mardi 31 mars 2009

A quand le réveil de la conscience malienne ? : Ah ! Quand l'argent nous tient… !

Société
A quand le réveil de la conscience malienne ? : Ah ! Quand l'argent nous tient… !
Le Challenger, 31/03/2009 Commentaires [ 4 ] E-mail Imprimer

Je suis de plus en plus sidéré par les actes que nous commettons pour avoir de l'argent. Tous les moyens sont utilisés, légaux comme illégaux, pour le gain facile. Et, dire que les Maliens sont à 98% croyants ! Mais l'appât de l'argent repousse toutes les morales qui étaient des garde-fous dans nos sociétés. Les valeurs sociétales ont été tellement modifiées que nos vieilles personnes ne se reconnaissent plus en nous.

La corruption est un terme banal presque habituel, dénué de tout sens dans le langage courant, qu'elle devient une fierté pour les pratiquants. Tout le monde semble s'y accommoder.

La vie chère est aussi devenue une fatalité. Nous faisons le constat et fermons les yeux dessus. La hausse des prix est presque constante quels que soient les prix sur le marché international. On observe par ailleurs une hausse de prix non affichée, car les produits sur le marché subissent une possible diminution de volume ou de poids au bénéfice du vendeur. Pesez votre kilo de sucre ou de riz pour vous rendre compte que le poids du kilo a perceptiblement baissé. Le gaz butane a aussi pris le coût. Bien que pour l'Etat, le prix subventionné n'ait pas varié, mais essayez de l'avoir au prix officiel dans certains quartiers de la capitale. Vous risquez de revenir à la cuisson au bon vieux fagot de bois ou au charbon. Et si vous en trouvez, vous serez peut-être surpris de voir que le contenu de votre bonbonne de gaz de 6 kg pèse moins de 5 kg dû " probablement " à une fuite non décelée.

Un autre phénomène qui avait été constaté dans les années 99-2000 était l'utilisation d'insecticides (notamment utilisés dans la culture cotonnière) sur le poisson fumé pour sa conservation contre les insectes et autres. Mais, aujourd'hui, certains poissons frais achetés sur le marché exhalent l'odeur de ces insecticides. Avons-nous changé de méthode de pêche ? Je n'en sais rien, mais rien ne m'étonne encore de nous pour pouvoir être riches. Même si c'est aux dépens des vies humaines qui, malheureusement, ne représentent plus grand-chose à nos yeux. Est-ce la pauvreté qui nous conduit à de tels actes immoraux ? Quant à moi, je retiens un principe moral bien de chez nous disant que rien ne vaut une vie humaine. La vie humaine est sacrée, dira l'autre. Et on peut aussi vivre bien et dignement tout en restant honnête.
Le Challenger, est seul responsable du contenu de cet article
411 hits
À lire également
Société : Pourquoi les Maliens tardent à se marier ? ( 31)
Les vrais dessous du désistement de Mlle Sadio Gakou à la mairie de la commune VI ( 3)

Vos commentaires
Posté par karlton, le 31 Mar 2009 16:37:24 GMT
l argent n a pas d odeur mais quand tu en as pas cela se sent pour dire
simplement que tous les moyens sont bon pour se faire des tunes
Répondre à < karlton >
Posté par arbon, le 31 Mar 2009 12:47:06 GMT
"A quand le reveil de la...." ne soyez pas préssé! nous avons dejà
commencé a vivre les affres des intitiive "riz" "bè bi balo" "EXO
RIZ+".Le verre se rempli et une fois plein, kils demandent au
FMI(famille moussa et intimes) ce ki s'est passé en mars 91. cette fois,
les plutocrates ne vont pas prendre en otage la revolution!
Répondre à < arbon >
Posté par foudkg, le 31 Mar 2009 11:25:10 GMT
etre croyant ce n'est pas forcement terminer toutes ses phrases par "
inch Allah " et aller à la mosquée tous les vendredi pour que vos
voisins aient une bonne opinion de vous !
Répondre à < foudkg >
Posté par batisseur, le 31 Mar 2009 10:34:07 GMT
Si au Mali avec 98% croyant on constate de plus en plus des pratiques
immorales et honteuses c'est que les réligions n'ont pas correctement
fait leur travail, celui d'éduquer et de façonner l'homme. Si la
réligion devrait se limiter seulement à la prière et en oubliant toutes
les autres vertus, il à craindre pour le devenir du Mali.Il faut que les
prêcheurs insistent beaucoup sur les maux de la société malienne
actuelle qui sont entre autres: corruption des juges, delinquances
financières, escroquerie, vol, le comportement vaniteux de certaines
femmes qui distribuent facilement de l'argent lors des cérémonies
etc...Tout cela découle d'un manque de sagesse.
Répondre à < batisseur >

Pr Ali Nouhoun Diallo, à propos du 26 mars : '' Il faut remédier aux dérives''

Politique
Pr Ali Nouhoun Diallo, à propos du 26 mars : '' Il faut remédier aux dérives''
Le Challenger, 31/03/2009 Commentaires [ 9 ] E-mail Imprimer

Après 18 ans de multipartisme, la démocratie malienne a fait des avancés notables mais elle a fait des faux pas, reconnaît le mouvement démocratique. Appréciée de l'extérieur, elle est très contestée à l'intérieur, le peuple est resté sur sa faim pour la prise en compte de ses aspirations. Chaque fin de mandat ouvre des incertitudes sur le respect ou non du nombre de mandats présidentiels. Donc, le Mouvement démocratique estime qu'il a le devoir de redresser la situation.

C’est le constat fait par le président de la Coordination des associations et organisation du mouvement démocratique, Pr Ali Nouhoun Diallo lors d'une conférence de presse organisé par celle-ci le samedi 28 mars dernier à la Maison de la Presse. Il s'agissait, pour la Coordination, de situer le contexte dans lequel le Mouvement démocratique s'est engagé à la refondation des valeurs démocratiques et de faire le bilan de la Semaine des martyrs.

Le Mouvement démocratique s'est fixé pour objectif de faire connaître aux générations montantes l'histoire du combat politique pour l'avènement de la démocratie, d'instaurer un dialogue sain entre les différents intervenants sur les questions d'intérêt national et servir de cadre de sentinelle, d'évaluation, de contrôle et de proposition pour la consolidation des valeurs et acquis de la démocratie. En effet, pendant ces 18 ans de multipartisme intégral, la jeunesse malienne s'est sentie orpheline, abandonnée à elle -même.

Malgré des avancées significatives par notre pays en matière démocratie, chaque fin de mandat ouvre des incertitudes, selon le président Diallo. Certes, la Loi fondamentale du Mali dit qu'il n'ya pas de troisième mandat. Cependant, il y a eu de multiples tentatives de relecture de la Constitution en faveur d'une modification du nombre de mandats présidentiels. Le Mouvement démocratique ne reste pas indifférent à cette situation qui prévaut dans la sous-région. En effet, face cette situation d'incertitude, le Mouvement démocratique pense qu'il est nécessaire d'essayer de redresser ce climat d'incertitude. Le mouvement démocratique a le devoir de faire en sorte que qu'on ne dépasse pas les deux mandats. De ce fait, il s'est engagé à ouvrir le débat pour que le peuple malien décide ce qu'il veut. ''Nous nous réunissons parce qu'il y a des dérives et une incertitude qui plane'' est persuadé Pr. Aly Nouhoun Diallo.

L'homme estime qu'il faut remédier à ces dérives. ''La démocratie n'est pas seulement institutionnelle, elle est aussi sociale et économique''. Par exemple, la jeunesse s'est battue pour l'amélioration de ses conditions de vie, mais sa préoccupation n'a jamais été prise en compte. Le Mouvement démocratique compte changer de discours en instaurant un discours politique franc et direct envers le peuple. Et n'exclut pas d'inviter dans les jours à venir les gouvernants à faire le bilan de leur mandat.

Ousmane Coulibaly
Le Challenger, est seul responsable du contenu de cet article
453 hits
À lire également
Municipales en commune II : Djénébou Dabo une alternative à la gestion clanique ( 1)
Communales : SOS civisme lance le débat ! ( 1)
Commune de Sanankoroba : Le Maire Fankélé Samaké face à son bilan

Vos commentaires
Posté par Coalition, le 31 Mar 2009 23:00:10 GMT
Et voilà qu'ils utilisent timor et les recettes de notre Janjo Ogobara
pour tuer Sosso le VEGAL tout en brûlant ses rapports qui mettent à nue
la mauvaise gestion des ATTistes.
Répondre à < Coalition >
Posté par danteba, le 31 Mar 2009 20:27:37 GMT
que la justice soie faite au male carnous ne voulions plus ces
dirigeants la car le peuple maliens en a marre de tout sa , on ne veut
pas att et son gouvernement . la democratie de notre pay ne resteras pas
dormir devant nous les jeunes , nous nous batonns jusqu a notre
dernieres demeures , car nous avons eux cette democratie du sangs et de
des larmes . alors que vous soyez bien enttendre cette annonce les
dirigeants actuelles . le peuple maliens baterons pour la reinstauration
de notre democratie car nous voulions une democratie reinstring et
contribuable aux profits de la jeunnesses pour le develloppement de
notre maliba car sans nous pas de developpement mais vous avez oublier
la juenesse malien a cause de male gerance aux profits du l heritage du
peuple maliens de votre famille, mais dieu ne dore jamais, vous etes
vraiment terrible vous les dirigeants sincerement terribles mais sa va
finir une jour sans pardon .
Répondre à < danteba >
Posté par ben, le 31 Mar 2009 12:44:56 GMT
Vraiment il y a quelque chose chez le malien en général qui est
extraordinaire et particulièrement chez les Ademistes,c'est eux qui ont
remi le bâton de commandement au militaire à la retraite et c'est eux
encore qui soupsonnent qu'il y a de l'électricité dans l'air,quatre
généraux au commande,donc ALPHA et ces compagnons ne doivent en aucun
cas regretter,ce qu'ils ont sémer,parceque ils ne veulent pas voir un
civile au commade de notre pays en son temps,ATT,s'il veut il peut
changer tout ce qu'il veut dans la constitution et à sa guise.
Répondre à < ben >
Posté par ALLAKADJON, le 31 Mar 2009 09:39:46 GMT
BANDE D'ASSASSINS!!!CE SONT EUX LES BOURREAUX DE NOS PARENTS MORTS DANS
LES EVENEMENTS DE DECEMBRE 90 ET MARS 91,ILS SONT LES ORDONNATEURS DES
SACRIFICES HUMAINS.IL FAUT Q'ILS SE TAISENT.

Réponse de < the boy > à < ALLAKADJON >, le 31 Mar 2009 18:27:29 GMT
merci allakadjon de votre intervation .ceux qu'ils ont semer il v'ont les recolter... les assassins de 90 91 ali nouhou diallo mariko oumar . moutaga tall .cheick oumar sissoko plus que les membres de ctsp, que dieu vous paye pour tout ceux que vous nous a avez faire subir en 90 91 mentir au peupel et tuer nos nos frere et soeurs , le complot que vous avez fait le peuple le saurai tot ou tard parce que le dieu ne dort jamais ..vive mali
Répondre à < the boy >

Posté par Ndy, le 31 Mar 2009 08:36:52 GMT
Ali Nouhoum Diallo,Cheick Oumar Cissoko,Oumar Mariko,doucement mais
surement,ils sont tous entrain d'avouer l'echec.Ils sont entrain de nous
dire que la conviction n'y était pas en et avant 1991.Ils nous ont
montré leur dangerosité dans la gestion du pouvoir pendant les 18 années
de démocratie:des hommes se disant propre,luttant pour la cause du
peuple,voulant instaurer la justice,la bonne gouvernance,une gestion
saine des fonds de l'Etat,qui se retrouvent milliardaire et souvent ne
connaissant même pas le nombre de villas,de voitures et numero de compte
qu'ils ont.Dimanche seulement ces peudo democrate réuni pour un débat à
la télé sur la fraude electorale,disaient que la fraude est générale,de
tous les cotés,à tous les niveaux du processus electorale et c'est sur
cette base qu'ils nous demande de vôter.Aw ni Tié ,Aw ni Baradji, Allah
Ka Aw Saara
Répondre à < Ndy >
Posté par arbon, le 31 Mar 2009 08:22:40 GMT
Ces democrates patriotes et sinceres sont presque devnus amnesiques
après dix ans de beurre.
Répondre à < arbon >
Posté par waxtane, le 31 Mar 2009 07:30:33 GMT
C'est l'ADEMA, avec ses mêmes hommes, dont M. DIALLO qui a sacrifié les
aspirations du peuples. Comme a l'accoutumé, ces hommes par leur
boulimie qui de pouvoir, qui de biens matériels, d'honneurs ... sont
entrés dans l'histoire à "reculons". Ils parlent aujaourd'hui de
redresser, mais quoi; ce qu'ils ont tordus. Allez vous reposer chers
professeurs, avec vos tourments, "La roue de l'Histoire tourne" ... et
vous êtes déja de l'autre côté.
Répondre à < waxtane >
Posté par kinguiranke, le 31 Mar 2009 01:30:06 GMT
Qu'est-ce que Aly Diallo a fait pour la jeunesse quand il etait
president de l'assemblee nationale et que son parti avait le pouvoir?
Rien et absolument rien. Les derives c'est l'ADEMA qui les a cuisinees.
Répondre à < kinguiranke >

Virus Conficker : En ver et contre tous

Virus Conficker : En ver et contre tous

Aujourd'hui, 11h46
Libération.fr

* Imprimer

Tempête dans un ver(re) d'eau ? La couverture médiatique sur la progression du ver Conficker, logiciel malveillant capable d'espionner Lire la suite l'article

ou récupérer les données personnelles des ordinateurs tournant sous Windows, touche à son paroxysme à la veille du 1er avril. C'est en effet la date à laquelle, et ce n'est pas une blague, ce ver informatique pourrait « se renforcer (...), devenant plus difficile à combattre, mais sans qu'on sache bien s'il est vraiment dangereux. », d'après l'AFP qui exprime bien le flou qui entoure la chose apparue pour la première fois en octobre dernier (parfois baptisé Downadup ou Kido).

L'agence dépeint toutefois les conséquences éventuelles d'une activation massive du ver, qui pourrait « prendre le contrôle des ordinateurs infectés, les transformant en machines "zombies" membres d'un "botnet", un réseau d'ordinateurs malveillants au service de pirates informatiques. » Les scénaristes de Die Hard 4.0. avaient tout prévu. Le schéma ci-dessous, élaboré par Microsoft et retrouvé par 20 Minutes, explique les différents cas de figure possibles.

Le ver a déjà fait parler de lui en s'attaquant à des cibles de premier choix. Début février, notre confrère Jean-Dominique Merchet, spécialiste des questions militaires, confirmait sur son blog Secret Défense des informations selon lesquelles la Défense française, en particulier la Marine, avait été victime de Conficker le 12 janvier. La morale de l'histoire, plutôt fâcheuse pour la crédibilité des informaticiens de la Grande Muette, était qu'une simple mise à jour des anti-virus, conseillée par Microsoft, aurait pu éviter leurs désagréments...

Microsoft, qui prend très au sérieux la menace, propose une récompense de 250 000 dollars à qui permettra d'identifier les auteurs. « Les habitants de n'importe-quel pays peuvent prétendre à cette somme, selon les lois en vigueur, parce que les virus sur Internet ... lire la suite de l'article sur Libération.fr

Les vérités de Koké : Kôrô, je change de nationalité

Chroniques
Les vérités de Koké : Kôrô, je change de nationalité
Le Guido, 31/03/2009 Commentaires [ 4 ] E-mail Imprimer

Je suis désolé de ton comportement de la semaine dernière. Les démarcheurs de Diahara t’ont absenté, pourtant ils s’étaient fait annoncer. Tu sais tout le monde est fâché contre toi. Mais, c’est le cas de Papa qui m’inquiète surtout. Fais tout pour te présenter à la maison ce soir, et présentes lui tes excuses. Il te pardonnera car, c’est un père très aimable.

Kôrô, depuis un certain temps, je te disais que le chemin le plus court pour moi, c’est d’aller sacrifier mon âme aux grillages électrifiés de Ceuta et Melilla d’Espagne. Nous sommes dans un pays où les dirigeants se foutent des dirigés. Un pays où les pauvres citoyens sont considérés comme des chiens. Ils n’ont droit à rien même pas à celui de la vie. Le pays est sur la voie de la malédiction, Dieu est fâché contre nous. Les grands prêcheurs du pays notamment le président du Haut conseil islamique Mohamoud Dicko, n’hésite pas partout où l’occasion se présente, à cracher la vérité à la face du président de la République. M. Dicko qui a toujours détesté le fanatisme, lors de la présentation de vœux à ATT au début d’année, a dit ses vérités crèves-oreilles au « Famaw ka fama ». Il a dit je cite : « si je ne te dis pas certaines vérités, je rendrai compte à Allah le jour de la résurrection. Monsieur le président le peuple est fatigué ». Un processus de conscientisation est-il en cours dans notre pays ?

Kôrô, cela m’amène à te parler de la situation préoccupante et alarmante qui prévaut à Missabougou. Au nom de la construction du 3e pont de Bamako, ATT et ses hommes ont jeté 81 familles dans la rue, dans la matinée du dimanche 29 mars 2009. Plus d’un millier de personnes dont près de 600 élèves sont, aujourd’hui, sans domicile fixe (SDF). Contrairement à ce que les amis de Séméga ministre de l’équipement et des transports ont fait croire, les déguerpis de l’emprise du 3e pont ne se sont jamais opposés à la construction de l’ouvrage. Ils ont simplement demandé à ce qu’ils soient indemnisés. Ce qui ne s’est pas fait jusqu’à ce jour.

Kôrô, ce qui me met en colère et me fait croire qu’on n’est pas loin d’une révolution populaire, c’est que certains gens sont en train d’accuser faussement la population de Missabougou. Ils disent que les déguerpis ont été indemnisés et sommés de quitter les lieux. Ce qui est faux et archi faux ! Nos irresponsables ministres le savent bien. Qu’ils sachent qu’un jour, leur régime le plus pire au monde, prendra fin.

Kôrô, la population de Missabougou s’en remet à Allah le Tout-Puissant et continue à maudire les animateurs du régime en place. Les fumiers qui appuient Séméga dans son comportement de « m’as-tu-vu », doivent savoir que la population n’a rien perçu au titre de l’indemnité. Le peuple ne vous fait plus confiance et désormais vous méprise !!! U te yafa fo ka jinye wuli !

Kôrô, nos dirigeants me font tellement dégoûter au point que j’ai engagé les procédures de demande de la nationalité Burkinabè. Je renonce à ma nationalité malienne, en devenant un des hommes intègres du président Compaoré. Là-bas, j’aurais un refuge et pourrais vivre en paix. En tout cas, je ne serais jamais victime de casse égoïste et malhonnête de la part des plus hautes autorités. En effet, comment est-il possible de traiter de la sorte les citoyens d’un Etat digne de ce nom ? Se lever un beau matin pour casser 81 habitations sans aucune indemnité de compensation. Celle-ci ne dépasserait guère 2 ou 3 milliards de Cfa. Alors qu’au même moment, les rapports du Vérificateur général et de la CASCA font état d’une hémorragie financière de plusieurs centaines de milliards de Cfa par les amis d’ATT. Quelle injustice ! walaï u te yafa !



Le Guido, est seul responsable du contenu de cet article
615 hits
À lire également
Sans Détour : Tendrement… vôtre ( 3)
Faut pas fâcher dè : La pêche aux gros poissons ( 2)
De quoi je me mêle : Nos ulémas et le code de la famille ( 4)

Vos commentaires
Posté par arbon, le 31 Mar 2009 10:49:42 GMT
De grace, restez Malien juste. En allant ailleurs, vous aurez une
nouvelle nationalité avec tjours la memtion " d'origine Malienne".
Voyez, en france, par exemple, quand un sportif naturalisé français
"marche", ils disent tjours le français, mais dès kil ya des
contreperformances, les journalistes commencent a dire" le français
d'origine malienne (par exemple).L'histoire du tronc d'arbre dans le
fleuve reste d'actualité. Luttons ici pour ces pratiques changent. Le
peuple l'a montré contre les FMI (famille moussa et intimes).
Répondre à < arbon >
Posté par pmk, le 31 Mar 2009 05:06:45 GMT
semaga v s fair lavocat du diable c pa com sa kil s fera un nom un jour
une goute va fair deborder la vase p etr sa n sera pa un 26 mars mais sa
resemblera o 26 mars 91 mais franchmen il nous fo une otr revolution les
pauvr son fatigue on en a marre d tt sa

Réponse de < greou > à < pmk >, le 31 Mar 2009 13:49:10 GMT
Va te faire voir ailleur, semega n'a fait que son devoir d'execution si t'es capable va lui remplacer pour le contraire de c'est qu'il fait. Le Malien est comme ça , la jalousie la haine et l'hypocrisie voila pourquoi des gens comme vous mourront toujours sans avoir un jour de vie aisée.
Répondre à < greou >

Posté par yacouza, le 31 Mar 2009 00:57:49 GMT
non arretez ça ;c'est pas serieux là.comment vous pouvez
demolir les maisons des gens sans leur indemnisés même si c'est
pour la bonne cause.Si vous n'avez pas pitié; ayez au moins
peur de Dieu. Mais j'ai remarqué que le journaliste responsable
de l'article a lui même peur d'eux.c'est la raison pour la
quelle il n'a pas mentionné son nom.Tu as raison d'avoir peur
mon grand si non ;tu ecrivera tes articles chez toi c'est
sûre.Pitié mes chers autorités .Du courage monsieur le
journaliste et cache toi bien .
Répondre à < yacouza >

Les vérités de Koké : Kôrô, je change de nationalité

Chroniques
Les vérités de Koké : Kôrô, je change de nationalité
Le Guido, 31/03/2009 Commentaires [ 4 ] E-mail Imprimer

Je suis désolé de ton comportement de la semaine dernière. Les démarcheurs de Diahara t’ont absenté, pourtant ils s’étaient fait annoncer. Tu sais tout le monde est fâché contre toi. Mais, c’est le cas de Papa qui m’inquiète surtout. Fais tout pour te présenter à la maison ce soir, et présentes lui tes excuses. Il te pardonnera car, c’est un père très aimable.

Kôrô, depuis un certain temps, je te disais que le chemin le plus court pour moi, c’est d’aller sacrifier mon âme aux grillages électrifiés de Ceuta et Melilla d’Espagne. Nous sommes dans un pays où les dirigeants se foutent des dirigés. Un pays où les pauvres citoyens sont considérés comme des chiens. Ils n’ont droit à rien même pas à celui de la vie. Le pays est sur la voie de la malédiction, Dieu est fâché contre nous. Les grands prêcheurs du pays notamment le président du Haut conseil islamique Mohamoud Dicko, n’hésite pas partout où l’occasion se présente, à cracher la vérité à la face du président de la République. M. Dicko qui a toujours détesté le fanatisme, lors de la présentation de vœux à ATT au début d’année, a dit ses vérités crèves-oreilles au « Famaw ka fama ». Il a dit je cite : « si je ne te dis pas certaines vérités, je rendrai compte à Allah le jour de la résurrection. Monsieur le président le peuple est fatigué ». Un processus de conscientisation est-il en cours dans notre pays ?

Kôrô, cela m’amène à te parler de la situation préoccupante et alarmante qui prévaut à Missabougou. Au nom de la construction du 3e pont de Bamako, ATT et ses hommes ont jeté 81 familles dans la rue, dans la matinée du dimanche 29 mars 2009. Plus d’un millier de personnes dont près de 600 élèves sont, aujourd’hui, sans domicile fixe (SDF). Contrairement à ce que les amis de Séméga ministre de l’équipement et des transports ont fait croire, les déguerpis de l’emprise du 3e pont ne se sont jamais opposés à la construction de l’ouvrage. Ils ont simplement demandé à ce qu’ils soient indemnisés. Ce qui ne s’est pas fait jusqu’à ce jour.

Kôrô, ce qui me met en colère et me fait croire qu’on n’est pas loin d’une révolution populaire, c’est que certains gens sont en train d’accuser faussement la population de Missabougou. Ils disent que les déguerpis ont été indemnisés et sommés de quitter les lieux. Ce qui est faux et archi faux ! Nos irresponsables ministres le savent bien. Qu’ils sachent qu’un jour, leur régime le plus pire au monde, prendra fin.

Kôrô, la population de Missabougou s’en remet à Allah le Tout-Puissant et continue à maudire les animateurs du régime en place. Les fumiers qui appuient Séméga dans son comportement de « m’as-tu-vu », doivent savoir que la population n’a rien perçu au titre de l’indemnité. Le peuple ne vous fait plus confiance et désormais vous méprise !!! U te yafa fo ka jinye wuli !

Kôrô, nos dirigeants me font tellement dégoûter au point que j’ai engagé les procédures de demande de la nationalité Burkinabè. Je renonce à ma nationalité malienne, en devenant un des hommes intègres du président Compaoré. Là-bas, j’aurais un refuge et pourrais vivre en paix. En tout cas, je ne serais jamais victime de casse égoïste et malhonnête de la part des plus hautes autorités. En effet, comment est-il possible de traiter de la sorte les citoyens d’un Etat digne de ce nom ? Se lever un beau matin pour casser 81 habitations sans aucune indemnité de compensation. Celle-ci ne dépasserait guère 2 ou 3 milliards de Cfa. Alors qu’au même moment, les rapports du Vérificateur général et de la CASCA font état d’une hémorragie financière de plusieurs centaines de milliards de Cfa par les amis d’ATT. Quelle injustice ! walaï u te yafa !



Le Guido, est seul responsable du contenu de cet article
615 hits
À lire également
Sans Détour : Tendrement… vôtre ( 3)
Faut pas fâcher dè : La pêche aux gros poissons ( 2)
De quoi je me mêle : Nos ulémas et le code de la famille ( 4)

Vos commentaires
Posté par arbon, le 31 Mar 2009 10:49:42 GMT
De grace, restez Malien juste. En allant ailleurs, vous aurez une
nouvelle nationalité avec tjours la memtion " d'origine Malienne".
Voyez, en france, par exemple, quand un sportif naturalisé français
"marche", ils disent tjours le français, mais dès kil ya des
contreperformances, les journalistes commencent a dire" le français
d'origine malienne (par exemple).L'histoire du tronc d'arbre dans le
fleuve reste d'actualité. Luttons ici pour ces pratiques changent. Le
peuple l'a montré contre les FMI (famille moussa et intimes).
Répondre à < arbon >
Posté par pmk, le 31 Mar 2009 05:06:45 GMT
semaga v s fair lavocat du diable c pa com sa kil s fera un nom un jour
une goute va fair deborder la vase p etr sa n sera pa un 26 mars mais sa
resemblera o 26 mars 91 mais franchmen il nous fo une otr revolution les
pauvr son fatigue on en a marre d tt sa

Réponse de < greou > à < pmk >, le 31 Mar 2009 13:49:10 GMT
Va te faire voir ailleur, semega n'a fait que son devoir d'execution si t'es capable va lui remplacer pour le contraire de c'est qu'il fait. Le Malien est comme ça , la jalousie la haine et l'hypocrisie voila pourquoi des gens comme vous mourront toujours sans avoir un jour de vie aisée.
Répondre à < greou >

Posté par yacouza, le 31 Mar 2009 00:57:49 GMT
non arretez ça ;c'est pas serieux là.comment vous pouvez
demolir les maisons des gens sans leur indemnisés même si c'est
pour la bonne cause.Si vous n'avez pas pitié; ayez au moins
peur de Dieu. Mais j'ai remarqué que le journaliste responsable
de l'article a lui même peur d'eux.c'est la raison pour la
quelle il n'a pas mentionné son nom.Tu as raison d'avoir peur
mon grand si non ;tu ecrivera tes articles chez toi c'est
sûre.Pitié mes chers autorités .Du courage monsieur le
journaliste et cache toi bien .
Répondre à < yacouza >

Le Vérificateur Général, Sidi Sosso Diarra, mis sous mandat de dépôt et conduit à la prison centrale de Bamako


Vérificateur Général
Le Vérificateur Général, Sidi Sosso Diarra, mis sous mandat de dépôt et conduit à la prison centrale de Bamako
Le Sphinx, 31/03/2009 Commentaires [ 2 ] E-mail Imprimer
Le Vérificateur Général, Sidi Sosso Diarra

Le Vérificateur Général, Sidi Sosso Diarra a été entendu ce matin par le juge d’instruction du Tribunal de première instance de la commune IV Dramane Diarra qui l’a mis sous mandat dépôt et conduit à la prison centrale de Bamako ; suite à une plainte pour attentats à la liberté avec constitution de partie civile introduite par les fonctionnaires qu’il voulait reverser dans leur corps d’origine.

Pour rappel : Par arrêt N°23 du 5 février 2009, la section administrative de la Cour Suprême avait rejeté le recours du Vérificateur général dans l’affaire qui l’oppose auxdits fonctionnaires. Mais Sidi Sosso Diarra s’était opposé à cette décision de la plus haute juridiction de notre pays devant huissier et avait sollicité de service de la Police afin d’éconduire les fonctionnaires qui étaient venus regagner leur bureau comme les y autorise ledit arrêt. Il risque dix ans de prison suivant les articles 64,chapitre 6, 77 du Code pénal Comme nous l’annoncions dans le Sphinx 259 du 27 février 2009.

Adama Dramé

Plus de details dans les éditions de demain...
Le Sphinx, est seul responsable du contenu de cet article
240 hits
À lire également
Sidi Sosso devant le procureur : « Je fais l’objet d’allégations mensongères » ( 43)
Kleptomanie financière : Le Vérificateur Général cuisiné au pôle économique durant 8 heures d’horloge sur la gestion 2004 du Vérificateur Général (suite) ( 5)
Le vérificateur général de nouveau assigné en justice : Sidi Sossoh Diarra devant le juge d’instruction de la Commune IV ce mardi ( 23)

Vos commentaires
Posté par Coalition, le 31 Mar 2009 16:33:34 GMT
Le péché originel de Sidy Sosso Diarra est de dire que les magistrats
sont corrompus et protègent les gros poissons cités dans ses rapports,
le journal le Sphinx est presque sûrement à la solde des délinquants au
col blanc qui sont cités dans ses rapports.
Répondre à < Coalition >
Posté par karlton, le 31 Mar 2009 16:30:34 GMT
quel pays on ne peut avoir confiance à personne ; lui qui est chargé de
donner le bon exemple aux citoyens maliens en profite comme si de rien n
etait .COMME L A DIT ATT c est l homme malien qui est mauvais
Répondre à < karlton >

Le vérificateur général de nouveau assigné en justice : Sidi Sossoh Diarra devant le juge d’instruction de la Commune IV ce mardi

Vérificateur Général
Le vérificateur général de nouveau assigné en justice : Sidi Sossoh Diarra devant le juge d’instruction de la Commune IV ce mardi
Le 26 Mars, 31/03/2009 Commentaires [ 21 ] E-mail Imprimer

Une semaine après avoir été longuement entendu au pôle économique et financier par le procureur anti – corruption, Sombé Théra, suite à une dénonciation du Vérificateur Général adjoint, Modibo Diallo, Sidi Sossoh Diarra sera de nouveau entendu par la justice mais dans une autre affaire. Il s’agit de celle qui l’oppose à certains cadres de son institution notamment Daniel Amagoin Téssougué et autres.

En effet, les 12 et 14 novembre 2008, Sidi Sossoh Diarra a mis par décisions ce groupe à la disposition de leur département ministériel d’origine. Arguant qu’il a besoin de fonctionnaires en disponibilité et non des agents en détachement. Daniel Amagoin Téssougué et autres, qui ont refusé de se soumettre à cette exigence de Sidi Sossoh Diarra, ont attaqué ces décisions devant la Section administrative de la Cour Suprême. Ainsi, par arrêt en date du 31 décembre 2008, cette haute juridiction a ordonné le sursis à l’exécution des décisions du Vérificateur Général, au motif qu’elle n’avait pas reçu les deux mémoires en réplique du Bureau du vérificateur Général. Finalement, elle tranchera en faveur des fonctionnaires. Mais, le Vérificateur Général a poliment refusé d’exécuter cette décision de justice.



C’est pour cette raison que Daniel Amagoin Téssougué a saisi de nouveau la justice, notamment le tribunal de première instance près de la commune IV pour « rébellion, opposition à l’autorité légitime, forfaiture ». C’est dans cette nouvelle procédure, différente des dénonciations faites par son adjoint, que le Vérificateur Général sera entendu ce mardi 31 mars par un jeune juge d’instruction, en l’occurrence Dramane Diarra, connu pour son militantisme dans les organisations de jeunesse et dans le réseau APEM (Appui au processus électoral au Mali) dont il est l’un des principaux animateurs. A suivre.

Chahana Takiou
Le 26 Mars, est seul responsable du contenu de cet article
818 hits
À lire également
Sidi Sosso devant le procureur : « Je fais l’objet d’allégations mensongères » ( 43)
Kleptomanie financière : Le Vérificateur Général cuisiné au pôle économique durant 8 heures d’horloge sur la gestion 2004 du Vérificateur Général (suite) ( 4)
Le Vérificateur Général, Sidi Sosso Diarra, mis sous mandat de dépôt

Vos commentaires
Posté par kouakou, le 31 Mar 2009 15:55:00 GMT
ON VIENT D'ARRETER LE VEGAL!! ILS ONT MEME VOULU L'AMENER DIRECTEMENT A
LA PRISON CENTRALE!!

Réponse de < kouakou > à < homme debout sabre au cla >, le 31 Mar 2009 16:15:35 GMT
C'EST PAS UNE PLAISANTERIE, JE ME PERMETTRAI PAS. ILS L'ONT AMENE CHEZ LE PROCUREUR DE LA COMMUNE IV, ON VEULT L'ENFERMER
Répondre à < kouakou >
Réponse de < homme debout sabre au cla > à < kouakou >, le 31 Mar 2009 16:13:05 GMT
tu dis vrai ou c'est 1 poisson d'avril?

Posté par 26marsagain, le 31 Mar 2009 15:44:48 GMT
Bonjour tous! Nous devons nous lever rapidement pour soutenir le Vegal.
j'ai personnellement la preuve que Modibo DIALLO, l'adjoint est un
pourri. nouvellement nommé VGA, on lui a octroyé un ordinateur tout neuf
qu'il n'a pas hésité à changer contre un vieux. Il est vide
intellectuellement, ne pouvant rien concevoir. S'il attaque le VEGAL, on
fera un nouveau 26 mars.

Réponse de < hermann > à < 26marsagain >, le 31 Mar 2009 15:58:17 GMT
Où? au Burkina ou au Mali? ih!ih!ih!
Répondre à < hermann >

Posté par visus, le 31 Mar 2009 15:37:43 GMT
C'est ATT qui n'assume pas ses responsabilités, on ne peut pas être le
premier magistrat du pays et assister à cette vindict populaire de vrais
faux magistrats contre le symbole même de la lutte contre la corruption
que lui nmême att a crée de toute pièce contre vent et marrée. Sidy soso
n'a pas encore compris que c'est le "bè bi ba bolo" sinon il aurait
lâcher et mener tranquilement sa vie et laisser ce Mali d'ATT aller à sa
perte à jamais. Ces faux magistrats, ennemie de Dieu et du peuple
pourquoi n'ont-ils jamais livré un mandat contre Bahanga et Fagaga, mais
il suffit qu'on touche à des voleurs comme eux pour qu'ils remuent leurs
c......
Répondre à < visus >
Posté par kouakou, le 31 Mar 2009 15:15:10 GMT
ON VIENT D'ARRETER LE VEGAL! ILS ONT MEME VOULU L'AMENER DIRECTEMENT A
LA PRISON CENTRALE!!

Réponse de < kouakou > à < teou >, le 31 Mar 2009 15:34:03 GMT
C PAS DU TOUT UNE PLAISANTERIE
Répondre à < kouakou >
Réponse de < teou > à < kouakou >, le 31 Mar 2009 15:22:25 GMT
info ou intoX je vois ton poisson d'avril n'est pas aussi gros que je l'imagine

Posté par pilpos19, le 31 Mar 2009 12:10:57 GMT
tu parles de quel juge .pourqoi il est allé a GAO.

Réponse de < Dogon sage > à < pilpos19 >, le 31 Mar 2009 13:25:43 GMT
Avec de telle phrase on doit montrer qu'on s'adresse à qqu'un. On ne fait pas semblant d'aboyer dans la nuit noire. Et tu effaces ce nom que tu portes! OK? Sinon tu seras envoyé comme mediateur au Darfour ou au Tchad.
Répondre à < Dogon sage >

Posté par koluba 2012, le 31 Mar 2009 11:10:32 GMT
le VGAL eat libre d'embocher qui il veut et les renvoyer s'ils ne font
pas son afaire.Pourkoi ils veulent coute que coute rester sans se
conformer aux exigences de leurs chefs.Le president est complice si non
il peut simplement arreter cette cabale en ordonnant a ces
fonctionnaires de retourner dans leur departement via le misnistre de la
fonction publiq.VGAL tu as notre soutien et surtout ne demissionne pas
.S'ils veulent ils n'ont qu'a vous limoger et ils assumerons les
consequenses.

Réponse de < dilysta > à < koluba 2012 >, le 31 Mar 2009 14:19:21 GMT
vraiment vs avez raison sinon g voie pas tt ces manigance.Il fo retourner d'ou vs venez c'est simple.Ke dieu benise le Mali et g soutien le VGAL
Répondre à < dilysta >

Posté par kankélétiguido, le 31 Mar 2009 10:57:11 GMT
Le VG est dans de sale drap. Il est coincé par les policiers et les
magistrats qui refusent de démissionner. Les inquiétudes du VG sont bien
fondées. Quand on tient compte du niveau de corruption de la police et
de la justice malienne, et s’il faut accepter de travailler avec les
agents issus de ces deux structures qui sont les plus corrompues du
Mali, nous demandons au président de la république de secourir le VG.
Quand on analyse bien cette situation, on conclue aisément que le VG est
victime de complot organisé par les fonctionnaires qui refusent de
retourner à leur service d’origine. En réalité pour être efficace et
répondre aux aspirations légitimes du président de la république qui
souhaite diminuer la corruption et la délinquance financière en
république du Mali, il faut éviter de travailler avec les fonctionnaires
qui refusent de démissionner de leur service d’origine. Les agents du
BVG doivent être des cadres honnêtes totalement indépendants et dévoués
au seul BVG.
Répondre à < kankélétiguido >
Posté par kilezanga2, le 31 Mar 2009 10:46:25 GMT
Au Mali, on aime pas les gens qui veulent apporter un brin de
clarification dans la gestion des affaires publiques. Sinon pourquoi cet
acharnement contre le Vegal? Tiens bon, Diarrakè

Réponse de < kankélétiguido > à < kilezanga2 >, le 31 Mar 2009 11:07:12 GMT
Dans cette affaire, le VG adjoint doit être arrêté et juger pour recèle et rétention d’informations sur la délinquance financière commise au BVG. En effet, depuis sa création, le BVG a été contrôlé au moins une fois. Pourquoi il n’a pas filé ces informations aux contrôleurs de la cour des comptes ? Pendant cinq ans il n’a pas jugé nécessaire de filer ces informations à la justice. Il a fallu que le VG cherche à se débarrasser des fonctionnaires pour que Mr DIALLO trouve la nécessité de porter plainte contre son patron pour des faits dont il est complice de bout en bout. Le président de la république doit ordonner la mise aux arrêts de tous ces fonctionnaires corrompus jusqu’aux os qui cherchent à dénigrer l’un des cadres les plus honnêtes et les plus intègres du Mali pour avoir travailler toute sa vie et pris sa retraite dans une banque. Les grands penseurs disent je cite : « Il est facile d’avoir un emploi dans une banque, mais il n’est pas facile de rester jusqu’à la retraite »
Répondre à < kankélétiguido >

Posté par amiral, le 31 Mar 2009 10:45:03 GMT
on veut coute que coute la peau de ce Monsieur il a du s'attaquer à plus
fort que lui.

Réponse de < kankélétiguido > à < amiral >, le 31 Mar 2009 11:08:27 GMT
Cher ami, le ridicule ne tue vraiment pas au Mali. Seul le président de la république peut sauver le VG. Si toutes ces allégations sont vraies, le VG a des complices irréfutables. En effet, pourquoi Mr le ‘policier’ DIALLO a attendu tout ce temps pour faire cette déclaration ? Si le BVG a été contrôlé depuis sa création, pourquoi ces faits n’ont pas été signalés aux contrôleurs ? Pourquoi le policier DIALLO ne s’entendait avec son patron depuis plusieurs années ? Serait–il concerné par la situation des magistrats qui refusent de démissionner ? Pourquoi Mr le policier a attendu que les fonctionnaires soient virés par le VG, pour enfin se décider de venir faire ces déclarations ? Mr le policier pensait certainement que le VG n’irait pas jusqu’au bout de sa volonté de mettre les fonctionnaires dont il fait parti à la porte. Un BVG avec des fonctionnaires maliens en détachement sera inutile. Le président de la république veut un BVG indépendant sur tous les plans. On cherche à rendre ineff
Répondre à < kankélétiguido >

Posté par homme debout sabre au clair, le 31 Mar 2009 10:44:46 GMT
c'est la grande offensive qui vient d'être déclenchée................

Réponse de < kankélétiguido > à < arbon >, le 31 Mar 2009 12:39:13 GMT
Non ! Non ! Non et Non ! Le vérificateur ne doit pas partir. Il est honnête, sincère et loyal. Il n’est pas encore atteint par le virus de la corruption et de la délinquance financière comme la police malienne et la justice malienne. Son honnêteté, sa franchise, sa transparence et son patriotisme ne font l’ombre d’aucun doute pour avoir travaillé toute sa vie durant comme haut cadre dans l’une des plus grandes structures financières du moment sans écoper la moindre sanction pour malversation ou pour délinquance financière. Ce n’est pas à la retraite que Mr DIARRA va saper sa dignité dans des affaires aussi minables que celles-ci. N’oublions pas qu’en plus de son salaire de VG, que Mr DIARRA touche mensuellement sa pension de cadre supérieur de banque. La vérité n’a pas été dite par Mr DIALLO. En réalité, Mr DIARRA gène, il dérange et il est contre certaines pratiques des policiers et des magistrats maliens que tous les maliens savent aujourd’hui. Que dieu sauve mon Maliba et que ATT vo
Répondre à < kankélétiguido >
Réponse de < arbon > à < homme debout sabre au cla >, le 31 Mar 2009 11:18:25 GMT
Kel grande offensive! Les "mentors" ont tjours rassuré leurs "clients" en les disant: vous ètes un gros poisson, les mailles du filet sont plus grandes que votre taille, donc vous passerez sans problémes. Juste un sacrifice d'une chevre noire, un chat noirs, une caisse de 20 rouge cdb, 2 pétites briques. J te rappelle qu'on est a la veille du conseil, donc prudence pour la nomination de notre futur patron.

Les gros titres d'actualité de France 24

*
Monde
*
CONFÉRENCE INTERNATIONALE : Le monde au chevet de l'Afghanistan
Les délégués de 72 pays et de 9 organisations internationales, parmi lesquels un émissaire iranien et la secrétaire d'État américaine Hillary Clinton, doivent débattre mardi à La Haye de la reconstruction de l'Afghanistan.
*
ISRAËL : Netanyahou présente son gouvernement au Parlement
Le Premier ministre désigné Benjamin Netanyahou soumet ce mardi son gouvernement à l'approbation de la Knesset. Soutenu par près de 70 députés sur 120, il devrait obtenir la majorité requise pour former le 32e gouvernement d'Israël.
*
LIBYE : Deux bateaux de clandestins font naufrage
Deux bateaux avec à leur bord des candidats à l'immigration vers l'Italie ont coulé au large de la Libye lors de deux incidents séparés. On dénombre au moins 21 morts et plusieurs centaines de personnes sont portées disparues.
*
SADC : Madagascar suspendu, Rajoelina prié de se retirer
Les dirigeants de la Communauté de développement d'Afrique australe (SADC) ont exclu lundi Madagascar de l'organisation à la suite du renversement du président élu Ravalomana et invité son successeur, Rajoelina, à se retirer du pouvoir.
*
ÉTATS-UNIS : L'expression "guerre contre le terrorisme" abandonnée
La secrétaire d'État américaine Hillary Clinton a affirmé que l'administration Obama avait abandonné l'expression "guerre contre le terrorisme" qui, inventée par l'équipe de George W. Bush, avait justifiée l'intervention américaine en Irak.
*
Plus d'info
*
Economie
*
MARCHÉS : Wall Street dévisse de plus de 3 % à la clôture
Affectée par les mauvaises nouvelles en provenance du l'industrie automobile, par la fermeté du président américain à l'égard des constructeurs, et par la chute des valeurs bancaires, la Bourse de New York a terminé en forte baisse, ce lundi.
*
CRISE ÉCONOMIQUE : Obama réclame plus de restructurations à Chrysler et GM
Dans la présentation de son plan de relance de l'industrie automobile, le président américain a déclaré qu'il "ne laisser(ait) pas disparaître" le secteur, mais lui demande de se livrer à des restructurations plus radicales.
*
RUSSIE : Poutine annonce des mesures pour soutenir le secteur automobile
Le Premier ministre russe Vladimir Poutine annonce une série de mesures destinées à soutenir le secteur automobile russe, dont l'activité pourrait s'effondrer de 60 % en 2009.
*
RUSSIE : La Banque mondiale prévoit une baisse du PIB de 4,5 % en 2009
La Banque mondiale prévoit une chute d'au moins 4,5% du produit intérieur brut (PIB) russe en 2009 et invite le gouvernement à prendre des mesures - comme l'augmentation des programmes d'allocations familiales - pour contenir l'impact social.
*
Plus d'info
*
Sports
*
TENNIS - MIAMI : Mauresmo éliminée, Murray et Nadal passent le 3e tour
La Française Amélie Mauresmo a été battue par l'Australienne Samantha Stosur en deux sets en 8e de finale du tournoi de Miami. Le Britannique Andy Maurray s'est, lui, qualifié au 3e tour en éliminant le Chilien Nicolas Massu.
*
FOOTBALL : Kissinger s'engage à nouveau pour une Coupe du monde aux États-Unis
L'ancien secrétaire d'État américain Henry Kissinger apporte son soutien à la candidature des États-Unis à l'organisation de la Coupe du monde de football en 2018 ou en 2022. Il avait déjà aidé le pays à accueillir le Mondial en 1994.
*
Plus d'info
*
Culture
*
CINÉMA : "Les femmes de la Brukman", lauréat du festival du Touquet
En pleine crise économique, c'est un film dans l'air du temps que le jury du Festival international du grand reportage d'actualité et du documentaire de société du Touquet a décidé de récompenser, ce dimanche.
*
Plus d'info
*
Sciences
*
CLIMAT : L'Amérique prête à lutter contre le réchauffement climatique
Pour sa première apparition dimanche à la table de négociation d'un nouvel accord mondial contre le réchauffement climatique, la délégation américaine a rassuré sur sa "ferveur" mais prévenu qu'elle ne ferait "pas tout toute seule".
*
Plus d'info

Sidi Sosso devant le procureur : « Je fais l’objet d’allégations mensongères »

Vérificateur Général
Sidi Sosso devant le procureur : « Je fais l’objet d’allégations mensongères »
Le Quotidien de Bko, 31/03/2009 Commentaires [ 32 ] E-mail Imprimer

Suite à son audition par le procureur de la république du Tribunal de la commune III, le Vérificateur général Sidi Sosso Diarra, tient à s’expliquer publiquement afin d’éclairer la lanterne de l’opinion nationale et internationale. Lisez le communiqué qui nous est parvenu.

Communiqué de Presse

M. Sidi Sosso Diarra, Vérificateur général a, ce jour, mercredi 25 mars 2009 à 10h, accepté de répondre à une convocation de M. le Procureur de la République du Tribunal de la Commune III du district de Bamako.

Cette convocation et l’audition, qui s’en est suivie et qui a duré plus de sept heures d’horloge, intervient à la suite d’une dénonciation par M. Modibo Diallo, Vérificateur général adjoint au Bureau du Vérificateur général, faite par lettre en date du 11 décembre 2008.

M. Modibo Diallo, rapporte entre autres faits, que M. Sidi Sosso Diarra, Vérificateur général, aurait indûment utilisé des fonds appartenant au Bureau du Vérificateur général pour :

- régler les loyers du logement de fonction qu’il occupe ;

- régler les montants des factures de son téléphone de service.

M. Modibo Diallo rapporte également que M. Sidi Sosso Diarra aurait passé des contrats de prestation de service avec une entreprise, non domiciliée sur le territoire de la République du Mali, en communiquant à l’administration fiscale, un « faux » numéro d’identification fiscale (Nif) pour cette entreprise.

M. Sidi Sosso Diarra, Vérificateur général, qui a accepté de répondre volontairement à la convocation du parquet financier, était assisté de ses conseils désignés, Mes Magatte A. Sèye et Mamadou I. Konaté, tous deux avocats à la Cour.

M. Sidi Sosso Diarra, VG, lors de son audition, a contesté l’ensemble de ce qui lui est apparu comme des allégations sans aucun fondement.

Au terme de son audition, M. Sidi Sosso Diarra, VG, a rappelé son attachement profond au respect de la loi et des règles de transparence.

M. Sidi Sosso Diarra, VG, se dit déterminé à poursuivre la mission qui lui est confiée par les hautes autorités de l’Etat dont il a la confiance.

M. Sidi Sosso Diarra, VG, s’engage, dans le cadre de cette « affaire », à communiquer régulièrement et totalement sur toutes les suites de cette audition, ce, dans les limites strictes de la loi de procédure.

P/M. le Vérificateur général
Les conseils
Me Magatte A. Sèye
Me Mamadou I. Konaté
(avocats à la cour)


Le Quotidien de Bko, est seul responsable du contenu de cet article
1679 hits
À lire également
Kleptomanie financière : Le Vérificateur Général cuisiné au pôle économique durant 8 heures d’horloge sur la gestion 2004 du Vérificateur Général (suite) ( 4)
Le vérificateur général de nouveau assigné en justice : Sidi Sossoh Diarra devant le juge d’instruction de la Commune IV ce mardi ( 11)

Vos commentaires
32 réactions > 1 2 3
Posté par ben, le 31 Mar 2009 12:13:41 GMT
Que Dieu bénisse ce pays,il nous faut un DADIS CAMARA pour mettre fin à
tous ces fossoyeurs de notre économie,car toute cette comedie,tourne au
tour de l'argent et à côté le peuple se cherche encore pour joindre les
deux bouts,manger au moins deux repas par jours,ATT de mars 1991 et
différent de ATT de mars 2009? à bon entendeur salut....
Répondre à < ben >
Posté par Hamoudy, le 31 Mar 2009 12:04:02 GMT
Dans ce pays, quand on travail bien, on dérange certains aussi.Et ceux
qui sont dérangés sont prêt à tout. Sidi Sosso Diarra est devenu l'homme
à abattre des voleurs de la République. Ce qui est triste dans cette
histoire, ils diffamateurs achètent des journaleux pour faire le sale
boulot. Si les journalistes et le VEGAL menaient le même combat, le Mali
allait retrouvait les milliards volés. Dommage!
Répondre à < Hamoudy >
Posté par sidika, le 31 Mar 2009 11:54:59 GMT
Du courage Monsieur DIARRA tes éfforts ne seront pas vains
Répondre à < sidika >
Posté par serenissime, le 31 Mar 2009 11:47:29 GMT
Le vegal ne doit pas demissionner . il doit rester et faire son boulot .
c'est plutot son adjoint qu'on doit virer pour delation!
Répondre à < serenissime >
Posté par batisseur, le 31 Mar 2009 11:27:47 GMT
On sent que ce procureur est vraiment manipulé, par qui? je ne sais
pas.Sinon comment comprendre qu'une institution de contrôle de haut
niveau dirigée par un honnête citoyen doublé d'une compétence
professionnelle reconnue de tous et qui fait regulièment l'objet d'un
audit contrairement aux autres institutions de la République soit traité
de cette façon.Il aurait dû classer aussi ce dossier sans suite comme il
en a l'habitude d'autant plus que celui qui a apporté les fausses
informations n'est autre qu'un subalterne au VEGAL avec lequel il est à
couteau tiré. Je crois que ce procureur lui même est poursuivable par sa
façon de traiter les dossiers. Il joue entre la manipulation, le
chantage et le marchandage des dossiers.
Répondre à < batisseur >
Posté par AFRO, le 31 Mar 2009 11:11:59 GMT
je ne dis pas que le vegal est un modèle parfait, mais ça c'est un
complot. d'un coté l'adjoint veut la place du vegal de l'autre les
honteux magistrats font tout pour nuire à la crédibilité de ce
vegal. Seul dieu sait ce que ce pays va devenir quand le grand publique
va découvrir le système de fonctionnement de la magistrature
Répondre à < AFRO >
Posté par bouba1, le 31 Mar 2009 10:54:09 GMT
MALI KAIRA "SAGO KAI BOUGOU, WARI DOUN BOUGOU, YOUROUKOU YOUROUKOU
BOUGOU" Franchement toutes ces affaires font honte à la NATION
Répondre à < bouba1 >
Posté par alaintall, le 31 Mar 2009 10:38:16 GMT
je pense qu'il nul n'est au dessus de la loi. C'est la democratie , on
a reproché au VG quelques choses et il a repondu.Mais il y aune chose,
c'est que le VG a mis a nu le dossier secret de beaucoup de personnes et
qui cherchent par tous les moyens a se venger.Ds tous les cas
l'institunalisation du BVG a ete quelque chose de salutaire au MALI et
ds le monde.C'est avec l'arrivé du VG que les Maliens ont sus certaines
realité sur la gestion du bien public. S'il ya une mesentante entre le
VG et son personnel et qu'on veux extrapoler ce problème, je pense qu'on
a d'autres problèmes plus serieux. _Le dossier des 102 milliards que
le verificateur a remis ? _ Les 42 milliards de l'initiative riz? et
d'autres problèmes??????????????????
Répondre à < alaintall >
Posté par arbon, le 31 Mar 2009 10:12:47 GMT
Avec ces deux avocats, il s'en sortira sans probleme.
Répondre à < arbon >
Posté par claiha, le 31 Mar 2009 10:11:00 GMT
honte à ce procureur soit disant anti-corrution alors qu'il est corompu
jusqu'à la moelle, les actes de ce monsieur font honte à tout une
nation, l'on rapel bien quant il a emprisonné 4 directeur de publication
et un enseigant dans une ridicule affaire qui à fini à ternir l'image de
notre pays, jai la nausé de voir ce monsieur comme juge anti-corrupteur,
qu'il continu à sagité contre les honnettes citoyen. Les magistrats de
ce pays seront à l'origine une guerre civile qui se prepare lentement
mais surement, mais qu'il soit conscient que dès le déclenchement il
vont regretté pourqoi il ont été magistrat, ils seront les premiers
cibles, Dieu ne dords pas à bon entendeur salut.

Réponse de < Niyefôkoyésegoudê > à < claiha >, le 31 Mar 2009 10:20:47 GMT
Et le véhicule 4x4 de la femme du procureur,on connais parfaitement l'opérateur qui lui avait fait cadeau. C'est bien d'aller voir le Vgal mais il faut commencer par les voleurs allusion à 11 Millons de thé.Et sans être inquieter par qui que ce soit il monte une autre organisation mafieuse (immatriculation et permis de motos).
Répondre à < Niyefôkoyésegoudê >



32 réactions > 1 2 3

Kleptomanie financière : Le Vérificateur Général cuisiné au pôle économique durant 8 heures d’horloge sur la gestion 2004 du Vérificateur Général

Corruption (Lutte contre la)
Kleptomanie financière : Le Vérificateur Général cuisiné au pôle économique durant 8 heures d’horloge sur la gestion 2004 du Vérificateur Général
Le Sphinx, 31/03/2009 Commentaires [ 40 ] E-mail Imprimer

Huit heures d’horloge, c’est le temps que le Vérificateur général, Sidi Soss Diarra a passé mercredi dernier au Pôle économique pour répondre au feu roulant des questions des gendarmes-enquêteurs. Huit heures au cours desquelles, Sidi Sosso Diarra, contrairement à ce que prétendent ses thuriféraires, a cafouillé, bafouillé et raconté des salades qui ne sont pas de saison. L’homme, selon des sources proches du BVG, serait sorti complètement lessivé vers les coups de 19 heures. Pour la circonstance, il était entouré. par deux de ses nombreux avocats: Me Magatte Séye et Me Mamadou Konaté.

Dès qu’il a reçu, le lundi dernier, la convocation du Procureur en charge du Pôle économique, Sidi Sosso Diarra s’est battu comme beau diable pour ne pas répondre à « qui de droit », comme il l’a dit dans l’interview qu’il a commanditée auprès d’une radio internationale après la publication dans « Le Sphinx» N° 260 du 13 mars dernier, de la lettre qu’il a envoyée au président de la République. Il a fait le pas de grue devant la porte du Ministre de la justice et Garde des sceaux, Maharafa Traoré, lequel a fini par le recevoir le mardi.

Le lendemain mercredi, il était face aux gendarmes du Pôle économique suite à la lettre de dénonciation de l’un de ses collaborateurs, mais pas n’importe lequel, car il s’agit d’un homme doublement assermenté, le Vérificateur Général Adjoint, Modibo Diallo (Voir document page 2). Sidi Sosso Diarra a été ensuite écouté sur sa gestion 2005 et 2006. Toujours selon les mêmes sources, le Vérificateur général aurait répété les mêmes réponses qu’il a données lors de sa catastrophique interview. Comme une leçon bien apprise.

La longue épreuve orale supervisée de main de maître par le Procureur anti-corruption, Sombé Théra, aurait été très éprouvante et humiliante pour Sidi Sosso Diarra qui était doux comme un agneau, selon les mêmes sources près du BVG. Ambiance !

Répondant à la question relative au loyer de sa résidence à la cité du Niger, Sidi Sosso Diarra aurait dit qu’il a une indemnité de logement de 500 000 Frs, pour se loger dans des conditions de sécurité suffisantes avec sa famille, il a opté pour une résidence à 850 000 FCFA TTC. Qu’il en a parlé avec le chef de l’Etat, qui a pris l’engagement de payer le différentiel de 350 000 Francs sur le fonds de souveraineté de l’Etat.

Alors pourquoi, le DAF prélève-t-il chaque mois les 850 000 FCFA sur les ressources du Bureau comme il ressort dans les écritures alors que le différentiel (350 000 FCFA) est pris en charge par l’Etat?

Réponse de Sidi Sosso Diarra: « C’est moi qui ai demandé qu’il en soit ainsi. »

Lors de son interrogatoire, les mêmes sources affirment que Sidi Sosso Diarra a dit aux enquêteurs que c’est le président de la République qui l’a autorisé à faire payer par le Bureau son évacuation sanitaire et ses différents frais médicaux qui s’élèvent à près de 76 millions Là aussi, sans donner la moindre preuve de la prétendue autorisation présidentielle

A la question de savoir pourquoi il a fait payer par son DAF, les factures de son téléphone portable, avec à la clé la facture salée du mois d’octobre qui s’élève à elle toute seule à 4 338 111 FCFA (Voir document), alors qu’il n’a qu’une indemnité d’eau, d’électricité et de téléphone de 400 000 FCFA notre Monsieur anti-corruption aurait reconnu avoir toujours fait payer lesdites factures par son DAF mais aurait avoué qu’il avait, cette fois-ci, un peu dépassé les bornes avant de demander l’indulgence des enquêteurs: : « J’ étais malade et à l’étranger. »

Au cours de cet interrogatoire, une première dans les annales des structures de Contrôle du Mali et même du monde, Sidi Sosso Diarra se serait indigné de voir certaines personnes émarger à plusieurs reprises. Une situation que le Directeur administratif et financier, Amadou Diop qui doit passer aujourd’hui devant les mêmes enquêteurs, se devra de clarifier. Idem pour les nombreux marchés attribués à Africsearch

Contrairement à ce qu’il a dit, le Vérificateur général a passé un très mauvais quart d’heure.

Franchement, son cas relève d’autre chose que de la justice. Comment peut-on sortir d’aussi grossiers mensonges? A moins que cela ne soit pas une sorte de chantage déguisé. La Présidence n’a jamais pris en charge le différentiel de 350 000 FCFA. Depuis son installation, en 2004, jusqu’au moment où il a été épinglé par les magistrats de la Section des Comptes, en juin dernier, son loyer a été toujours payé par son DAF, Amadou Diop qui a pris le soin de le cacher, avec son autorisation, sous le chapitre autres dépenses, location bureaux BVG (sic) (Voir document signé par les deux) Même la caution de 1 100 000 FCFA de sa première résidence de N’Tomikorobougou Extension a été payée par le Bureau. Bien que remboursée, cette caution n’a jamais été reversée par Sidi Sosso

. Si la Présidence a toujours payé le différentiel, pourquoi, notre atypique Vérificateur a-t-il attendu le 21 juillet dernier pour demander au président de la République: « la mise à disposition d’un logement de fonction dont le financement serait assuré sur le Budget du Bureau du Vérificateur général ? » (Voir extrait de ladite lettre confidentielle N° 246/2008/BVG).

Pourquoi a-t-il payé 1 500 000 FCFA de différentiel ? (voir encadré)

En réalité, voilà ce qui s’est passé. Le Vérificateur Général a été pris au dépourvu. Après cinq ans d’exercice, il ne pensait pas que la Section des Comptes de la Cour Suprême allait le contrôler, comme le stipule l’Article 19 de la loi instituant le Bureau du Vérificateur général. Et comme il sait qu’il avait commis beaucoup de malversations financières, il a tout fait pour avoir une audience avec le président de la République, le 21 juillet dernier. Lequel l’a écouté, tout en lui demandant de se soumettre au contrôle des magistrats de la Section des Comptes de la Cour Suprême, comme tout le monde. Trois jours plus tard quand ces derniers sont revenus à la charge, il a appelé le Président Touré pour réitérer sa requête. Ce dernier lui a demandé de mettre tout cela sur écrit, et c’est ce que notre chasseur de scalps a fait! (Voir document page 4)

Mieux, il a même voulu induire ATT en erreur. Non seulement, il n’a pas pipé mot sur les malversations qu’il a commises, il lui demande, dans le cas où il accéderait à sa requête, de modifier le décret N° 04-020/P-RM du 27 janvier 2004 fixant le régime de rémunération du Vérificateur général, du Vérificateur général adjoint et des vérificateurs.

Aujourd’hui, Sidi Sosso est dans une impasse, c’est sans doute la raison pour laquelle, il ment honteusement

De 2004 à nos jours plusieurs centaines de millions ont été englouties dans les méandres de la gestion catastrophique du BVG.

Il fait payer par son DAF le loyer de sa maison, ses factures de téléphone, son évacuation sanitaire, ses frais médicaux et d’hospitalisation à coups de centaines de millions et dit tout bêtement aux enquêteurs qu’il a l’accord du président de la République sans en apporter la moindre preuve ? Comme il le reconnaît lui-même dans la fameuse interview : « Ah!, je suis le premier d’accord avec vous! Il y a des choses qu’il aurait mieux valu écrire, parce que le logement, ce n’est pas le plus grave. C’est que au jour d’aujourd’hui, en terme de couverture sanitaire, ou de couverture sécuritaire, je n’ai aucun texte qui me prémunit de quoi que ce soit. Alors que je fais, quand même, un travail qui est parmi les plus exposés de ce pays.

Quelle considération porte-t-il à un accord qui n’est sous-tendu par aucun document écrit ?

Comment après 5 ans d’exercice au BVG, Sidi Sosso peut-il demander aux fonctionnaires de se mettre en disponibilité alors qu’il avait lui-même écrit au ministre du Travail, de la Fonction publique pour demander la mise en détachement des mêmes fonctionnaires (Voir document). Là aussi, notre très grand Vérificateur Général raconte des craques. C’est à la suite d’un séminaire au cours duquel un magistrat de la Cour des Comptes de France a dit à Sidi Sosso de ne pas s’en prendre à la justice de son pays mais plutôt à ses rapports qui ne sont, en fait, bons que pour la poubelle, que ce dernier, une fois à Bamako, a cherché et trouvé des boucs émissaires en la personne des fonctionnaires du Bureau. A l’un d’eux qui lui demandait pourquoi ce revirement, le Vérificateur a répondu, tout simplement: « C’est ma nouvelle vision des choses »

Que Sidi Sosso Diarra ait un delirium, passe encore. Que les autorités l’aient laissé faire, ce qui est inquiétant! Lors d’une réunion qu’il a convoquée, il a accusé les fonctionnaires, de lui avoir planté le couteau dans le dos. Il les menaça de les reverser dans leur corps d’origine. Y compris son adjoint qui a été pourtant recruté dans les mêmes conditions que lui. Ce qui provoqua l’ire de ce dernier qui lui a fait savoir qu’en tant qu’officier de police, donc doublement assermenté, il a le sens de l’honneur. Non seulement Sidi ne peut pas le relever ou le reverser dans son corps d’origine, mais qu’il allait désormais lever un pan de sa gestion calamiteuse. Et c’est ce qu’il a fait.

Tout porte à croire que notre Monsieur Propre sera bientôt sous le coup d’une inculpation. Puisque parallèlement, le sulfureux rapport sur sa gestion 2004 de la Section des Comptes, dont « Le Sphinx » a pu avoir quelques extraits, est aussi sans appel (Voir encadré)

Dans son interview commanditée Sidi Sosso Diarra a dit : « je suis né guerrier et je mourrai en guerrier »

En fait, il veut dire qu’il est fils de guerrier, comme son père Moussa Diarra se disait descendant d’une ethnie et d’une famille (Les Ngoloshi) ayant exercé le pouvoir à Ségou.

Cette allusion faite à son père dans cette interview n’est pas gratuite. Puisque c’est lui même qui en parle, pour ce qui ne le savent pas, Moussa Diarra est l’initiateur de la première tentative sécessionniste du Mali, en 1959, il créa « La République de Ségou et un nouveau parti : l’Union Démocratique Ségovienne (UDS) Cette histoire est plus connue sous le vocale de l’Affaire Sakoïba (Cf. : le célèbre livre d’Amadou Seydou Traoré dit Amadou Djicoroni : Devoir de Mémoire, Devoir de Vérité (de la page 96 à la page 111).

Atteint d’une hérésie congénitale, Sidi Sosso Diarra pense, à travers les dossiers qu’il détiendrait, selon lui, sur certaines hautes personnalités du pays, faire trembler la République, dans le cas où on tenterait de le « démissionner »

Maintenant que notre « brillant » cadre vient de réaliser la prouesse d’être le premier responsable d’une structure de contrôle au Mali à être épinglé sur sa mauvaise gestion, va-t-il toujours s’accrocher à son poste comme un radeau de Méduse? Tout laisse à le croire.

Il est grand temps que le président de la République siffle la fin de la récréation afin de mettre fin à tout ce cinéma. Il lui suffit d’appliquer l’article 5 de la Loi instituant le BVG qui stipule « Le Vérificateur Général peut à tout moment donner sa démission. Il en informe le Président de la République par écrit. Celle-ci ne peut pas être refusée.

Il peut être démis de ses fonctions en cas de faute grave ou d’empêchement absolu constatés par la Cour Suprême saisie à cet effet.

L’Etat ne peut pas continuer à s’accommoder à la schizophrénie du Vérificateur Général. Il y va de la crédibilité de nos institutions.

Adama Dramé

Extraits du Rapport de la Section des Comptes sur la gestion 2004 du Vérificateur Général.

« Le contrat de marché N°0792/DGMP/2004 d’un montant TTC de 46 987 512 FCA conclu avec la société Afric Searh pour le recrutement des Vérificateurs et Vérificateurs Assistants ne porte pas les mentions obligatoires suivantes prévues par l’article 6 du Décret N° 95-401/P-RM du 10 novembre 1995 portant Code des Marchés Publics : le rappel des exclusions et la date de notification du marché.

Ce contrat a occasionné une dépense inopportune car il n’est pas conforme aux procédures de recrutement prévues par les dispositions de l’article 7 (alinéa 4) de la loi N° 03-030 du 25 Août 2003 instituant le Vérificateur Général qui stipulent que : « Le Vérificateur général recrute les Vérificateurs et le personnel d’appui sur la base d’une procédure de sélection conformément au Décret prévu à l’aliéna 2 de l’article 3 ». Le décret annoncé par cet article est le décret N°30-553/P-RM du 30 décembre 2003, déterminant les conditions et les modalités de recrutement du Vérificateur Général et du Vérificateur Général Adjoint.

Ce décret stipule en son article 7 que la sélection des dossiers de candidature aux postes de Vérificateur et de Vérificateur Général Adjoint est assurée par une commission de dépouillement et d’évaluation des dossiers. C’est donc une Commission qui devait procéder au dépouillement et à l’évaluation des dossiers de candidature pour les postes de Vérificateurs et Vérificateurs Assistants au lieu d’une société de recrutement. Le contrat passé entre le Bureau du Vérificateur Général et la société Afric Search pour le recrutement des vérificateurs et des Vérificateurs Assistants a procuré à autrui des avantages injustifiés.

Le Vérificateur Général a par ailleurs violé les dispositions du décret sus-mentionné, ce qui constitue une faute de gestion.

c) des dépenses d'un montant total de 3 449 950 FCFA ont été effectuées en faveur du Vérificateur Général sans fondement juridique. Il s'agit de:

. achat de mobiliers (placards) pour la Résidence du Vérificateur Général, sur les ressources du Bureau d'un montant de 1 375 000 FCFA (annexe 27). Par ailleurs, l'imputation de cette dépense au chapitre « Entretien des bâtiments » est irrégulière car il s'agit de dépenses de matériel;

.surveillance de la Résidence du Vérificateur Général par une société de gardiennage[ la SSI, Ndlr ] sur les ressources du Bureau du Vérificateur Général pour un montant de 2 074 950 FCFA (annexe 28)

d) le Vérificateur Général, bien que bénéficiant d'une indemnité de logement, a fait signer le contrat de bail de sa Résidence au nom du Bureau du Vérificateur Général alors qu'il n'est pas prévu qu'il soit logé gratuitement.

Ce contrat constitue donc une faute de gestion;
e) les paiements de la caution et des loyers de la Résidence du Vérificateur Général pour un montant total de 3 477 420 FCFA en 2004. Les remboursements effectués en 2004 par le Vérificateur Général se chiffre à 1 500 000 FCFA reste redevable de la somme de 1 977 490 FCFA dont le remboursement aurait dû intervenir avant la clôture de l'exercice 2004;

Le montant total des avantages injustifiés concernant le Chapitre « Entretien bâtiments » est

3 449 950 FCFA

2.7. Situation de paiement de la TVA

Le montant total de la TVA sur les dépenses, tel qu’il ressort des documents communiqués par le Bureau du Vérificateur Général se chiffre à 28 058 785 FCFA.

a) La retenue à la source d’un montant de 11 232 411 FCFA au titre de la TVA n’a pas été effectuée par le Vérificateur Général conformément aux dispositions de la lettre circulaire N°OOI7/ MFC-CAB du 27 novembre 1995 (annexe 32) ;

b) le Vérificateur Général, au lieu de communiquer à la Direction Générale des Impôts, la situation de cette TVA non retenue à la source, pour recouvrement, a procédé lui-même. au règlement de la somme de 10.867.546 FCFA sur ce montant (11 232 441FCFA). Ainsi, le Vérificateur Général a payé à la place des fournisseurs sur les fonds du Trésor, accordant à ces derniers des avantages injustifiés, ce qui constitue une faute de gestion;

c) Le Vérificateur Général a reversé un montant de 21.335.985 FCFA concernant la TVA due au titre de l'exercice 2004 comme' suit:

• 7.226.016 FCFA le.15 février 2005

• 14.129.969 FCFA le 13 mars 2008.

Ce versement a été effectué avec un grand retard en violation des dispositions de la lettre circulaire ci-dessus citée qui stipulent, entre autres que: « le versement des retenues opérées au cours d'une période mensuelle doit impérativement être effectué au plus tard le 15 du mois suivant. » ;

d) la preuve du versement du montant de 7.226.016 FCFA effectué le 15/02/2005 n" a cependant pas été établie en l'absence de la quittance délivrée par les services des Impôts; le Vérificateur Général n'ayant communiqué que la photocopie d'un chèque; le chèque n'étant que le moyen et la quittance la pièce justificative;

e) les versements effectués en 2005 et en 2008 par le Vérificateur Général de la TVA due au titre de l'exercice 2004 violent le principe de l'annualité budgétaire car il a ainsi fait supporter par ces exercices des charges imputables à un autre exercice ;

f) le Vérificateur Général reste redevable de la somme de 3.330.950 FCFA au titre de la TVA de l'exercice 2004.

No comment !

Le Sphinx, est seul responsable du contenu de cet article
2324 hits
À lire également
Recrutement des auditeurs de justice : Odeur de magouille ! ( 6)

Vos commentaires
40 réactions > 1 2 3 4
Posté par marfing, le 31 Mar 2009 07:30:54 GMT
Soyons vigilants chers compatriotes. Une chose est sûre s'il est
corrupteur ce Sidi Sosso, dites-vous bien que le fameux modibo Diallo
l'est aussi, donc qu'ils s'expliquent tous les deux devant la
justice. j'ai peur que Sosso soit un piège tendu à Cheick modibo
Diarra. 1. Tous ses rapports sont classés sans suite. 2. Il est
accussé de tous au Mali . Une question qu'on à laquelle on doit
repondre: ATT ne voudrait il pas revenir en 2012? et pour cela avec
Sidi Sosso n'essaie t'il pas de neutraliser le navigateur de
frère? Aujourd'hui, on fait semblant de laisser la justice faire son
travail avec Sosso. pourqoui n'a t'il pas laissé la justice faire son
travail sur les dossiers du VGR? C'est de la democratie partisanne au
Mali. Que dieu bénisse le Mali!
Répondre à < marfing >
Posté par Tienfo, le 31 Mar 2009 07:26:25 GMT
A mon avis si la démission fait partir des clauses du contrat du
vérificateur,il doit rapidement s'en servir au lieu de se laisser
enroler dans la farine par des gens aussi sales que celui qui les a
charger de cette mission. Quand on créait cette institution à grande de
publicicité on a tout dit jusqu'à aller comparer le Mali au Canada ou on
a copier l'institution. Au Moment de la selection des candidats faisait
parti un certain Konimba Sididé dit Koni Expert actuellement député à
l'AN. J'avais dit, en son temps que si c'est pour du serieux la personne
la mieux placée est ce monsieur. A la grande surprise on nous amène
qulqu'un doublé d'un flic. Qui ne connait ces hommes de police au Mali ?
Je ne suis pas surpris de ce qui arrive à ce Vegal.S'il s'était limité à
faire des revelations sur des opposants comme la CASCA l'avait fait avec
Tiéoulé dans le sommet France Afrique, il ne lui arriverait pas cela,
mais si pour denoncer les 11milions de thé du futur PM il aura le MC sur
Répondre à < Tienfo >
Posté par garba, le 31 Mar 2009 06:47:07 GMT
Un article au vitriol sur le Vegal chaque semaine cela ressemble a de
l'acharnement surtout pour répéter les mêmes choses! Certains
journalistes sont devenus des "chiens" affamés devenus incontrôlables.
Au delà du Vegal, imaginez un seul instant l'impact de salir cette
institution lorsque le Mali sera évalué par les partenaires techniques
et financiers et autres bailleurs. Tout cela pour une sordide histoire
de loyer et de frais médicaux... Faire du sensationnel avec rien. Triste
journal...
Répondre à < garba >
Posté par Once, le 31 Mar 2009 05:46:12 GMT
Maliweb n'est pas le sphynx, achetez le sphynx papier vous y trouverez
la signature de l'auteur de l'article.
Répondre à < Once >
Posté par koluba 2012, le 31 Mar 2009 04:14:35 GMT
honte a la justice malienne ,qu'avez vous fait des documents du VEGAL
revelant 102 puis 20 milliards detournes par des col blancs.
Répondre à < koluba 2012 >
Posté par sabredri, le 31 Mar 2009 01:59:22 GMT
Si le Verificateur est inculpe, tous ceux qui l'on couvert se doivent de
l'etre. Ils ne doivent en aucune maniere s'en tirer a bon compte. J'ai
l'impression que c'est un reglement de compte. Tous doivent en
patir.Cependant je trouve que c'est bien honteux pour celui qui est a la
tete. Apres lui il n'aura peut etre plus de verificateur car on ne sait
plus a qui se fier. Pauvre Mali.

Réponse de < kocoura > à < sabredri >, le 31 Mar 2009 08:08:07 GMT
Pourquoi voulez vous que le VEGAL soit inculpé ?. Je vous recommande d'analyser avec lucidité le cursus de ceux qui le discréditent pour vous rendre compte que tout cela n'est que du vent. On nous parle de loyer, de frais médicaux ou d'argent non reversé au trésor. Je trouve scandaleux que celui qui a sur les épaules la responsabilité de soigner le cancer du mali qu'est la corruption n'ai poas un logement de fonction. Je trouve scandaleux que l'on dénonce les frais d'évacué sanitaire de cette personne. Au nom de quoi le VEGAL n'aurait pas droit à se faire soigner à l'extérieur si les services sanitaires du Mali ne peuvent pas le faire ?. Pour finir, le VEGAL a parfaitement raison d'utiliser ses excédants budgétaires pour faire fonctionner ses services et éviter ainsi le risque de paralyser son travail par la lenteur du trésor malien que tous les maliens connaissent.
Répondre à < kocoura >

Posté par kinguiranke, le 31 Mar 2009 01:18:47 GMT
Decidement le Sphynx veut detruire le VEGAL Sidi Sosso Diarra pour des
rasons propres au Sphynx qui pendant les elections presidentielles
passees nous avait fait sortir sa publication degueulasse et reguliere
d'ATTcratie, mais je constate que Adama Drame n'a pas ose signe cet
article cette fois-ci. Heureusement que nous trouvons que plus que Thera
et ATT, le VEGAL joue pleinement sa fonction et son role a la hauteur
des vraies valeurs maliennes.
Répondre à < kinguiranke >
Posté par medcool, le 31 Mar 2009 00:38:23 GMT
NUL N'EST AU DESSUS DE LA LOI MEME LE VG QU'IL SOIT JUGE COMME LES
AUTRES . S'IL EST INNOCENT, QUE DIEU LUI SAUVE ; S'IL EST COUPABLE,
QU'IL PAYE SON CRIME VIVE LE MALI DEMOCRATE
Répondre à < medcool >
Posté par kocoura, le 30 Mar 2009 23:07:48 GMT
Le Sphinx est archi connu pour ses vomissements contre le VEGAL. Il est
tout de même étonnant que cet article n'est même pas signé. Cela
voudrait dire que la réaction négative des éclairés du peuple malien
commence à porter ses fruits. Qui sont les accusateurs de notre VEGAL ?.
Son adjoint qui a fait carrière à la police malienne avant d'usurper ce
poste de VEGAL Adjoint et une poignée de fonctionnaires formés à lécole
de l'administration de la deuxième république. De plus, le procureur du
pool financier est également bien connu pour l'humiliation qu'il a fait
subir au Mali en emprisonnant sans motifs irréfragables un enseignant et
des journalistes à l'occasion de l'occasion de l'affaire rocambolesque
de la maitresse du président, texte imaginaire à des fin de dissertation
pour des élèves. Voila les personnes considérées irréprochables par le
Sphinx. Pour donner du grains à moudre au Sphinx dans le sens de
l'utilité public, je lui suggère d'enquéter sur les bons d'essence au

Réponse de < serenissime > à < kocoura >, le 31 Mar 2009 00:03:20 GMT
tu as raison mon frère !c'est une cabale contre lui .mais il faut aussi reconnaitre qu'il n'est pas si innoncent que cela . Il leve trop le coude et se laisse souvent aller a certaines exactions .Mais il est honteux de savoir qu'a ce stade de l'enquête le journaliste ait accès a autant d'informations precises .
Répondre à < serenissime >

Posté par coalition, le 30 Mar 2009 22:54:09 GMT
A ce stade normalement les instructions menées par le pôle économique
doivent restées confidentielles juqu'à l'inculpation de Sidi Soso
Diarra, ce qui denote le caractère diffamatoire de cet article. Si cela
s'avère vrai les maliens pourront utiliser contre le rigime en place le
droit à l'insérruction prévue dans la constitution.
Répondre à < coalition >

Les gros titres d'actualité de maliweb.net


Sidi Sosso devant le procureur : « Je fais l’objet d’allégations mensongères » (Le Quotidien de Bko, 31/03/2009) Suite à son audition par le procureur de la république du Tribunal de la commune III, le Vérificateur général Sidi Sosso Diarra, tient à s’expliquer publiquement afin d’éclairer la lanterne...

Société : Pourquoi les Maliens tardent à se marier ? (L'Orage, 31/03/2009) Allongement de la durée des études, autonomie des femmes, hausse du niveau de vie... sont autant de facteurs qui expliquent le retard du mariage au Mali. Y a-t-il une crise du mariage ? Si les sociologues nient ce fait...

Forum de Discussion
(participez au débat)


Proposer un article
(les sujets qui vous passionnent)


Emploi / Appels d'offres
(jobs, CV, biz, immo, annonces)

* Dépêches
* Lundi
* Mardi
* Mercredi
* Jeudi
* Vendredi

Kleptomanie financière : Le Vérificateur Général cuisiné au pôle économique durant 8 heures d’horloge sur la gestion 2004 du Vérificateur Général (Le Sphinx, 31 Mar 2009) - Huit heures d’horloge, c’est le temps que le Vérificateur général, Sidi Soss Diarra a passé mercredi dernier au Pôle économique pour répondre au feu roulant des questions des gendarmes-enquêteurs...

La Nation non reconnaissante (L'Orage, 31 Mar 2009) - Ils sont des dizaines de hauts cadres, des hommes et femmes oubliés aujourd’hui par la Nation après de bons et loyaux services rendus au Mali. Parmi ces élites, les anciens Présidents et Hauts Responsables des institutions africaines et internationales ...

Recrutement des auditeurs de justice : Odeur de magouille ! (Le Quotidien de Bko, 31 Mar 2009) - Les résultats du derniers concours pour le recrutement des auditeurs de justice communément appelé le concours de la magistrature publiés le 27 février 2009 dégage une odeur pestilentielle de...

Le vérificateur général de nouveau assigné en justice : Sidi Sossoh Diarra devant le juge d’instruction de la Commune IV ce mardi (Le 26 Mars, 31 Mar 2009) - Une semaine après avoir été longuement entendu au pôle économique et financier par le procureur anti – corruption, Sombé Théra, suite à une dénonciation du Vérificateur Général adjoint, Modibo Diallo...

Les vérités de Koké : Kôrô, je change de nationalité (Le Guido, 31 Mar 2009) - Je suis désolé de ton comportement de la semaine dernière. Les démarcheurs de Diahara t’ont absenté, pourtant ils s’étaient fait annoncer. Tu sais tout le monde est fâché contre toi. Mais, c’est le cas de Papa qui m’inquiète surtout...

Construction du 3è pont : ATT casse à Missabougou sans indemniser (Le Guido, 31 Mar 2009) - La population de Missabougou s’est réveillée dans la douleur, avant-hier, dimanche 29 mars 2009. Les Caterpillar devant casser les maisons situées dans l’emprise du 3e pont de Bamako, sont arrivés à 6 heures du matin accompagnés d’une centaine d’agents de sécurité. ...

Signature de la Convention Collective des Journaliste du Mali (L'Orage, 31 Mar 2009) - Les organisations professionnelles de la presse du Mali (travailleurs et employeurs) ont signé jeudi 26 Mars 2009 à Bamako la Convention Collective régissant désormais les conditions de travail et de rémunération des professionnels des Médias...

Sans Détour : Tendrement… vôtre (Le Challenger, 31 Mar 2009) - Quel lien existe-t-il entre une "gorobiné"- élégante dame et un rétroviseur? C'est la glace, le miroir ! Car une coquette dame aime soit se mirer dedans, soit voir si un petit Coulou de mari n'est pas en train de la "zyeuter", soit les deux. ...

Pr Ali Nouhoun Diallo, à propos du 26 mars : '' Il faut remédier aux dérives'' (Le Challenger, 31 Mar 2009) - Après 18 ans de multipartisme, la démocratie malienne a fait des avancés notables mais elle a fait des faux pas, reconnaît le mouvement démocratique. Appréciée de l'extérieur, elle est très contestée à l'intérieur...

Faut pas fâcher dè : La pêche aux gros poissons (Le Challenger, 31 Mar 2009) - Le Vérificateur Général dans les couloirs de la banque ! Panique et branle - bas au royaume de la haute finance, n'est-ce pas ? Cela pourrait ressembler à un véritable poisson d'Avril mais ce n'est pourtant pas dans l'ordre de l'impossible...

Scrutin municipal du 26 avril : L'erreur fatale des partis politiques ! (Le Challenger, 31 Mar 2009) - Le 26 avril est la date retenue pour les élections communales dans notre pays. Et elle avance inexorablement et à grandes enjambées comme dirait l'autre. Après le choix des candidats et la validation des listes qui doivent concourir...

A quand le réveil de la conscience malienne ? : Ah ! Quand l'argent nous tient… ! (Le Challenger, 31 Mar 2009) - Je suis de plus en plus sidéré par les actes que nous commettons pour avoir de l'argent. Tous les moyens sont utilisés, légaux comme illégaux, pour le gain facile. Et, dire que les Maliens sont à 98% croyants ! ...

Climat délétère à la Direction Générale des Aéroports du Mali : La PDG et son Adjoint dans de sales draps ! (Mali Demain, 31 Mar 2009) - Avec la nomination de Mme Thiam Aya Diallo comme Présidente Directrice Générale des Aéroports du Mali (ADM) en décembre 2007, en remplacement de Mme Tabara, le personnel ainsi que les partenaires immédiats (Police, Gendarmerie, Douanes) tout comme ceux extérieurs (prestataires de services) avaient cru que la « dame de fer », allait poursuivre l’œuvre léguée par ses prédécesseurs...

Communales du 26 avril 2009 : Combats de gladiateurs en vue (Mali Demain, 31 Mar 2009) - Le 26 avril 2009 se tiendra, l’élection des maires au Mali. Donc les 703 communes devront connaître aux lendemains du scrutin du 26 avril prochain, leurs locataires. Déjà tous états major des partis politiques ainsi que les indépendants ont déposé leurs listes et attendent le coup d’envoi le 10 avril prochain...

Le premier ministre Modibo Sidibé, hier, à l'ouverture de la 3e édition des journées minières et pétrolières du Mali : "Il faut créer des pôles de croissance et de développement dans les zones minières" (L'Indépendant, 31 Mar 2009) - La 3e édition des journées minières et pétrolières du Mali a commencé hier au Centre international de conférences de Bamako (CICB). A travers ce forum, le Mali entend faire connaître les multiples richesses de son sous-sol qui, en plus de l'or, renferme de grands gisements de bauxite...

Plus de titres d'actualité

L'indicateur Renouveau (30 Mar 09) Plus
Les « maires zons » et le reste des terres : Les élections municipales à venir vont créer les prémisses de la guerre civile
Dr Abdoulaye Sall à la conférence débat de la CSTM : « Le Mali sera frappé par la crise financière dans tous les compartiments de son systè...
Exposition photos « micro-finance côte face » : A la découverte de l’autre face de l’Afrique
Commune rurale de Tousseguela : Le maire et des gardes nationaux condamnés
Industrie extractive : Rendre plus attractif le climat des affaires et instaurer la bonne gouvernance

Inter De Bamako (30 Mar 09) Plus
Présidentielle 2012 : Voici le prochain président
Francophonie : Un Parlement des jeunes pourquoi ?
Le regard : Repos éternel du Mouvement Démocratique
Editorial : Les chefs du neutralisme
Focus : A propos de permis de conduire des motocyclistes

Soir de Bamako (30 Mar 09) Plus
Surenchère électorale à Moribabougou : Le Maire soupçonné de prendre l’élection en otage
FLASH : Violences pour un poste
Syndicat de la protection civile : Les “soldats du feu“ montent au créneau
Match Soudan-Mali : Les Aigles commencent bien, mais...

Nouvel Horizon (30 Mar 09) Plus
1er congrès ordinaire de l’UDM : “L’achat de conscience a pignon sur rue dans les plus grands partis”, a dit le président Siby
Communales S 2009 : Un test majeur de mobilisation pour les partis
Industrie minière au Mali : La Banque Mondiale préconise l’achat local des biens et services
Université de Bamako : L’année universitaire 2008-2009 débute à la FSJP
Protection civile : La Section Syndicale sur le pied de guerre

L'Essor (30 Mar 09) Plus
Pose de la première pierre d’un nouveau centre commercial : Dans la perspective d'une grande mue
Banconi-Djanguinébougou : Le centre de santé qui va changer beaucoup de choses
CAN-Mondial 2010, Soudan-Mali 1-1 : Mission presque accomplie pour les Aigles
Patrimoine mondial de l’Unesco : Tombouctou se remet aux Normes
Assises : Drame Familial

Aurore (30 Mar 09) Plus
Grave incident entre militaires et policiers : Des commandos du bataillon Para de Djicoroni attaquent le commissariat de police du 14ème a...
Brigade d’investigation judiciaire (BIJ) : Arrestation d’un puissant narcotrafiquant français à Bamako
Faits divers : La cantatrice Djalou Damba victime de vol chez Tata Bambo
Affaire Souadou Diallo, la prétendue amie de Lobo : Son frère taillade un jeune avec une machette
Entendu par le Procureur du pôle anti-corruption… : Le Végal rejette en bloc les accusations de son adjoint

Le Républicain (30 Mar 09) Plus
Match Soudan – Mali : Les Aigles à Khartoum sans leurs passeports
Janjo - Ogobara Doumbo, : La sommité mondiale du palu
Délinquance financière : Détournement en série à la BOA-Mali
Jusqu’où Sarko peut-il aller pour l’Afrique ?
Accord sur l’immigration : La France rouvre les discussions avec le Mali

L'Indépendant (30 Mar 09) Plus
Suite à une plainte du vérificateur général adjoint, le contrôleur général de police Modibo Diallo : Le Vérificateur Général entendu par le...
Protection civile malienne : Les soldats du feu menacent d'aller en grève, du 8 au 10 avril
Cip-Uemoa : Oundé Touléma du Mali élu président
Cour d’Assises : Le maire sortant de la commune rurale de Tousséguéla condamné à 2 ans d’emprisonnement avec sursis
Eric Besson au Mali : Relancer les discussions sur le protocole d’accord sur l’immigration

L'indicateur Renouveau (31 Mar 09) Plus
Contentieux électoraux à Sikasso : Le juge provoque un scandale
Les leaders de l’opposition et les municipales du 26 avril : IBK et ses camarades jouent leur avenir
Processus électoral au Mali : L’achat de conscience et la fraude : un handicap
Premier congrès ordinaire de l’UDM Jaama Ka Wasa : Le départ pour une nouvelle ère politique au Mali
Journées minières et pétrolières 2009 : Une vitrine et un espace d’échanges pour les acteurs de l’industrie extractive

Nouvel Horizon (31 Mar 09) Plus
Le Maire du District face à la presse : “Le retrait des parcelles nous a permis d’avoir 3 milliards”
Construction du 3ème pont de Bamako : 81 familles déguerpies à Missabougou sans dédommagement
Processus électoral au Mali : Pourquoi les griefs sont si nombreux?

Soir de Bamako (31 Mar 09) Plus
Arcanes politiques : Quand Ousmane Sy se perd en conjectures
Elections municipales d’avril 2009 : Me Faguimba Keïta et toute la section PDR de Kangaba rejoignent l’URD
FSJP : Les étudiants s’engagent à bannir la violence
Assemblée générale du Djoliba AC : Le séisme tant attendu n’a pas eu lieu

L'Indépendant (31 Mar 09) Plus
Le premier ministre Modibo Sidibé, hier, à l'ouverture de la 3e édition des journées minières et pétrolières du Mali : "Il faut créer des p...
Accusée d’avoir détourné 200 millions de F CFA à la Bank of Africa-Mali : Mme Bagouro Noumanzanainterpellée par la Brigaded’investigation ...
Le premier ministre Modibo Sidibé a inauguré la 2è édition de la Fekay : Plus de 150 exposants et un pavillon spécial syrien offrent divers...
Accusé de tentative de meurtre, Fousseyni Koné écope de 5 ans d’emprisonnement avec sursis
Après le match nul au Soudan : 45 millions de FCFA de primes payés aux Aigles

Le 26 Mars (31 Mar 09) Plus
Le vérificateur général de nouveau assigné en justice : Sidi Sossoh Diarra devant le juge d’instruction de la Commune IV ce mardi

Le Républicain (31 Mar 09) Plus
Editorial - Guinée : Quand Dadis fait l’Histoire
Déguerpissement à Missabougou : Plus de 100 familles jetées à la rue
De quoi je me mêle : Nos ulémas et le code de la famille
Match Soudan - Mali : 1-1 / Un précieux nul pour le Mali
Crise financière mondiale : La sonnette d’alarme tirée au Mali

L'Essor (31 Mar 09) Plus
Djoliba-Réal 1-1 : Les Rouges se mettent la pression
CAN-Mondial 2010 : Le Cameroun rate le départ, l'Egypte et le Nigeria trébuchent
Assises : Un verdict plutôt clément
Journées minières et pétrolières : Que d'atouts pour la diversification !
Drame du stade Houphouët Boigny : la FIFA demande un rapport

Le Quotidien de Bko (31 Mar 09) Plus
Recrutement des auditeurs de justice : Odeur de magouille !
Secrets du jour - Un ministre ADEMA soutire 15.000.000f CFA de la caisse !
Scolarisation des filles en Afrique : L’approche de l’AGSP
Mairie de la commune rurale d’ALAFIA : Les meilleurs payeurs des impôts et taxes récompensés !
Mines et pétrole : Le Mali expose ses opportunités

Mali Demain (31 Mar 09) Plus
Climat délétère à la Direction Générale des Aéroports du Mali : La PDG et son Adjoint dans de sales draps !
Communales du 26 avril 2009 : Combats de gladiateurs en vue
Initiative riz, ce qu’il faut réellement savoir… : « Il n’est pas un investissement du Gouvernement de 42,65 milliards FCFA … »
Démission du Premier Ministre : Quelques réactions…
Elections communales du 26 avril à Gao : La liste de l’indépendant Sadou Harouna Diallo validée

Le Challenger (31 Mar 09) Plus
Sans Détour : Tendrement… vôtre
Pr Ali Nouhoun Diallo, à propos du 26 mars : '' Il faut remédier aux dérives''
Faut pas fâcher dè : La pêche aux gros poissons
Scrutin municipal du 26 avril : L'erreur fatale des partis politiques !
A quand le réveil de la conscience malienne ? : Ah ! Quand l'argent nous tient… !

L'Orage (31 Mar 09) Plus
La Nation non reconnaissante
Signature de la Convention Collective des Journaliste du Mali
Esclavage rappel : L’Etat nigérien condamné par la Cour de justice de la CEDEAO
Communales : SOS civisme lance le débat !
Mouvement des droits civiques aux USA : Le chemin parcouru par la communauté noire

Le Sphinx (31 Mar 09) Plus
Kleptomanie financière : Le Vérificateur Général cuisiné au pôle économique durant 8 heures d’horloge sur la gestion 2004 du Vérificateu...
Des Bérets rouges assiègent le Commissariat du 14 ème Arrondissement
Recensement général de la population : Un agent de la DNSI échappe au lynchage
Can-Mondial 2010 - Soudan-Mali 1-1 : Un début prometteur pour les Aigles
Kleptomanie financière : Le Vérificateur Général cuisiné au pôle économique durant 8 heures d’horloge sur la gestion 2004 du Vérificateur Gé...

Le Guido (31 Mar 09) Plus
Les vérités de Koké : Kôrô, je change de nationalité
Construction du 3è pont : ATT casse à Missabougou sans indemniser
Accords de réadmission : Les autorités du Mali vont-elles enfin signer ?
Mise en œuvre des recommandations du forum sur l’éducation : Bras de fer entre autorités et syndicats d’enseignants
Conflit foncier à Sotuba : Le Laboratoire central vétérinaire (LCV) apporte des éclaircissements

L'indicateur Renouveau (25 Mar 09) Plus
Services sanitaires de l’Etat : Face à un gouvernement impuissant, les médecins font ce qu’ils veulent
Lutte syndicale : Quand les travailleurs du secteur privé constituent les dindons de la farce de l’UNTM !
Baisse de niveau à l’école : Les propos inconsidérés du Directeur national de l’Education de base
Problématique de l’emploi des jeunes : Un forum sur le cas des villages SOS
Journée mondiale de lutte contre la tuberculose 2009 : Le Mali entend poursuivre ses actions de lutte contre la tuberculose

Canard Déchainé (25 Mar 09) Plus
Les ministres ont show !
Contentieux IFABACO –Héritiers Mariko : La messe est dite
La maladie du charbon fait –elle des ravages à goundam ?
Un complot contre le Mali ?
Bakoré Sylla, Pédégé de GGB

Le Scorpion (25 Mar 09) Plus
26 mars 1991-26 mars 2009 : Les idéaux font-ils recette ?
Crise scolaire : Recherche de la thérapie appropriée
Route Niono-Tombouctou : La route du bonheur
Communales 2009 : SOS Civisme suscite l’intérêt des jeunes

L'Indépendant (25 Mar 09) Plus
L’initiative riz du premier ministre Modido Sidibé : Une stratégie de décollage économique
Hamèye Founé Mahalmadane à propos de la grève illimitée du Sylima et du SYNAG : «Nous avons choisi cette période électorale à dessein»
Troisième session du Conseil Supérieur de l’Agriculture : Relever ensemble le défi d’une puissance agricole pour le Mali
La 23E session ordinaire du CIP-Uemoa ouverte hier à Bamako : Le président sortant plaide pour une élection des députés de l’UEMOA au suf...
Cour d’Assises : Cinq ans de prison infligés à Daouda Koné dit Barça pour coups mortels

L'Essor (25 Mar 09) Plus
Une journée pleine d'émotion pour Seydoublen
Législative partielle de Bougouni : la cour confirme les neuf candidatures
Trio dominant
Koulouba : Amadou Toumani Touré reçoit le président du F.C. Barcelone
Basket-ball malien en deuil : Bassény Touré s'en est allé

Le 26 Mars (26 Mar 09) Plus
Editorial : Nos mémoires amnésiées ?
Pourquoi le 26 Mars ?
Lettre à mon oncle Bass Cher oncle,
Communales d’avril 2009 en commune 4 ! La CODEM à l’assaut de la mairie
Histoire : … d’un curieux pacte

Nouvelle République (26 Mar 09) Plus
Amadou Toumani Touré : Un authentique héros du 26 Mars
Interview de Hamèye Founé, président du SYLMA : « Quand on jette 42 milliards par la fenêtre, on est mal fondé pour parler de difficultés »
Le 26 Mars : Les acteurs et les détracteurs
Les bluffeurs de la République - Mme Sidibé Aminata Diallo et Amadou Touré : Les deux font la paire
Le Kokajè ou la lutte contre la corruption ! En deçà de tout

Le Malien (27 Mar 09) Plus
Nuit du baptême du Maouloud: Pari gagné pour Cheick Soufi Bilal Diallo
Hommage aux combattants de l'Islam

L'Humanité (27 Mar 09) Plus
La Cafo 17 ans après … : Une situation financière chaotique et jamais élucidée
Affaires étrangères: Le ministre dans de sales draps
Sadou Diallo, candidat indépendant : « Je gagnerai les élections dans la ville de Gao. Aucun parti ne peut s’opposer à moi »
Exposition photos de Kafo Jigiwew etde Nyesigiso : A la découverte d’hommes et de femmes dont la micro finance a changé la vie
Koulikoro : Le Maire sur des braises ardentes

Zénith Balé (27 Mar 09) Plus
Construction du 3ème pont de Bamako à Missabougou : Le Gouvernement va vite en besogne
Faits divers : Pourquoi avait-elle disparu ?
Réactions de la Coses après la sortie du premier ministre : Le gouvernement a fait un pas significatif mais insuffisant
Interpellation de la ministre de l’Education de Base : L’association des femmes de la Commune I monte au créneau
Association des jeunes pour la démocratie et le progrès : (AJDP) : ‘‘Changer la configuration du fonctionnement et de la gestion des affair...

Le Républicain (27 Mar 09) Plus
26 mars 1991 - 26 mars 2009 : Les Maliens se portent-ils mieux ?
Migrations irrégulières : La gestion des flux migratoires en question
Opinion
Contentieux électoral : Pourra-t-on sauver la légalité ?
Assainissement : L’échec des équipes municipales

Le Quotidien de Bko (27 Mar 09) Plus
Secrets de la sémaine - Primature : Où sont passés les motards ?
Fête anniversaire du 26 mars 1991 : Discours du professeur Yoro Diakité au 1er Congrès Ordinaire du Bara ténu le 26- 03- 05
Mali Hip Hop Awards : Une initiative salutaire
Mali – Soudan du 28 Mars : Les Aigles affichent la confiance !
Coup de gueule - Circulation routière à Bamako : On déplace le problème

L'Essor (27 Mar 09) Plus
CAN-Mondial 2010, Soudan-Mali : Les Aigles confiants et determinés
Un cadeau spécial pour Kanouté
Sogoniko : La fiancée se rebiffe à la mairie
Préparation du budget d’Etat 2010 : Propositions concrètes
Championnat national : Djoliba-Réal en vedette

L'indicateur Renouveau (27 Mar 09) Plus
26 mars 1991-26 mars 2009 : 18 ans entre espoir et doute
Communales du 26 Avril 2009 : ADEMA et UDD disqualifiés à Sangarébougou
Coordination des ONG et associations féminines (Cafo) : Le 17ème anniversaire célébré dans une cacophonie
Quartier Sans fil de Bamako : Le FC Barcelone, World Polaris, et la Mutuelle « Benkan » font cause commune pour les populations
Quinzambougou : L’auteur des attouch...

L'Indépendant (27 Mar 09) Plus
Le 26 mars, 18 ans après : Des acquis à consolider
Éliminatoires CAN-Mondial 2010 : Soudan-Mali ce samedi à 17 heures : Les Aigles sont hyper-motivés pour la victoire à Khartoum
Média : La presse malienne se dote enfin d’une Convention collective
Entretien avec Me Drissa Traoré, l’homme qui a remis à Moussa Traoré la lettre réclamant sa démission : «Nous sommes en plein dans la rest...
Soumeylou Boubèye Maïga, membre fondateur de l’ADEMA association : «Nous faisons mieux que ceux qui étaient là avant»