalité. Celle-ci, à son tour, est
l'antichambre de la démystification des phénomènes de la nature. Un grand nombre
de ceux-ci pouvant s'expliquer par la physique des quantas dont la connaissance
et la maîtrise sont à la base des progrès techniques et technologiques sur le
temps (remise en cause perpétuelle et amélioration constante des acquis).

La seconde raison, c'est le faible contact «pacifique» de l'Afrique noire avec
le reste du monde, notamment en matière d'échanges scientifiques. Par exemple,
c'est ce qui a permis à l'Europe, par l'entremise des traducteurs arabes, de
renouer avec le savoir philosophique (donc, scientifique) de la Grèce antique et
de connaître sa renaissance culturelle et scientifique après la parenthèse
obscurantiste du Moyen-âge (du 9è au 15è siècle). C'est aussi le cas des savoirs
importés de Chine (poudre, boussole, imprimerie) dont l'Europe s'est servie
après pour dominer «militairement» une grande partie du monde aux 16è, 17è, 18è,
19è et même 20è siècles. Grâce à cet avantage, l'Europe grande encore sa
suprématie scientifique et, surtout, culturelle (notamment linguistique) sur le
reste du monde (american way of life, l'Amérique étant la fille émancipée de
l'Europe). Il y a aussi, et surtout, les chiffres phéniciens, que l'Europe a
découverts par le biais des mêmes Arabes (d'où l'appellation «chiffres arabes»).
En effet, l'importance de ces chiffres est incommensurable dans le développement
des connaissances mathématiques, physiques et chimiques en termes d'opérations
(calcul). Ce n'est d'ailleurs pas un hasard si les Arabes ont excellé, un
moment, dans les mathématiques comme en témoigne l'algèbre, à titre
d'illustration.
La troisième explication peut être liée à l'urbanité. En effet, l'environnement
urbain, grâce au melting-pot, est propice à la «culture scientifique». Ce n'est
pas un hasard non plus si, selon certains historiens, la plupart des Nobel
scientifiques se trouvent parmi les Juifs qui, d'après les statistiques, ont
majoritairement vécu dans les villes, aussi bien dans le Proche-orient antique
que dans l'Europe des «lumières». Or, jusqu'à une date récente, et à quelques
exceptions près, l'Afrique noire a connu très peu de villes qui, en réalité, ne
sont que de gros villages.

Enfin, et c'est très subjectif, après les phases de domination (esclavage et
colonisation), l'Africain n'a pas réagi comme le Juif, lui aussi victime de
l'Histoire ancienne (Égypte pharaonique) et contemporaine (ghetto, holocauste en
Europe), en se valorisant «socialement» par le savoir comme on peut s'en rendre
compte par le nombre élevé de Nobel scientifiques parmi les Juifs, tel que
indiqué plus haut. En effet, préférant le gain facile, l'Africain, y compris
l'Africain-Américain, a plutôt développé ses talents dans le sport et la
musique. Si l'Africain-Américain ou l'Antillais noir a une bonne excuse, parce
que vivant dans un environnement discriminatoire aux USA ou en Europe,
l'Africain vivant en Afrique, lui, n'en a aucune. La «paresse intellectuelle»
étant la chose la mieux partagée en Afrique noire.
Donc, pour rattraper ce retard, la première des choses est de travailler à
transformer la société d'oralité en société d'écriture. Et, à ce sujet, il ne
faut pas se leurrer, cela passe nécessairement par le développement des langues
africaines «transnationales» par l'enseignement, seul gage d'intériorisation ou
d'appropriation du savoir technique et technologique qui permettra, seule,
l'innovation ou l'inventivité. En créant, par exemple, des pôles universitaires
swahili, lingala, manding, fulfulde, hausa, bantu, etc., tout en favorisant des
passerelles entre eux et les universités partenaires du reste du monde. Car, il
faut, pour ce faire, une masse critique de scientifiques qui soient capables de
créativité, mais qui ne soit pas seulement abonnés à la photocopie des savoirs
comme c'est aujourd'hui le cas. Une seule hirondelle (l'exception qui confirme
la règle) ne pouvant faire le «printemps scientifique» de l'Afrique noire.

J'ai volontairement passé sous silence les autres aspects négatifs, notamment le
déficit démocratique et la culture de la médiocrité, sur fond de gestion
tribale, népotiste et régionaliste de nos Etats post coloniaux. Sans parler de
la corruption gangreneuse, à petite ou grande échelle, dans tout le corps
social.

Par SOD
Mr ASSADEK aboubacrine
Assistant au département de mathématiques et informatique
à la Faculté de Sciences et Techniques de l'Université de Bamako.
Tel (00) 223 222 32 44
Fax (00) 223 223 81 68
B.P. E3206 Bamako-Mali
Cel1 (00) 223 643 49 64
Cel2 (00) 223 653 83 44

Lettre ouverte au Président Nicolas SARKOZY


Lettre ouverte au Président Nicolas SARKOZY ( Alioune DIOP )

Monsieur le Président, 

Si l'émotion est nègre et la raison hellène, pour citer le poète Léopold Sédar Senghor, permettez moi, en tant que citoyen sénégalais de m'émouvoir de votre déraison.

Monsieur le Président, suite à la photo officielle du sommet du G8 qui s'est tenu dernièrement à Deauville, vous vous êtes illustrés devant les caméras du monde entier en présentant Monsieur Karim Wade, fils du Président Abdoulaye Wade au Président Barack Obama.

L'image est parfois plus puissante que le verbe, et puissante cette image l'est assurément.  

Monsieur le Président, cette mise en scène ubuesque, on s'en doute, n'est sûrement pas fortuite. Si l'on sait que le protocole diplomatique est réglé à l'avance, au millimètre et à la seconde près. Aussi, le caractère prémédité de cet acte le rend vicieux à plus d'un titre.

La fin justifiant les moyens, la question que l'on pourrait se poser est d'une banale simplicité : quel est l'objectif poursuivi ?

Est-ce pour prendre part au projet inavoué d'Abdoulaye Wade de porter son fils Karim au pouvoir, dans des conditions quasi dynastiques, donc anti républicaines ?

Est-ce pour soutenir un président certes démocratiquement élu, pointant à 85 ans( à l'état civil et la précision est de taille), après avoir exercé deux mandats présidentiels consécutifs, s'est déclaré candidat à sa propre réélection (je vous ferai l'économie du débat constitutionnel qu'il suscite dans mon pays) ?

Seuls les acteurs de cette rencontre que sont Wade père et fils, peut-être Obama et vous même êtes en mesure d'éclairer nos lanternes.  

Monsieur le Président, vous ne vous plaindrez surement pas que les médias français, si prompts à commenter abondamment l'actualité présente et passée mais décidément bien incapables d'anticiper et de décrypter en amont les signes avant-coureurs des bouleversements à venir dans le monde, n'aient relevé cette mise en scène insipide et malvenue.

Le cas Kadhafi et de manière plus générale les révolutions arabes sont une illustration assez édifiante de mon affirmation.  

Monsieur le Président, j'ose vous avouer qu'au fond, cela ne m'étonne guère non plus que vous preniez part à cette mascarade tragicomique car le récent et malheureux épisode de la candidature de votre fils Jean Sarkozy à la tête de l'EPAD est encore frais dans nos mémoires.   

Monsieur le Président, je finirais mon propos en vous rappelant tout simplement que le Sénégal n'est pas le Gabon ; que le Sénégal n'est pas les Hauts de Seine et que le peuple sénégalais  souverain se dressera sur le chemin de quiconque œuvrera à la mise en place d'un pouvoir monarchique et despotique. Qui plus dans un pays où le suffrage universel est pratiqué depuis 1848.  

Tout en vous en souhaitant bonne réception de cette présente, je vous prie de croire, Excellence,  en l'assurance de ma très haute considération.  

Alioune DIOP

Kamano

 
______________________________________
Savoir, c'est porter la responsabilité d'agir, et agir c'est s'engager dans la voie de la reforme de la société. L'engagement est une responsabilité sociale de l'intellectuel

: Futura-Sciences : quid de la cigarette électronique ?, la céphéide V1, 200 mégapixels !, l'après Ariane 5


Découvrez notre lettre d'information en ligne -

Futura-Sciences, le magazine de la science, de l'innovation et de la découverte

Futura-Sciences     L'actualité scientifique du lundi 30/05/2011

Les dernieres actus Sciences

La cigarette électronique : une réelle aide antitabac ?

Illustration
Pour marquer la Journée mondiale sans tabac, aucune cigarette ne sera donc allumée dans le monde le 31 mai ? Cette utopie, ainsi que celle de faire... Lire la suite »

 

V1, l'étoile variable qui a changé l'univers

Illustration
Le télescope spatial Hubble a suivi les variations de luminosité d'une céphéide célèbre à l'origine d'une nouvelle vision de l'univers en 1923.... Lire la suite »

 

Des photos à 200 mégapixels, c'est possible chez Hasselblad

Illustration
Le H4D-200MS d'Hasselblad pulvérise le record des appareils photo du commerce avec 200 millions de pixels. Pourtant, son capteur en comporte quatre... Lire la suite »

 

Arianespace veut accélérer la succession d'Ariane 5

Illustration
Le lanceur européen de nouvelle génération, qui succédera à l'actuelle Ariane 5 et remplacera la Soyouz utilisée en Guyane, est prévu en 2025. Mais... Lire la suite »

 

Exploration du Système solaire : la Nasa sélectionne la mission Osiris-Rex

Illustration
La Nasa a sélectionné une mission qui pourrait aider à mieux comprendre la formation du Système solaire et l'apparition de la vie sur Terre. Elle... Lire la suite »

 

En route vers les planètes ardentes avec André Brahic

Illustration
L'astrophysicien André Brahic, découvreur des anneaux de Neptune et membre de l'équipe d'imagerie de la mission Cassini explorant actuellement... Lire la suite »

 

Les derniers dossiers

Les dix causes du cancer du sein

Illustration
On a découvert en France, en 2010, 70.000 nouveaux cas de cancer du sein. C'est la première cause de mortalité chez les femmes de 35 à 55 ans. Ce... Lire la suite »

 

Plancton : un monde d'organismes mystérieux

Illustration
L'expédition Tara Oceans et les Chroniques du plancton nous plongent dans le monde étonnant du plancton, ces êtres mystérieux qui peuplent les... Lire la suite »

 

Mesure des variations du niveau des océans

Illustration
La mesure du niveau de la mer et de ses variations permet de déterminer le niveau moyen de la mer qui est sans doute le meilleur indice que l'on... Lire la suite »

 

Les îles, paradis à préserver

Illustration
Les îles... Ces poussières de terre éparpillées dans l'immensité de l'océan font rêver depuis toujours. Dans l'imaginaire collectif, elles sont... Lire la suite »

 

L'arrosage automatique : à la goutte près !

Illustration
L'arrosage automatique libère des contraintes quotidiennes et permet de maîtriser sa consommation d'eau en s'adaptant aux besoins des végétaux qui... Lire la suite »

 

Désabonnement en un clic

[ElWatan] Newsletter du 31/05/2011


Logo El Watan Actualité | mardi 31 mai 2011







L'info en continu

Le temps du réalisme économique
L'organisation du Forum de partenariat Algérie-France, qui rassemble depuis hier près de 500 PME à Alger, devrait marquer le...
 

Allemagne : 14 morts victimes de la bactérie Eceh, les hôpitaux saturent
Des hôpitaux du nord de l'Allemagne étaient submergés lundi par les malades contaminés par une bactérie potentiellement mortelle, apparemment ingérée lors de...

Peine capitale pour l'émir de katibet El Arkam et six autres de ses acolytes
L'ex-émir de la katibet El Arkam de l'ex-GSPC, Habib Mourad et six autres de ses acolytes ont été condamnés par...

Jean-Pierre Raffarin : " il y a un nouveau climat entrepreneurial en Algérie"
Selon Jean-Pierre Raffarin, vice-président du Sénat français et  ancien Premier ministre, l'Algérie et la...

Libye: la médiation africaine sapée par les raids de l'Otan selon Zuma
Le président sud-africain Jacob Zuma, venu rencontrer Mouammar Kadhafi à Tripoli, a estimé lundi que les raids de l'Alliance sapaient la médiation africaine...

Actualité

Le temps du réalisme économique
L'organisation du Forum de partenariat Algérie-France, qui rassemble depuis hier près de 500 PME à Alger, devrait marquer le...

Le patronat en rangs dispersés
Cette absence de cohésion, qui a toujours caractérisé le patronat algérien, a, cette fois encore, donné...

Meeting de solidarité à Beni Douala
Les habitants de Beni Douala, à 17 km au sud-est de Tizi Ouzou, continuent de mettre la pression sur les ravisseurs de Mourad Bilek, un jeune...

A quelle logique obéit la démarche présidentielle ?
Les constitutionnalistes le disent, la démarche la plus crédible voudrait que lorsqu'on décide de revoir la Constitution...

Sports

EN à J-4 de Maroc - Algérie : La pression se fait sentir chez les Verts
Le derby maroco-algérien de ce samedi au nouveau stade de Marrakech s'approche à pas de géant, il ne reste désormais...

«Heureux de rejoindre les rangs de la sélection»
Sélectionné pour la première fois en équipe d'Algérie, le pensionnaire du Stade Brestois, Brahim Ferradj, est...

EN : Blessure de Djebbour

International

Le patron de l'OTAN invite El Gueddafi à partir
Rasmussen estime que le «règne de la terreur d'El Gueddafi touche à sa fin».

Jacob Zuma en médiateur
Le président sud-africain, Jacob Zuma, membre du panel de haut niveau de l'Union africaine (UA) sur la Libye, s'est rendu hier en...

Un avocat «rebelle» primé
Le Libyen Fethi Terbil, 41 ans, un symbole de la contestation contre Mouammar El Gueddafi, est le lauréat 2011 du prix Ludovic Trarieux qui...

Culture

La quête de la mémoire
Saïd Hilmi , comédien au talent avéré et à l'humour sarcastique, a décidé de convoquer la...

Les chemins de la liberté sont parfois étroits
La mécanique du discours a envahi jusqu'à l'épuisement la pièce El Koursi oua El Hakem de Khaled Gherbi



PDF du jour

PDF du jour







Se désabonner de la newsletter



--
Mr ASSADEK aboubacrine
Assistant au département de mathématiques et informatique
à la Faculté de Sciences et Techniques de l'Université de Bamako.
Tel (00) 223 222 32 44
Fax (00) 223 223 81 68
B.P. E3206 Bamako-Mali
Cel1 (00) 223 643 49 64
Cel2 (00) 223 653 83 44
skype: djaladjo32
site: http://www.aboubacrine-assadek.com/

Kofi Annan : "Pas de développement sans sécurité, pas de sécurité sans développement, ni développement ni sécurité sans respect des Droits de l'Homme".

lundi 30 mai 2011

Les gros titres d'actualité de maliweb.net

À la Une de l'actualité Mise à jour :  30 Mai 2011, à 01:32 GMT  
Des "experts Manhattan" pour faire parler la cache de Ben Laden (29/05/2011) Une section de la CIA, épaulée par des experts de la police scientifique, va passer au peigne fin la cache du chef d'al-Qaida. Pour les Américains, la cache de Ben Laden à Abbottabad, au Pakistan, c'est la caverne d'Ali Baba du...
Nord-Mali : Appel à ATT contre l'insécurité croissante (Le Républicain, 30/05/2011)Un appel non signé posté, la semaine dernière sur Kidal Infos, appelle l'Etat malien « à prendre ses responsabilités vis à vis de la situation actuelle de la présence de plus en plus visible du mouvement extrémiste Aqmi » dont il signale le regain d'activité dans...

Forum de Discussion
(participez au débat)
 
VIDEOS 
  Ajoutez vos vidéos
 
Emploi / Appels d'offres  
(jobs, CV, biz, immo, annonces)

 Edito / Deauville : Portion congrue pour Ouattara, Condé et Issoufou  (Le Républicain30 Mai 2011) - Les rideaux sont tirés sur Deauville. Pour la Tunisie et l'Egypte, c'est le jackpot. Si l'acte suit la parole, alors, le vrai printemps va pouvoir commencer pour ces pays qui le méritent. Car Sidi Bouzid et la place Tahrir sont désormais un patrimoine universel...

Semaine de l'Afrique : Le Parena invite les jeunes à relever le défi de la renaissance  (Le Républicain30 Mai 2011) - A l'occasion de la Journée de l'Afrique et de la Semaine de l'intégration, la jeunesse du Parti pour la renaissance nationale (Parena) a organisé, samedi dernier, une conférence-débat dans une salle archicomble de la Maison de la...

 Club de la presse de Radio Kledu : Adhésion au RAVEC  (Le Républicain30 Mai 2011) - La salle de conférence du Centre du secteur privé (Aci 2000) a servi de cadre, le 28 mai 2011, à la tenue du soixante sixième (66è) club de presse de Radio Kledu. « Quel fichier électoral pour les élections générales de 2012 au...

Chronique d'un succès annoncé pour la jeunesse malienne  ( 30 Mai 2011) - Avant de me lancer dans cette aventure, je tiens à préciser que cette initiative n'a nullement la prétention de proposer des solutions miracles ou encore la mesure de l'entropie de notre système actuel. Elle se veut juste des pistes de réflexion qu'un...

 ... sékou diakité, candidat aux primaires adema pour la présidentielle de 2012 "Dioncounda Traoré et son mentor Ali Nouhoum Diallo ont commis une forfaiture contre le parti" (L'Indépendant28 Mai 2011) - Dans un entretien exclusif qu'il nous a accordé, hier jeudi 26 mai, le 2ème vice-président de l'ADEMA-PASJ et benjamin des candidats potentiels à l'investiture de la ruche, Sékou Diakité, ne prend pas de gant pour fustiger ce qu'il considère comme une "forfaiture" de Dioncounda ...

 La liste de 23 joueurs pour le match Zimbabwe - Mali du 5 juin publiée hier : Alain Giresse, Cheick Diallo …. décident d'écarter Seydou Kéïta  (L'Indépendant28 Mai 2011) - Le sélectionneur national des Aigles du Mali, Alain Giresse, a publié hier une liste de 23 joueurs pour le match contre le Zimbabwe, le 5 juin prochain à Harare. ...

Atelier de formation – Renforcement des capacités : Les membres des CA des CGA outillés  (Le Caïmain Indè28 Mai 2011) - Une cérémonie d'ouverture s'est déroulée à l'intention des participants le vendredi 13 Mai dans la salle de conférence de la Chambre de Commerce et d'industrie du Mali CCIM. C'était sous la présidence du conseiller technique du...

 Affaire Dominique Strauss-KAHN : Qui est Nafissatou DIALLO ?  (Le Caïmain Indè28 Mai 2011) - C'est une musulmane pieuse , une femme merveilleuse et travailleuse , selon ses les médias américains, a terrassé l'un des géants du sionisme et de la finance internationale, qui se croyait déjà patron de toute la planète !

 Perspectives de la gouvernance en Afrique : Le Mali à l'honneur  (Le Caïmain Indè28 Mai 2011) - Le Centre du Secteur Privé a servi de cadre, le vendredi 20 mai 2011, à la cérémonie d'ouverture de l'atelier de restitution et de validation de l'étude de cas national du Mali sur '' perspectives de la gouvernance en Afrique''...

 Moribabougou : vente de l'eau ensachée : ''Makan dji'', de l'eau potable ou du '' broubrou dji '' ?  (Le Caïmain Indè,28 Mai 2011) - S'il y a aujourd'hui le commerce d'une durée précieuse qui inquiète les populations de Bamako surtout et les autorités du pays, c'est bien celui des eaux prétendues potables, mises en sachet et vendues dans les...

 Réduction de la pauvreté : La CSTM au chevet des GIE  (Le Caïmain Indè28 Mai 2011) - Pour mieux lutter contre l'immigration et la pauvreté, la Confédération Syndicale des Travailleurs du Mali, en collaboration avec ses partenaires financiers à travers son programme d'aide aux Groupements d'Intérêt Economique au Mali,...

Convergence Africaine pour le Renouveau – CARE : Traoré fils sur les traces de son père, de façon démocratique  (Le Caïmain Indè,28 Mai 2011) - En prélude au lancement du parti (CARE) et la tenue du premier congrès prévus respectivement le 30 juin et le 1er et 2 juillet 2011, Boucadary TRAORE président du CARE était face à la presse le...

 La coopération entre le Mali et l'Iran est en marche : Dix ambulances médicalisées octroyées aux forces armées et de sécurité maliennes  (L'Indépendant28 Mai 2011) - Le ministère de la Défense et des Anciens combattants a abrité, hier, dans l'après-midi, la cérémonie de remise officielle de dix ambulances médicalisées aux forces armées du Mali...

 Préparatifs du processus électoral La société civile opte pour le RAVEC et appelle l'ensemble des acteurs à la retenue  (L'Indépendant28 Mai 2011) - Dans une déclaration rendue publique, mardi 24 mai à son siège à Bakaribougou, la société civile malienne vient de hausser le ton à propos des préparatifs du processus électoral. D'entrée de jeu,...

Présidentielle de 2012 : Le PDES à contre courant de la classe politique  (Le Républicain,27 Mai 2011) - Au cours de la deuxième réunion du cadre de concertation entre le ministère de l'Administration territoriale et les chefs des partis politiques, la majorité des partis ont opté pour le fichier élaboré sur la base du recensement...

Adéma / Présidentielle 2012 : Les raisons du retrait de la candidature de Lancéni B. Kéita  (Le Républicain27 Mai 2011) - Lanceni Balla Kéita est revenu sur sa décision prise en août 2009 de se porter candidat à la candidature de son parti à l'élection présidentielle de 2012. Son désistement au profit de Dioncounda Traoré, président du parti, a fait l'objet d'une...

Assemblée générale extraordinaire de Malifoot : A l'heure de l'efficacité  (Match,27 Mai 2011) - Le football malien s'apprête à vivre une nouvelle révolution. Les nouveaux textes adoptés par l'Assemblée générale extraordinaire tenue les 21 et 22 mai derniers à l'Hôtel Radisson Blu ...

 Préparatifs des élections générales de 2012 : Le gouvernement opte pour le Race amélioré ! Les Partis politiques gesticulent toujours !  (Le Challenger27 Mai 2011) - C'est dans une atmosphère confuse que le ministre de l'Administration territoriale et des collectivités locales et les présidents et chefs de partis politiques se sont quittés le 24 mai ...

 Entre nous : Polémique autour du fichier électoral Vers un report programmé des élections ?  (Le Challenger27 Mai 2011) - A moins de 10 mois de la tenue des élections générales de 2012, la polémique autour du choix du fichier électoral, loin de diminuer s'amplifie au contraire...

 Toupéré : boire de l'eau tout court, même pas potable est un luxe  (Le Challenger27 Mai 2011) - Incroyable mais vrai ! Les populations de Toupéré creusent le sol pour recueillir les eaux de pluies, seule source d'approvisionnement dans ce village...

 Plus de titres d'actualité 

  VIDEO: JTV ORTM

JTV du 30 Mars
 
  MALI – RADIO FM LIVE !
  Radio Chaine 2
  Radio JEKAFO
  Radio PATRIOTE
  Radio BAMAKAN
  Radio CoolFM Kayes
  Mamelon (Sikasso)
  Lafia (Tombouctou)
 
 L'image du jour 26 Mai
Intervention musclée à la peau lisse
 Mme Cissé Mariam Kaïdama Sidibé...
... nouveau Premier Ministre (CV, parcours)
 Vidéo du jour
Françafrique : 50 ans sous le sceau du secret
 Pensée du Jour 30 Mai
« Quand la bouillie fait tousser la petite louche, ceux qui la boivent sont bien embarrassés. » (Le Républicain)
 Le Livre du mois
Dr Amadou Malick GUISSE


L'histoire de Bamako en images avant les années 1940Disponible à Bamako et en ligne >>
 


--
Mr ASSADEK aboubacrine
Assistant au département de mathématiques et informatique
à la Faculté de Sciences et Techniques de l'Université de Bamako.
Tel (00) 223 222 32 44
Fax (00) 223 223 81 68
B.P. E3206 Bamako-Mali
Cel1 (00) 223 643 49 64
Cel2 (00) 223 653 83 44
skype: djaladjo32
site: http://www.aboubacrine-assadek.com/

Kofi Annan : "Pas de développement sans sécurité, pas de sécurité sans développement, ni développement ni sécurité sans respect des Droits de l'Homme".