samedi 28 février 2009

Remaniement ministériel : ATT face au difficile choix entre Modibo et Séméga

Gouvernement
Remaniement ministériel : ATT face au difficile choix entre Modibo et Séméga
Zénith Balé47, 28/02/2009 Commentaires48 [ 11 ] 49 E-mail50 51 Imprimer52

De folles rumeurs font état d’un remaniement ministériel en perspective. Ce qui est d’ailleurs le corollaire de toutes les périodes électorales au Mali. Dès qu’un scrutin pointe à l’horizon, les calculs politiciens reprennent vie, avec comme point de mire les portefeuilles ministériels. Le grand jeu se focalise cette fois sur le remplacement du Premier ministre Modibo Sidibé par le Ministre Ahmed Diané Séméga, les deux plus grosses pointures de l’actuel gouvernement en terme de disciples du Chef de l’Etat. Que dire du virus du changement ?
Att sous l’éteignoir ?

Pour rappel, il a fallu maintes campagnes de presse pour voir le départ du Premier ministre Ousmane Issoufi Maïga et l’arrivée de Modibo Sidibé. A l’époque, beaucoup d’observateurs ont pointé un doigt accusateur sur l’actuel Premier ministre comme l’instigateur de ces campagnes. Aujourd’hui, est-ce le revers de la médaille ? Dans quel cas, Modibo Sidibé aurait montré aux autres Maliens comment se faire entendre par le Président Att pour gagner la chefferie du gouvernement. Et alors, ce serait Ahmed Diané Séméga qui taperait du poing la table.

Or, à voir de près, Modibo et Séméga sont des locomotives incontestables du régime Att. Tous ont bien mouillé le maillot pour la réussite du PDES (Programme de développement économique et social) du Président de la République. Mais c’est main dans la main que les efforts ont été couronnés des succès enregistrés jusque-là en dépit de la conjoncture internationale difficile. C’est dire qu’un remaniement dans ce contexte pourrait signifier un malentendu entre les barons du régime dont les uns seraient insatisfaits du comportement des autres.

Dans tous les cas, c’est Att qui se doit de trouver une solution au problème ainsi créé ou en voie de l’être, s’il veut éviter de passer sous l’éteignoir pour qui sait la nuisance que pourrait être celle de Modibo ou de Séméga en rébellion contre le pouvoir en place. Car, ce qui est sûr, c’est que Modibo Sidibé ne veut pas partir contrairement à Ousmane Issoufi Maïga qui, selon une certaine presse, avait demandé à partir. Le départ de Modibo peut-être vu par ce dernier comme une disgrâce et un alibi pour agir contre le Président. N’a-t-on pas dit que Modibo vise la présidentielle de 2012 ? Comment verra-t-il son avenir politique et son propre devenir en se sachant les mains « lavées » du pouvoir ?

Et si Séméga voudrait venir et qu’il ne vienne pas, lui le tout puissant patron du Mouvement citoyen déjà en perte de vitesse avec la création d’une discidence, comment se sentira-t-il ?

Dans toute cette épreuve, c’est Att qui a du pain sur la planche s’il devait choisir entre Séméga et Modibo au lieu de maintenir le statu quo. Il y a à y voir également une épreuve pour le Mali tout entier si Modibo ne répondait plus aux exigences de bonne gouvernance de notre pays. Est-ce le cas ? Att devrait le savoir et alors il ne reculera pas.

Quoi que l’on dise, il est vrai que l’un et l’autre de ces deux disciples sont tous des poids plumes face à Att, mais ne dit-on pas qu’il est plus facile de détruire que de construire ? Et ce qui sera détruit dans ce cas, ce n’est point le pouvoir de Att qui est véritablement enraciné, mais sa postérité en terme d’image et l’avenir politique de ses fans, comme ce fut le cas de l’Adéma avec le départ de Ibk de la Primature et les déchirements au sein du parti pour la candidature à la Présidentielle. Pour dire toute la vérité, les amis de Att ne semblent pas loin de porter le virus de la division et de la décadence à travers la querelle de leadership qui se dessine ainsi entre Modibo et Séméga pour la succession de Att. Au quel cas, bonjour l’échec !

En tout état de cause, les ambitions sont légitimes mais l’égocentrisme conduit au pire des tourmentes. Att aura vécu mais ses dauphins autoproclamés, faute de consensus et d’unité, vont sombrer dans l’abîme si leur arme de guerre reste de se poignarder dans le dos. Ils ont intérêt à laver le singe sale en famille pour le maintien ou le départ de Modibo dans l’entente et la concorde. Mais qui sait la politique mieux que les hommes politiques eux-mêmes ?
Wait and see !

Mamadou DABO


Zénith Balé53, est seul responsable du contenu de cet article
878 hits

Vos commentaires
Posté par paris, le 28 Feb 2009 11:09:14 GMT
En démocratie c'est pas ATT seul qui à le choix de qui dirige le
gouvernement, le constat est là Modibo est incompétent et la preuve est
palpable aux yeux de tous les maliens, à nous de denoncer tous jours
sans attendre (crise du nord, crise scolaire, crise économique pouvoir
d'achat, le népotisme etc!!!. Nous sommes resolus de nous lever pour
tout incohérence de gestion du pouvoir. A bon entendeur salut
Répondre à < paris >54
Posté par Babylone, le 28 Feb 2009 10:48:03 GMT
Nos hommes politiques n'ont aucune moralité, ils se foutent du peuple.
ATT et ses ministres sont tous incompétents, s'ils ont encore de la
conscience ils doivent dégager sans condition. Nous ne voulons pas de
rémaniement mais simplement un changement catégorique, la destitution
pure et simple du faux général et de ses larbins. Jamais l'état d'âme du
pays n'a été aussi affecté, l'impunité est devenu le jeu favori de ce
régime des pantins. Séméga a mis tous les griots au chomage avec sa
lange fouchie, il ne mérite aucune considération. On a pas oublié
l'affaire des 11 millions bouffés au thé, un audit vous attend tous en
2012.

Réponse de < Babylone > à < Babylone >, le 28 Feb 2009 11:18:44 GMT
langue fourchie
Répondre à < Babylone >55

Posté par yayson, le 28 Feb 2009 10:09:52 GMT
Si je devais choisir je n'hésitrais pas une seconde pour vire mr sidibe
car cet homme fait partir des hommes les plus pourris de pouvoir att
tout comme moctar ouane qui ne vie pas dans meme mali que les autre.
Répondre à < yayson >56
Posté par pewe, le 28 Feb 2009 08:19:40 GMT
Je ne crois pas que le fait de parlez ou de faire reference à ATT SOIT
UN DEFAUT POUR semega. Au contraire ATT étant l'actuel President tout
acte qui se pose aujourdh'ui est supossé emanné de de lui. Tout de suite
à traversles critiques on voit que c'est lui qui est ciblé que ca
reussise ou pas ça à lui de rendre compte à la nation au moment du
bilan.Donc 'est lui le responsble le fait de faire rappel de son nom par
SEMEGA NE DOIT PAS ETRE INTERPR2T2 COMME DU GRIOTISME;c'est tout
simplement pour dire que att assume c'est tout Et tous les menbtres du
gouverment sont ses lieutenants ils sont supposés traduire les intention
de ATT POUR LE MALIAlors celui qui n'est pas d'accord ave lui deVRAIT
QUITER.
Répondre à < pewe >57
Posté par lincoln80, le 28 Feb 2009 04:39:39 GMT
Si le choix est vraiment dilemmatique comme ils le disent dans cet
article,alors c'est vraiment un probleme.Ce que j'aime au moins chez
modibo,malgre ses defauts de politiciens(comme eux tous),il est
ambitieux et il veut faire faire avancer les choses.Le seul blocage a
son niveau ,c'est qu'il veut agir sans contrarier le pseudo-general
ATT.Mais Semega,prefere chanter les louanges de ATT a chaque fois que la
camera lui passe sur le visage sans meme se soucier ce que les autres
peuvent penser de lui,croyez vous qu'un monsieur comme ca peut faire
notre affaire ???? un president a besoin d'un premier ministre qui lui
dit non quand il emprunte un mauvais chemin ou du moins qui prend des
initiatives.L'exple parfait est celui D'Obama qui a chosit Joe Biden car
il n'hesiterait pas a le contredire si besoin est,par contre il ne sert
a rien pour ATT de se faire assister par un poulet comme Semega,un griot
par excellence,on a pas besoin de lui.

Réponse de < diallomli > à < lincoln80 >, le 28 Feb 2009 07:13:04 GMT
Je suis du meme avis que vous. Il est temps que nos responsables respectent le savoir des uns et des autres en s'accordant un minimum de respect. A un certain de responsabilité, il est question que d'autonomie dans la mise en application des concepts dans l'interet superieur de la communauté. J'ai des reserves pour un ministre qui fait trop les heloges de son President, il n'est pas un bon. "Tout flatteur depend de celui qui l'ecoute" dont ce qui important à un niveau ministeriel est la bonne conduite du departement bien dans le respect des plans strategiques, mais avec intégrité intellectuelle et morale. Je pense que le systeme d'education doit prendre en compte dans les programmes la formation de la personnalité de nos cadres. Fournir des cadres techniquement bien et moralement solides. Vous serez d'accord avec moi qu'un integre peut etre developpe pour devenir cadre, qu'un malhonnete intellectuel changer. Voila que c'est dommage que le mal fait vendre les diplomes.
Répondre à < diallomli >58

Posté par bafopia, le 28 Feb 2009 00:06:54 GMT
Je n'aime pas beaucoup Modibo Sidibé. Mais j'aime encore moins Sémega.
Donc esperons que le général va choisir Séméga pour qu'ils se plantent
ensemble encore davantage et plus rapidement. Oui je sais, c'est le Mali
qui va payer mais ce sera temporaire et on va mieux se debarrasser
d'eux. De toute facon, nous sommes déjà au fond du trou. Continuons à
creuser...

Réponse de < kona0008 > à < Nomonke >, le 28 Feb 2009 04:36:09 GMT
ATT, Mr Sidibe, ne me donne rien, il seulement creer beaucoup de W, eduquer bien mes enfants.
Répondre à < kona0008 >59
Réponse de < Nomonke > à < MCITOYEN >, le 28 Feb 2009 01:13:43 GMT
MCITOYEN, vous coulez la douce aux USA et vous voulez nous donner du valium a avaler pour nous endormir, arretes d'insulter nos consciences svp. Le Mali a ete trahi par la corruption d'Etat revelee dans tous les rapports du Vegal. De toutes les facons ATT a montre ses faiblesses et il doit partir a la fin de son mandat en 2012.
Réponse de < MCITOYEN > à < bafopia >, le 28 Feb 2009 00:40:16 GMT
le mali va mieu mon cher pas de panique..jamais autant des realisations sous aucun regime..Quand au journaliste il raconte des blablas ces deux hommes travaillent main ds la main il n ya aucun probleme je peux vous l assurer...Ils veulent creer une division au sein du gouvernement mais ces temps sont revolues man..les calculs politiks sont fini depuis 2002...memes les ministres dits de partis politiques iba et autres savent que desormais soit l on excute le programme choisi par le peuple malien pdes ou on kitte ...certains journaux n ont rien a dire que de raconter des blablas..dommage..LE MALI D att MAIS TELLEMENT DS LA FORMATION DE CES JOURNALISTES..MAIS HELAS...

Un petit pas de l'homme, un grand pas pour l'anthropologie

Archéologie33 - Kenya34 - Paléontologie35
Un petit pas de l'homme, un grand pas pour l'anthropologie

Vendredi 27 février 2009
Des empreintes de pas d'hominidés datant de 1,5 million d'années ont été mises à jour au Kenya. Ces traces, les plus anciennes jamais découvertes à ce jour, prouvent que l'homme marchaient déjà sur ces deux jambes à cette époque.

AFP - La découverte d'empreintes de pas d'hominidés datant de 1,5 million d'années au Kenya révèle que nos lointains ancêtres marchaient comme les humains d'aujourd'hui sur des pieds anatomiquement similaires, selon une étude publiée jeudi aux Etats-Unis.

Ces empreintes ont été mises au jour dans deux couches de sédiments vieilles de 1,5 million d'années près d'Ileret, dans le nord du Kenya.

Elles constituent les plus anciennes indications d'une anatomie de pieds essentiellement identique à celle des hommes modernes, soulignent les auteurs de cette recherche parue dans la revue américaine Science datée du 27 février.

Ces empreintes contiennent des informations sur la forme des tissus mous et de leurs structures qui ne sont pas normalement accessibles dans des ossements fossilisés, explique le professeur Matthew Bennett de l'université de Bournemouth en Grande-Bretagne, principal auteur de ces travaux.

Pour s'assurer de l'objectivité des comparaisons effectuées entre des empreintes de pieds humains modernes et d'autres traces de pas fossilisées d'hominidés, les empreintes d'Ileret ont été scannées et numérisées par le professeur Matthew.

Les auteurs de l'étude, dont une photo des empreintes fait la couverture du dernier numéro de Science, expliquent que la couche supérieure de sédiment contient deux lignes comportant des empreintes de pied, dont une avec sept empreintes et des marques de pas isolées.

Cinq mètres au-dessous, l'autre couche de sédiment, plus profonde, contient deux empreintes et une autre, seule et plus petite, probablement laissée par un enfant.

A un autre endroit figurent des traces de pas d'hominidés et des marques de pattes de différents animaux.

Tous les spécimens présentent un gros orteil parallèle aux autres doigts du pied, à la différence des singes chez qui tous les orteils sont nettement séparés, une configuration utile pour s'accrocher aux branches des arbres.

Les empreintes de pas d'Ileret révèlent aussi des orteils courts et en forme d'arche, typiques de la position debout, relèvent également les auteurs de cette recherche.

La taille, l'espacement entre les pas et la profondeur des empreintes qui permettent respectivement d'estimer la démarche, la foulée et le poids de leurs auteurs sont tous dans les normes des humains modernes, précisent les paléontologues.

En se fondant sur la taille des empreintes de pas et leurs caractéristiques anatomiques modernes, ils attribuent ces marques à l'Homo ergaster ou aux tout premiers Homo erectus.

Il s'agit des premiers hominidés dont les proportions du corps (jambes plus longues et bras plus courts) sont comparables à celles d'Homo sapiens, l'homme moderne.

Différents fossiles de restes d'Homo ergaster ou d'Homo erectus ont été découverts en Tanzanie, en Ethiopie, au Kenya et en Afrique du Sud avec des datations correspondant aux empreintes d'Ileret.

D'autres empreintes de pas d'un possible ancêtre des hominidés, Australopithecus afarensis, datant de 3,6 millions d'années, avaient été mises au jour en 1978 à Laetoli en Tanzanie.

Ces empreintes indiquent une posture de bipède, mais avec des caractéristiques plus proches du singe, notamment un gros orteil qui diverge des autres.

Archéologie40 - Kenya41 - Paléontologie42

La colère de ATT contre le gouvernement : « Vos chiffres sont faux »

Gestion Affaires Publiques
La colère de ATT contre le gouvernement : « Vos chiffres sont faux »
Nouvelle République33, 28/02/2009 Commentaires34 [ 16 ] 35 E-mail36 37 Imprimer38

Le président de la République a dû savourer cet instant : passer un mémorable savon au gouvernement dont l’Initiative riz, en plus d’être un bide total, se révèle être une véritable escroquerie à grande échelle sur la marchandise. Un fiasco qui confirme les appréhensions qu’il avait soulevées hier et qui l’oblige aujourd’hui à autoriser les importations de riz.

La nouvelle est tombée la semaine dernière. Pour éviter toute surprise désagréable, le président de la République a ordonné au gouvernement d’importer du riz afin de prévenir toute risque de crise alimentaire. La décision de ATT est tombée suite à une de ses colères froides dont il a le secret. En effet, lors du conseil des ministres de la semaine dernière, le président a passé un mémorable savon au gouvernement par rapport l’Initiative Riz. « Vos chiffres sont faux » aurait dit le président.

Le constat présidentiel est consécutif à toute la polémique qui enfle au fur et à mesure qu’on se rend compte que les espoirs suscités par l’Initiative riz sont retombés comme un soufflet. « Vos chiffres sont faux et je vous demande d’autoriser l’importation de riz » a conclu le président. Silence de mort dans la salle du conseil des ministres où on aurait entendu une mouche volée. Le président aurait pu boire du petit lait tel ceux qui dégustent à froid la vengeance.

On se rappelle que ses mises en garde polies et ses appréhensions légitimes vis-à-vis d’une initiative marquée du sceau de la précipitation et de l’irrationalité n’ont pas eu l’accueil approprié et avaient même été traitées par dessus la jambe. Là où on aurait dû interpréter les propos présidentiels comme un désaveu poli mais sincère et une invite à une réflexion approfondie, on a assisté à tout le contraire. Et comme ce sont des incorrigibles indécrottables, ils remettent le couvert.

La décision d’importer du riz perçue par l’ensemble des Maliens comme une mesure visant à palier les insuffisances de l’Initiative riz fait l’objet aujourd’hui d’une interprétation pour le moins osée. En effet, une campagne est en marche pour tenter de convaincre les Maliens que l’importation du riz ne signifie par que l’Initiative riz est un échec. Encore heureux qu’ils ne disent pas que c’est un succès. Mais ne chipotons pas et rappelons juste les objectifs de l’Initiative lancée par le Premier ministre. Primo, il s’agissait de produire 1.618.323 tonnes de riz paddy soit une augmentation de 50%.

Secundo, sur la base du résultat escompté, produire 1.000.000 de tonnes de riz marchand qui couvrira le besoin alimentaire interne du pays estimé à 900.000 tonnes. Tertio, les 100.000 tonnes excédentaires seront commercialisées sur le marché sur la base de 300 francs le kilo, ce qui devrait faire beaucoup de milliards. Sur ces objectifs, seul le premier a été atteint…sur le papier et dans la bouche des membres du gouvernement. Et même là, avec les propos de ATT qui viennent confirmer les doutes émis par plusieurs personnes, on peut penser être amené à tempérer l’enthousiasme gouvernemental.

Surtout les autres aspects, force est de reconnaître qu’il n’est pas interdit de rêver encore moins de construire des châteaux en Espagne. Le besoin interne n’est pas couvert et les paysans attendent d’écouler leurs « excédents » sur la base de 300 francs. Dans le même temps, consommateurs et commerçants s’accordent à dire que le riz est inexistant. Jamais à cours de souffle pour une fuite en avant de plus, le gouvernement avait conclu un accord avec les commerçants pour vendre le riz à 300 francs.

Quand on sait que le riz est introuvable et que les producteurs affirment ne pas être tenus par les « accords » signés à Bamako, il est dès lors loisible de se rendre compte que nous sommes en face d’un véritable marché de dupes.

Un scandale, des cadeaux
Au risque de nous répéter, l’Initiative riz n’est pas perdue pour tout le monde. En effet, c’est plus de 40 milliards de nos francs qui y ont injectés. Et ce juteux et inespéré marché a fait prospérer un véritable banditisme. Des opérateurs économiques, épinglés à plusieurs reprises pour indélicatesse vis-à-vis de l’Etat, et certains maraudeurs apparus dans le sillage du pouvoir s’en sont donnés à cœur joie.

C’est ainsi que, contre toutes les règles de bonne gestion, le marché des engrais d’une valeur de 12 milliards avait été accordé de gré à gré à certains opérateur. Or il s’est révélé que les tarifs appliqués étaient à la limite prohibitifs. En effet, décidés à se faire du blé avant la moisson de l’Initiative Riz à la fébrilité dont faisait preuve le gouvernement pour convaincre les Maliens de la pertinence de son initiative malgré les boulets, ces opérateurs économiques avaient procédé à leur sport favori : la surfacturation. I

ls y sont habitués et ils n’ont jamais été inquiétés dans la mesure où ils ont leurs entrées dans les couloirs du pouvoirs et possèdent une grande capacité de « redistribution ». Même quand il a été prouvé que sur place à Ségou, des opérateurs économiques disposaient d’engrais de bonne qualité, à des prix défiant toute concurrence, aucune mesure n’a été prise à l’encontre des spéculateurs.

On peut multiplier à l’envi les cas de distribution de cadeaux à des amis sur la base des impôts du contribuable à qui il avait été promis des greniers remplis et l’abondance jusque dans les marmites.

Aujourd’hui, force est de reconnaître que non seulement le gouvernement est loin de ses objectifs mais le plus choquant dans l’affaire est qu’il tente de payer les Maliens en monnaie de singe. Il avait tenté de prouver aux Maliens que leur président était déconnecté des réalités du terrain quand il appelait à la prudence. Aujourd’hui que ATT l’accuse de faux, il continue à rouler des mécaniques.

Damouré Cissé

Nouvelle République39, est seul responsable du contenu de cet article
983 hits

Vos commentaires
Posté par foudkg, le 28 Feb 2009 08:21:36 GMT
monnsieur Cissé : dans la salle du Conseil des Ministres on a entendu "
une mouche volée " ?? je n'aurais jamais pensé que les ministres
volaient meme les mouches .......ne
serait ce pas plutot "une mouche voler " ??...........Mr Cissé , vous
vous volez l'orthographe !

Réponse de < Tintin92 > à < foudkg >, le 28 Feb 2009 08:57:22 GMT
Celle là tu me l'as volée
Répondre à < Tintin92 >40

Posté par diallomli, le 28 Feb 2009 07:00:54 GMT
C'est difficile de comprendre que les cadres qui ont acquis leurs
diplomes aux prix de durs labeurs se laissent entrainer dans la soif de
posseder. C'est difficile de comprendre que toute bonne initiative
reussisse qu'à sa phase théorique. Chacun doit y reflechir,
particulierement les intellectuels cadres qui sont dans les affaires se
doivent l'obligation de faire preuve de maturité intellectuelle. Il
s'agit de prouver que le seul le savoir est la racine de tout pouvoir.
Des efforts doivent etre fournis pour mettre en avant d'autres choses
que le bien matériel. La soif de posseder est entrain de faire de ravage
comme le SIDA et le paludisme. Si non comment croire ou admettre que le
mensonge soit le moteur de fonctionnement des afaiire d'un pays?
Personne ne viendra faire le Mali à la place de nous. Chers cadres
revetez - vous d'humilité et d'honnetete pour faire progresser ce pays
vers un avenir d'espoir. Le jugement de Dieu vous attends.

Réponse de < Tiaibowo > à < diallomli >, le 28 Feb 2009 09:05:40 GMT
Cher frère vous avez tout dit car je trouve que c'est une manque de consience et de responsabilité absolue de ces cadres. bolaro
Répondre à < Tiaibowo >41

Posté par atami, le 28 Feb 2009 06:06:21 GMT
Nous avons un bon président,mais il est mal accompagné. Moi je touve
qu'il est un homme loyal. Avant la fin son mandat en deux-mille douze
,s'il peut au moins s'occuper de l'éducation,ça serait bien apprecier
par beaucoup gens.

Réponse de < Sank27 > à < atami >, le 28 Feb 2009 06:29:15 GMT
Le choix du gouvernement lui incombe, ce gouvernement est à son image, s'il est loyable comme vous l'estimez, le Mali compte plus 13 millions d'habitants, ce n'est pas des hommes qui manquent, notre problème est que nous n'avons pas encore des hommes au pouvoir consciencieux du sort de leur peuple,
Répondre à < Sank27 >42

Posté par danteba, le 28 Feb 2009 05:22:52 GMT
mais c est claire il na qua demmissionner c est tout ,modibo sidibe doit
demissionner avec toute son gouvernement si ils ou elles sont de l amour
de leur pays ou si ils sont de vrais patriotique ils na qua demissionnez
.Il ya longtemp que modibo et ses compagnons avaient echouez mais comme
c est le mali chacun fait ce qu il veux donc je ss desoler meme le
president est complice car je ne peu pas comprend ce qui disent que att
n etais pas au courant mais attend c est impossible cela , il est bien
et belle complice , maintenent ils veulent reparer leurs erreurs comme
le peuple est deja au courant de leurs mangouilles ou vole. Nous
voulions un gouvernement noble credible et patriotique , pas ce qui
cherche a nous detruire ou remplire leurs poches et leurs familles
aproches.desoler pour le mali vraiment que dieu nous protege le peuple
maliens contre les dirigeants actuelles .
Répondre à < danteba >43
Posté par yelawang, le 28 Feb 2009 04:35:57 GMT
l'initiative etait salutaire (investir dans l'agriculture ,creer des
emplois,securite alimentaire en vue...) mais trop precipitee,pourquoi
ils n'ont pas ecoute les conseils des autres?a savoir differer pour la
prochaine annee et bien ficeler le projet ,Mais ATT qui crie et taxe de
mensonge n'a t'il pas de conseillers a la presidence ?ou ne devait il
pas prendre des conseils ailleurs avant d'accompagner son premier
ministre sachant qu'il est president et que 40 milliards c'est vraiment
serieux.Il doit assumer avec le premier ministre toute la responsabilite
devant le peuple au lieu de jouer a l'hypocrite.et si ca reussissait qui
allait etre le premier a se venter ,c'est pas ATT ?
Répondre à < yelawang >56
Posté par mcitoyen, le 28 Feb 2009 02:14:59 GMT
nous avons le meilleur gouvernement au mali mais l initiave riz est un
essaie la..Je suis vraiment siderer de voir kon est capable daller juska
confondre att avec les magouilleurs..comment il peut connaitre les
magouilleurs?il ne peut pas etre responssable de la gestion des
ressources alouer a l execution de tous les programmes dommage que les
gens ne comprenne pas comment un Etat fonctionne...pourkoi les gens sont
si aigri..les expatrier sont tjrs tenter de vouloir que le mali sois
comme la france ou les usa..dommage on est un jeune etat en
construction..on engage des programmes et ensuite kan il ya des
difficultes on corrigent les erreurs..L initiative riz est loin detre un
echec au contraire

Réponse de < Nomonke > à < mcitoyen >, le 28 Feb 2009 03:36:18 GMT
mcitoyen, ceci s'appele de la demagogie, de l'intoxication et nous n'en avons pas besoin. A 50 ans un homme n'est pas jeune et une nation ne peut pas etre nouvelle surtout quand il s'agit d'une nation qui a une histoire aussi glorieuse comme mon grand Mali. Depuis 1968 les gouvernements successifs ont exploite et entretenu de la corruption d'Etat, ils ont detruit notre pays dans ses fondements. Nous esperons avoir Zou en 2012 et remercier ATT et son equipe dont le Vegal a bien caracterise pour nous dans ses rapports successfis.
Répondre à < Nomonke >57

Posté par dicko.f, le 28 Feb 2009 01:09:08 GMT
Ouff, ATT n'est pas à discossier de ses camarades...Il est autant
responsable et a autant contribuer à la propagande...

Réponse de < kona0008 > à < legros >, le 28 Feb 2009 04:17:49 GMT
Riz riz riz, riz c'est quoi? ATT il faut creer des jobs pour les maliens. C'est ca le devoir principal de ton gvt. On a pas besoin des faux problemes comme "initiative riz". Chez nous on mange du << TOH>>. Seurieusement, cette administration nous embete trop, verificateur general, initiative riz, bla bla... y'a quoi? On veut une economie prospere, et une bonne education pour nos enfant. C'est tout. Mr Sidibe, il faut demissione, vous avez echoue depuis. Chiffres sont faux, who cares?
Répondre à < kona0008 >58
Réponse de < legros > à < dicko.f >, le 28 Feb 2009 01:41:15 GMT
Vous avez parfaitement raison Dicko. ATT connait tous les magouilleurs de ce pays car ce sont ses propres amis. Esperons que quelques miettes iront financer la fondation de Madame.

Posté par Nomonke, le 28 Feb 2009 01:08:38 GMT
le risque est francais mais la rsique ne l'est pas du tout.
Répondre à < Nomonke >59
Posté par idy, le 27 Feb 2009 23:18:32 GMT
Parlez nous d'autres personnes, ni modibo ni semega n'ont la competence
, le dynamisme, l'intelligence , la capacite dediriger le Mali.

Réponse de < kona0008 > à < idy >, le 28 Feb 2009 04:23:59 GMT
Idy, you just don't get it. on a besoin d'une revolution au Mali.
Répondre à < kona0008 >60

Les gros titres d'actualité de maliweb.net.

La colère de ATT contre le gouvernement : « Vos chiffres sont faux » 89(Nouvelle République, 28/02/2009) Le président de la République a dû savourer cet instant : passer un mémorable savon au gouvernement dont l’Initiative riz, en...

Pour s’être opposé à l’exécution d’un arrêt de la Cour Suprême : Le VEGAL Sidi Sosso Diarra risque un emprisonnement de 10 ans 90(Le Sphinx, 28/02/2009) « Tout fonctionnaire public, agent ou préposé de l’administration, qui aura...

Les mines au Mali : Les vérités de Moussa Balla Coulibaly 104 (Nouvelle République105, 28 Fév 2009) - Pourquoi focaliser toutes nos énergies sur la recherche qui apporte peu alors qu’il y a d’autres minerais qui peuvent briller pour tous les maliens ? Dure interrogation du Président du Conseil économique social et culturel Moussa Balla...

Bahanga-Al Qaida-drogues et otages : Nos Présidents doivent se presser un peu 106 (Nouvelle République107, 28 Fév 2009) - A en croire plusieurs sources bien informées, la Libye aurait accordé l’asile politique à Ibrahim Ag Bahanga pour des raisons humanitaires et pour contribuer en même temps à renforcer l’accalmie...

Remaniement ministériel : ATT face au difficile choix entre Modibo et Séméga 108 (Zénith Balé109, 28 Fév 2009) - De folles rumeurs font état d’un remaniement ministériel en perspective. Ce qui est d’ailleurs le corollaire de toutes les périodes électorales au Mali. Dès qu’un scrutin pointe à l’horizon, les calculs politiciens reprennent vie...

Gros comme anarque (suite mais pas fin) : Quid de la constitutionnalité de la Loi PRIVILEGE dite Loi BHM ? 110 (Le Sphinx111, 28 Fév 2009) - Dans ses attendus dans l’affaire SICG-Mali vs BHM-SA relative à la reddition des comptes, la Cour d’Appel : « Constate l'Etablissement de créances par la BHM conformément à la Loi Privilège N° 08-005 du 8 février 2008...

Conflit foncier Sotuba Village vs LCV : Les Ministres renient leurs signatures et parole 112 (Le Sphinx113, 28 Fév 2009) - On lui aurait donné le bon Dieu sans confession, tant cette ancienne cadre du Commerce, chevronnée de dossiers, avait le souci du travail bien fait dans l’équité et pour l’intérêt commun...

Retour de la Paix au Nord : Le temps des actes 114 (Nouvelle République115, 28 Fév 2009) - Le retour de 600 ex-combattants rebelles dans le giron de la paix continue à alimenter les commentaires. Entre ceux qui émettent des doutes légitimes quant à la sincérité des repentis et ceux qui craignent que l’impunité dont ils ont bénéficié ne fasse tâche...

Editorial : Le temps des bluffeurs 116 (Nouvelle République117, 28 Fév 2009) - On avait connu, dans un passé relativement récent, le temps des Guignols. Nichés dans les hautes sphères de la République, ces Guignols étaient des ministres, hommes et femmes, qui se livraient plus en spectacle que de résoudre les problèmes des...

118
Fodé Baro était au Byblos Night : La star guinéenne qui met en transes nos Maliennes 119 (Bamako Hebdo120, 28 Fév 2009) - «Le Saint-valentin show, programme évènementiel» de ‘’Mali Evénement’’, a célébré la fête des amoureux. A cette occasion, il a organisé une soirée de folie pour les amoureux au Byblos Night le 14 février...

Bassékou Kouyaté nominé au kora Awards 2009 : Le vote par SMS sur Orange est désormais possible 121 (Bamako Hebdo122, 28 Fév 2009) - La société globale de téléphonie au Mali, Orange vient de se joindre à la Sotelma Malitel, afin que nos populations puissent voter pour Bassékou Kouyaté. La facilité d’Organe est de 20 FCFA...

123
Qui sera la Miss des petites tailles ce samedi ? 124 (Bamako Hebdo125, 28 Fév 2009) - Créée à la faveur de la 14ème édition du mois de la Solidarité et de la lutte contre l’exclusion, le 10 octobre 2008, l’Association Malienne des personnes de petite taille (AMPPT) s’apprête à organiser la première édition...

126
Farabana Moustaphe, grand « Soma » du Mandé rompt le silence : «Je ne suis pas un vendeur de drogue ni un truand» « 127 (Bamako Hebdo128, 28 Fév 2009) - Le grand Soma du Mandé, Moustaphe Diallo plus connu sous le sobriquet de Farabana Moustaphe est, depuis un certain moment, victime d’accusations gratuites de la part de certaines personnes...

Guédiouma Doumbia victime de la violence au travail : Son patron lui brûle les deux mains sur le moteur d’un dragon à cause de son salaire 129 (Bamako Hebdo130, 28 Fév 2009) - Les faits remontent à 2003 quand Guédiouma Doumbia avait 23 ans. Il travaillait comme cultivateur dans le champ de Fousseyni Bengaly à Kléla Dougoumoussou dans la région de Sikasso...

Djanguina Cissé, le Promoteur de l’Hôtel Djanguina-Bougo : « Le seul crime de N’Diaye Bah est de nous avoir encouragé à venir investir dans notre pays ! » 131 (Le Sphinx132, 28 Fév 2009) - « Je suis le seul propriétaire de l’Hôtel Djanguina-Bougou de Siby. J’ai travaillé durement en France où je réside depuis 1972. Aujourd’hui je suis en...

Construction d’un hôpital à Djélibougou : Les jeunes redoutent une spéculation foncière et s’opposent à la tentative 133 (Le Sphinx134, 28 Fév 2009) - Le vendredi dernier, un bulldozer et une benne de la voirie venus pour dégager les lieux, sont retournés sans pour autant débroussailler le site. Et pour cause : les jeunes du quartier, craignant une tentative de...

Sangarébougou : Quand les malfrats dictent leur loi aux populations et aux forces de l’ordre 135 (Le Sphinx136, 28 Fév 2009) - « Le jeudi encore, derrière le mur que vous apercevez là, il y a eu un autre cambriolage»… C’est tout ce qu’a eu à dire le Gendarme chargé de rédiger la déposition d’une énième victime de vol en...

Les gros titres d'actualité de France 24

*
Monde
*
ARMÉE AMÉRICAINE : Retrait d'Irak et présence à court terme en Afghanistan, dit Obama
Après avoir annoncé le retrait du gros des troupes américaines en Irak d'ici août 2010, le président américain a déclaré vendredi que leur présence en Afghanistan ne se ferait pas sur le "long terme".
*
CINÉMA : Sept César pour "Séraphine", dont celui du meilleur film
La 34e cérémonie des César a honoré "Séraphine" de Martin Provost. Le film a reçu sept trophées, dont celui du meilleur film et de la meilleure actrice pour la Belge Yolande Moreau.
*
NATIONS UNIES : Les États-Unis n'iront pas à la conférence de l'Onu sur le racisme
Washington redoute notamment que les débats de la conférence Durban II - qui se tient à Genève du 20 au 24 avril - évoquent le sionisme et Israël, ou soit trop offensifs sur la question des réparations l'esclavage, comme ce fut le cas en 2001.
*
BANGLADESH : Près de 70 morts dans la mutinerie déclenchée à Dacca
Le bilan de la mutinerie déclenchée mercredi à Dacca s'élève désormais à 66 morts, après la découverte d'une fosse commune, où reposent les corps de 37 militaires exécutés, dont celui du général qui dirigeait l'unité.
*
ANTILLES : Fragile accord en Guadeloupe, la Martinique espère une issue
L'accord signé par le LKP et deux organisations patronales est rejeté par le Medef guadeloupéen, dont le président (photo) dénonce une "tentative d'agression" par Elie Domota. Les négociations se poursuivent en Martinique.
*
Plus d'info
*
Economie
*
CRISE ÉCONOMIQUE : Le PIB américain recule plus vite que prévu
Au quatrième trimestre 2008, le PIB des États-Unis a baissé de 6,2 % selon le département du Commerce. La précédente estimation prévoyait un recul de "seulement" 3,8 %. Sur 2008, la croissance s'élèverait plutôt à 1,1 %.
*
AUTOMOBILE : GM sollicite l'aide de Berlin pour sauver sa filiale Opel
Opel, qui emploie 26 000 salariés en Allemagne, a besoin de 3,3 milliards d'euros d'aide publique pour survivre, selon le maison mère américaine General Motors, qui envisage, par ailleurs, de fermer plusieurs sites dans le pays.
*
SOCIAL : Le taux de chômage dépasse les 8 % dans la zone euro
Avec 250 000 demandeurs d'emploi supplémentaires au mois de janvier, le taux de chômage a atteint les 8,2 % dans la zone euro, soit son plus haut niveau depuis septembre 2006, selon l'Office européen des statistiques, Eurostat.
*
JAPON : Chubachi écarté, Stringer prend la main chez Sony
En proie à de sérieuses difficultés financières, le géant japonais de l'électronique va opérer un remaniement de sa direction d'ici au mois d'avril. L'actuel n° 2 Howard Stringer prendra les rênes du groupe au détriment de Ryoji Chubachi.
*
Plus d'info
*
Sports
*
VI NATIONS : Le XV de France arrache la victoire face au Pays de Galles
En gagnant 21 points à 16 au Stade de France, les Bleus de Marc Lièvremont ont brisé l'espoir du Pays de Galles d'accomplir un nouveau Grand Chelem. Le XV de France conserve ses chances de remporter le Tournoi 2009.
*
TENNIS - DUBAÏ : Gilles Simon et Richard Gasquet chutent en demi-finales
Le numéro 3 mondial, Novak Djokovic, s'est débarrassé de Gilles Simon lors des demi-finales du tournoi émirati (3-6, 7-5, 7-5). Le Serbe affrontera en finale l'Espagnol David Ferrer, qui a vaincu Richard Gasquet en seulement une heure.
*
Plus d'info
*
Culture
*
CINÉMA : Sept César pour "Séraphine", dont celui du meilleur film
La 34e cérémonie des César a honoré "Séraphine" de Martin Provost. Le film a reçu sept trophées, dont celui du meilleur film et de la meilleure actrice pour la Belge Yolande Moreau.
*
Plus d'info
*
Sciences
*
KENYA : Un petit pas de l'homme, un grand pas pour l'anthropologie
Des empreintes de pas d'hominidés datant de 1,5 million d'années ont été mises à jour au Kenya. Ces traces, les plus anciennes jamais découvertes à ce jour, prouvent que l'homme marchaient déjà sur ces deux jambes à cette époque.
*
Plus d'info

Le Fermilab découvrira-t-il le boson de Higgs en 2010, avant le LHC ?

Le Fermilab découvrira-t-il le boson de Higgs en 2010, avant le LHC ?
Par Laurent Sacco, Futura-Sciences492 Bookmark and Share493

Le LHC494, le plus grand collisionneur de particules au monde, a pris du retard alors que le Tevatron du Fermilab continue à fonctionner remarquablement bien et à accumuler des informations. Ce qui était impensable il y a quelques années– la découverte du Higgs au Fermilab et non au LHC – pourrait donc se produire... Joseph Lykken, un des théoriciens des cordes, a récemment livré quelques-unes de ses réflexions à ce sujet.

Asthme de l'enfant : la pollution automobile de nouveau en cause

Asthme de l'enfant : la pollution automobile de nouveau en cause
Source : Destination Santé Bookmark and Share515

Des chercheurs américains ont établi un lien direct entre l’asthme516 chez l’enfant et la pollution atmosphérique par les hydrocarbures aromatiques517 polycycliques, ou HAP, libérés notamment par les gaz d’échappement des automobiles.

Des trous noirs en rotation cachés dans les équations de Newton ?

Des trous noirs en rotation cachés dans les équations de Newton ?
Par Laurent Sacco, Futura-Sciences492 Bookmark and Share493

Pour des vitesses faibles devant celle de la lumière494 et des densités de matière peu importantes, la théorie de la gravitation495 d’Einstein doit se réduire aux équations496 de celle de Newton497. En revanche, la solution décrivant un trou noir498 en rotation est profondément relativiste. Pourtant, surprise, elle vient d'apparaître reliée à la théorie de Newton. Cette curiosité pourrait permettre de mieux comprendre les ondes gravitationnelles499 émises par un trou noir binaire et, au passage, de tester la relativité générale500 en champs forts.

En vidéo : le poisson au crâne transparent... pour regarder à travers

En vidéo : le poisson au crâne transparent... pour regarder à travers
Par Jean-Luc Goudet, Futura-Sciences514 Bookmark and Share515

Des océanographes chanceux ont observé et même remonté à bord un étonnant poisson abyssal, dont le crâne est transparent516. Ses yeux peuvent regarder vers le haut, à travers le crâne, donc, mais aussi vers l'avant pour gober ses proies, ce que l'on ignorait. C'est la fin d'un mystère et la découverte d'un animal extraordinaire, témoin de la variété des organismes vivants peuplant les abysses.

Maladies rares : plus de trois millions de Français touchés

Maladies rares : plus de trois millions de Français touchés
Source : Destination Santé Bookmark and Share515

Ce samedi 28 février 2009 est déclaré Journée internationale des maladies rares516. En France, plus de trois millions de patients sont concernés.

Un archéoptéryx scanné aux rayons X !

Un archéoptéryx scanné aux rayons X !
Par Laurent Sacco, Futura-Sciences492 Bookmark and Share493

En son temps494, la découverte de l’archéoptéryx dans les strates495 de calcaire496 lithographique de Solnhofen, avait grandement aidé à l’adoption de la théorie de l’évolution par la communauté scientifique. L’un des dix fossiles497 connus de cet ancêtre des oiseaux vient d’être examiné à l’aide d’une nouvelle technique, la fluorescence X.

vendredi 27 février 2009

Les gros titres d'actualité de France 24

*
Monde
*
GUADELOUPE : Le LKP signe un accord avec deux organisations patronales
Un accord sur l'augmentation des bas salaires en Guadeloupe a été signé entre le LKP (Collectif contre l'exploitation outrancière) et deux organisations patronales, mais pas le Medef. "Un premier pas", selon Elie Domota, le leader du LKP.
*
ÉTATS-UNIS : Premier budget d'Obama sur fond de déficit record
Le président américain a présenté un budget qui prévoit 3 552 milliards de dollars pour 2010 et table sur un déficit record de 1 750 milliards de dollars en 2009. Une enveloppe de 663,7 milliards de dollars sera octroyée pour la défense.
*
BANGLADESH : Près de 200 mutins paramilitaires ont été arrêtés
Près de 200 mutins paramilitaires bangladais qui s'étaient mutinés dans la capitale, Dacca, ont été arrêtés dans la nuit de jeudi à vendredi, a indiqué un responsable des forces de sécurité.
*
ÉTAT-UNIS : Obama va annoncer son plan de retrait des troupes d'Irak
Le président Obama doit annoncer, ce vendredi, son calendrier de retrait des troupes américaines d'Irak. Selon un élu républicain, il pourrait toutefois revoir ce plan si la violence augmente dans le pays.
*
TERRORISME : Des réunions régulières entre les États-Unis, l'Afghanistan et le Pakistan
Dessiner une nouvelle stratégie face au terrorisme islamiste : c'est l'objectif des discussions tripartites entre les Etats-Unis, l'Afghanistan et le Pakistan, qui doivent désormais avoir lieu régulièrement.
*
Plus d'info
*
Economie
*
AUTOMOBILE : GM enregistre une perte nette de 31 milliards de dollars en 2008
Le géant de l'automobile General Motors a annoncé une perte nette de 30,9 milliards de dollars pour l'exercice 2008. Ces quatre dernières années, le constructeur américain a enregistré un total de 82 milliards de dollars de pertes.
*
ÉTATS-UNIS : La banque JPMorgan Chase supprime 12 000 emplois
Au lendemain de son opération de rachat de Washington Mutual, la banque JPMorgan a annoncé qu'elle allait procéder à 12 000 licenciements. Une mesure qui entre dans le cadre d'un plan d'économie de 2 milliards de dollars.
*
MÉDIAS : Malgré la crise, l'éditeur allemand Springer double son bénéfice
Contre toute attente, l'éditeur des célèbres journaux allemands "Bild" et "Die Welt", Axel Springer, a annoncé avoir engrangé un bénéfice record de 571,1 millions d'euros en 2008, soit près du double de l'année précédente.
*
ÉTATS-UNIS : Premier budget d'Obama sur fond de déficit record
Le président américain a présenté un budget qui prévoit 3 552 milliards de dollars pour 2010 et table sur un déficit record de 1 750 milliards de dollars en 2009. Une enveloppe de 663,7 milliards de dollars sera octroyée pour la défense.
*
Plus d'info
*
Sports
*
COUPE DE L'UEFA : Marseille, Saint-Étienne et Paris se qualifient, Bordeaux chute
Défaits par Galatasaray, les Girondins n'iront pas plus loin que les 16es de finale. Marseille s'est, quant à lui, imposé aux tirs aux buts contre Twente, le PSG a dominé les Allemands de Wolfsburg et Saint-Étienne a gagné contre Olympiakos.
*
LIGUE 1 : L'attaquant brésilien Fred résilie son contrat avec Lyon
Fred, qui espère rejoindre le club brésilien de Fluminense, a résilié le contrat qui le liait avec l'Olympique lyonnais. Récemment mis à pied, l'attaquant est en conflit ouvert avec les instances dirigeantes du club champion de France.
*
Plus d'info
*
Culture
*
VENTE YSL-BERGÉ : Pékin accuse Christie's d'avoir vendu des œuvres pillées
Pékin accuse Christie's d'avoir vendu, lors de la vente de la collection YSL-Bergé, des biens culturels chinois volés. Il s'agit de deux bronzes provenant du pillage du Palais d'été par des soldats français et britanniques en 1860.
*
Plus d'info
*
Sciences
*
ESPACE : Un Français et un Allemand s'envolent virtuellement pour Mars
Un pilote de ligne français et un ingénieur allemand sont venus compléter l'équipe des six "cobayes" qui doivent participer, 105 jours durant, à la simulation du premier vol habité vers Mars, que l'Europe espère réaliser... en 2037.
*
Plus d'info

Les gros titres d'actualité de maliweb.net.

Cour d'appel : 69 Auditeurs de justice jurent de se montrer dignes et loyaux 83(L'Essor, 27/02/2009) La famille judiciaire s'agrandit. 69 candidats (45 de l'ordre judiciaire, 10 de l'ordre administratif et 14 de l'ordre militaire) ont prêté serment hier. C'était au cours d'une audience spéciale...

Cacophonie judiciaire : La saga d’un juge d’instruction contre un journaliste 84(Le Républicain, 27/02/2009) «La République des juges». C’est comme ça qu’on doit désormais appeler notre cher Mali après l’incarcération hier matin de notre confrère Nouhoum Kéïta de la Radio Kayira...

Djibril Tangara, président de la FCD : « Je suis toujours Mouvement Citoyen » 98 (L'indicateur Renouveau99, 27 Fév 2009) - Dans un entretien qu’il a bien voulu nous accorder, le président de la Force Citoyenne pour la Démocratie (FCD), Djibril Tangara, aborde les questions relatives à son nouveau parti...

Championnat national : le CSK face à une nouvelle épreuve 100 (L'Essor101, 27 Fév 2009) - L'explication entre les Boys et les pensionnaires de l'ex-Base se présente comme la tête d'affiche de la 12è journée. La phase aller du championnat national tire vers sa fin. À partir de cet après-midi commence la 12è journée qui s'étalera sur 3 jours et qui sera...

102
Vie de couple : sourire de femme 103 (L'Essor104, 27 Fév 2009) - Il permet de détendre l'atmosphère et de dissiper bien des tensions. L’amour est comme une plante, il convient d’en prendre soin. Mais l’attention n’est pas la chose la mieux partagée dans beaucoup de couples aujourd’hui. Chacun est débordé par le...

Emission télé carrefour d’opinions : Cultiver la citoyenneté à travers le jeu 105 (L'indicateur Renouveau106, 27 Fév 2009) - Carrefour d’Opinions, l’émission télévisée bi-hebdomadaire diffusée sur l’ORTM, se veut un cadre à la fois de jeu et de culture. Après deux mois d’existence à peine, l’émission captive les Maliens et se fixe des objectifs à atteindre. ...

Téléthons et soirées caritatives : Quand on profite de la détresse des autres pour s’enrichir ! 107 (L'indicateur Renouveau108, 27 Fév 2009) - On constate depuis quelque temps la multiplication des téléthons et des soirées charitables prétendument destinés à l’aide aux pauvres. Malheureusement, une enquête sur l’utilisation les fonds collectés montre que cette façade philanthropique n’est que de la poudre aux yeux....

Dr Modibo Soumaré à propos de l’URP : «Je ne travaillerais pas en solo» 109 (Le Progrès110, 27 Fév 2009) - L’Union des Patriotes pour la République (URP) ne sera pas une formation politique comme les autres. Son Président, Dr Modibo Soumaré a rassuré cadres et militants que ce nouveau parti travaillera à redorer le blason du politique ...

Chronique du Vendredi - Communales : Le cercle vicieux 111 (Le Républicain112, 27 Fév 2009) - L’ORTM n’a pas couvert l’audience, le weekend dernier, entre le Premier ministre et la délégation du RPM conduite par Ibrahim Boubacar Keita. Le « off », bien entendu, est plus imputable aux considérations protocolaires qu’à un oubli de Bozola...

Doctrines : « des hommes que ni le négoce, ni le troc ne distraient … » 113 (L'Essor114, 27 Fév 2009) - La recherche de moyens de subsistance peut conduire l’être humain à s’engager dans diverses activités, dont la pratique est régie par des lois et règlements variant suivant les latitudes. Dans l’univers musulman, l’exercice d’activités...

Rotary club amitié de Bamako : Pour la paix mondiale 115 (L'indicateur Renouveau116, 27 Fév 2009) - Le Rotary Club Amitié de Bamako a célébré le mercredi le 25 février à l’hôtel Nord-Sud le centième anniversaire du Rotary international autour d’un dîner. La fête a eu lieu dans une atmosphère conviviale...

Ordres des pharmaciens : Quelle réglementation pour les officines ? 117 (L'indicateur Renouveau118, 27 Fév 2009) - La question était au centre d’une conférence débat le vendredi dernier au Centre International de l Conférence de Bamako.En prélude à la 8è journée de formation et d’information de l’Ordre National des Pharmacien du Mali...

Talent Caché : Hamidou Degoga, le Finisseur de l’USFAS 119 (Le Progrès120, 27 Fév 2009) - Hamidou Degoga, Attaquant de l’Union Sportive des Forces Armées et de Sécurité (USFAS) montre au public son talent depuis des annéesi....

Le destin tourmenté de Sidiki (9): Le cadeau de Lonpofana 121 (L'Essor122, 27 Fév 2009) - Le devin bwa indique à Sidiki comment se sortir de sa mauvaise situation et fait un très curieux présent à Djigui. Comme je vous le disais, je m'attendais au nom que m’avait donné Sidiki, mais je sentis quand...

123
Viande, lait, miel : Les investissements manquent 124 (L'Essor125, 27 Fév 2009) - Le développement de ces trois filières particulièrement prometteuses, est entravé principalement par un problème de ressources. Les travaux du Forum sur le développement des industries alimentaires en Afrique se sont...

126
Petits métiers : Tel un oiseau sur une branche vermoulue 127 (L'Essor128, 27 Fév 2009) - La grippe aviaire a installé la crise dans la profession d’oiselier et réduit les revenus. Les rues de Bamako sont remplies de jeunes gens qui exercent divers métiers pour gagner leur vie. Ils sont vendeurs de cartes et puces téléphoniques...

Clin d’œil aux origines : Les ressortissants de Mopti veulent bâtir une grande association à Bamako 129 (L'indicateur Renouveau130, 27 Fév 2009) - Rassembler tous les ressortissants de Mopti à Bamako afin de voler au secours de leur ville d’origine chaque fois que cela est nécessaire, tel l’objet de la grande et noble mission entreprise par Sory Kemesso ...

Le braconnage des éléphants sévit à nouveau au Kenya

Le braconnage des éléphants sévit à nouveau au Kenya
Par Jean Etienne, Futura-Sciences514 Bookmark and Share515

Le braconnage augmente de manière catastrophique au Kenya, et plus particulièrement au Tsavo National Park où paissent de nombreux troupeaux d’éléphants, entièrement protégés.

Blog Astro 2009 : un mois de février riche en événements !

Blog Astro 2009 : un mois de février riche en événements !
Par Jean-Baptiste Feldmann, Futura-Sciences Bookmark and Share492

Avec 250 articles publiés depuis le début de l’année, notre blog Astro 2009493 offre chaque jour des nouveautés en images, reportages ou vidéos. Bilan du mois qui s’achève.

Exclusif : Axel Kahn commente la réforme des universités

Exclusif : Axel Kahn commente la réforme des universités
Par Jean-Luc Goudet, Futura-Sciences492 Bookmark and Share493

En plein débat sur la réforme des universités, Axel Kahn, parrain de Futura-Sciences et président de l'université Descartes, répond aux questions posées par un de nos collaborateurs, lui-même chercheur. Sans polémique, Axel Kahn explique la nécessité d'une réforme, le bien-fondé de l'autonomie des universités mais aussi l'importance de conserver des structures de recherche fortes.

Marvell SheevaPlug : un ordinateur miniature dans une prise de courant

Marvell SheevaPlug : un ordinateur miniature dans une prise de courant
Par Jean-Luc Goudet, Futura-Sciences514 Bookmark and Share515

Une entreprise américaine, Marvell, fabricante de circuits électroniques (et notamment de processeurs516), propose un ordinateur517 complet prenant la forme d'un simple boîtier enfichable sur une prise électrique. Embarquant Linux518, cet ordinateur minimaliste, vendu 100 dollars, est destiné à se connecter à un réseau pour partager un périphérique, par exemple une mémoire519 de stockage.

Kepler, premier chasseur de planètes de la Nasa, prêt au départ

Kepler, premier chasseur de planètes de la Nasa, prêt au départ
Par Jean Etienne, Futura-Sciences492 Bookmark and Share493

La Nasa494 se prépare à lancer la sonde Kepler, un télescope495 spatial destiné à détecter les très faibles variations d’éclat des étoiles496 afin, peut-être, de démontrer la prévalence497 de planètes498 de type terrestre dans notre galaxie499.

Une avancée majeure dans la lutte contre la grippe

Une avancée majeure dans la lutte contre la grippe
Par Jean Etienne, Futura-Sciences515 Bookmark and Share516

Une équipe de recherches américaine vient d’identifier un groupe d’anticorps517 capables de se fixer sur des antigènes présents sur un grand nombre de variantes de virus518 de la grippe519, y compris quatre souches majeures du H5N1520, responsable de la grippe aviaire521. De quoi augurer de nouveaux traitements, voire, un jour, d'un vaccin522 à large spectre523.

Les châtiments corporels.

Les châtiments corporels à l'école prennent plusieurs formes : les professeurs frappent, brûlent ou ébouillantent les enfants, ou encore les forcent à s'asseoir durant de longues périodes dans des positions inconfortables.

90 pays autorisent toujours les professeurs à battre les enfants. Même lorsque les châtiments corporels sont interdits, les lois protégeant les enfants sont rarement appliquées.

Les garçons sont généralement davantage victimes que les filles de violences de la part de leurs enseignants. Et les enfants victimes de discriminations en raison d'un handicap, de leur pauvreté, de leur caste, de leur classe sociale, de leur ethnie ou de leur sexualité ont plus tendance à souffrir de châtiments corporels que les autres enfants.

Les châtiments corporels à l'école ne sont pas réglementés dans les pays en développement. Ils sont légaux en Corée, en France et dans un certain nombre d'Etats australiens ou américains.
De piètres excuses

Souvent défendus au nom de la tradition ou de la religion ou juste parce qu'ils sont censés améliorer le comportement des enfants, les châtiments corporels ont au contraire tendance à rendre les enfants plus violents.

Les problèmes sont accentués dans les pays où les enseignants manquent de formation et de motivation. En Equateur, par exemple, de nombreux professeurs sont mal payés et ne sont pas correctement formés pour gérer des classes. Ils ont donc souvent recours à des méthodes violentes.
Les conséquences à long terme

Dans le pire des cas, les châtiments corporels peuvent provoquer des blessures physiques ou la mort. Au mieux, les enfants auront de moins bonnes chances de réussite à l'école. Les enfants victimes de châtiments corporels à l'école abandonnent aussi souvent leurs études.

Sur le long terme, les châtiments corporels sont associés au suicide, à la dépression et à l'alcoolisme. Les victimes ont plus tendance à battre leur conjoint(e) et leurs propres enfants, alimentant ainsi un cycle de violence dans leur famille et leur communauté.

jeudi 26 février 2009

Plagiat au sommet de l’Etat : Tout ce que vous devez savoir sur le PDES sans oser demander

Plagiat au sommet de l’Etat : Tout ce que vous devez savoir sur le PDES sans oser demander
Le Challenger, 26/02/2009

Le Programme pour le développement économique et social, que l’on vante tant et que l’on présente comme étant une initiative de l’hôte de Koulouba, n’est qu’un catalogue de tous les projets de développement depuis 1988. Ils ont été montés par les différents gouvernements de Moussa et d’Alpha en partenariat avec les bailleurs de fonds engagés aux côtés du Mali. Le manque d’idées et la sècheresse intellectuelle ont poussé les vermines, qui cherchent leur survie autour du locataire de Koulouba, à s’accaparer ces travaux puis à les attribuer à leur mentor.

Existence d’un cadre macro-économique approprié est primordiale pour tout développement économique et social durable. Un tel cadre permettant d’assainir les bases économiques sur lesquelles se fonde une croissance pérenne. Des réformes sectorielles et structurelles ont été entreprises. Dès 1982, le Mali a lancé une série de programmes axés sur douze (12) points :
-Un cadre Macro-économique ;
-la Réduction de la pauvreté ;
-le développement institutionnel et la bonne gouvernance
-l’Education ;
-la santé ;
-le secteur agricole ;
-l’environnement et gestion de ressources naturelles ;
-l’Energie ;
-les mines ;
-le secteur privé ;
-l’urbanisme ;
-les transports.
La performance économique s’était déjà considérablement améliorée durant la période 1988-1993 avec un taux de croissance annuelle qui tournait autour de 2% avant 1988, est passé à 3% durant la période 1988 – 1993.

Les étapes
L’agriculture est fondamentale pour le Mali faisant vivre près de 75% de la population. Elle rapporte près de la moitié du revenu national et les trois quarts des recettes d’exportation sont réalisées grâce au coton (en chute actuellement) à l’élevage, aux fruits et légumes.

Le développement de notre pays dépend de son agriculture et il le restera encore longtemps. Raison pour laquelle, dans le cadre de la « politique sectorielle en agriculture, déjà en 1992, le gouvernement a élaboré un schéma directeur du « secteur développement rural » faisant de l’agriculture le moteur de la croissance économique.

La Loi d’orientation agricole, la révolution verte, n’est que du copié collé des gens mal inspirés et déterminés à usurper la paternité du travail d’autrui. Il faut préciser que quatre projets visant l’amélioration de la production agricole avaient été conçus avec la Banque mondiale :

-Projet de consolidation de l’Office du Niger, débuté en 1988 ;
- Projet de développement de services agricoles (PNVA) débuté en 1991 ;
-Programme national de recherche agricole (PNRA) mis sur pied en novembre 1994 ;
- Le Projet d’appui à la valorisation et la commercialisation des produits agricoles (PAVCOPA) débuté en 1995 avec son organisme d’exécution, l’Agence pour la promotion des filières agricoles (APROFA).

Les objectifs étaient d’exécuter la première phase de six ans du plan stratégique pour la recherche agricole nationale. Ce plan vise à ce que des techniques appropriées et les matériels agricoles modernes soient mis à la disposition des agriculteurs.
L’usine de montage des tracteurs entre dans ce cadre, même si, il faut le reconnaître, elle est réalisée par l’actuel hôte de Koulouba. Mais l’Etat n’est-il pas une continuité ?

Projet sectoriel des transports (PST)
Date de démarrage : 13 avril 1995, ce projet était inscrit déjà dans la politique économique adoptée par le Gouvernement en 1992. Donnant au secteur des transports un rôle primordial, les autorités de l’Adema ont misé sur le désenclavement intérieur et extérieur du Mali pour booster l’économie, un important programme de construction et de réhabilitation de routes a été réalisé (480 km de travaux et 810 km d’études et contrôle) selon un rapport de la Banque mondiale.
Bamako- Ségou
Bamako – Koulikoro
Ségou – Markala
Bougouni – Yanfolila – Kalana (inaugurée il y a seulement 3 mois). Il reste toujours le tronçon Yanfolila- Kalana long de 55 kilomètres, qui doit être financé sur le budget 2009 pour un montant de 2.200 milliards de francs CFA.
Sévaré – Mopti et la liste n’est pas exhaustive.

De même, les constructions de cinq kilomètres de routes de certaines villes ; Bougouni, Kati, Kita et autres ne sont que le prolongement du Projet de développement urbain et de décentralisation, dont le segment-phare reste la viabilisation de terrains pour l’habitat à Bamako, réalisé par l’Aci en collaboration avec la Direction nationale de l’urbanisme et de la construction et la direction nationale des impôts.

Le projet initial consistait à viabiliser quelque 15000 lots à Bamako, dont un premier programme de 5000 lots financés par l’IDA (International Développement Association). Ceux-ci devraient être vendus (dont 3500 aux enchères publiques). Le constat est que les ventes aux enchères sont devenues systématiques et aucun pauvre n’a un toit dans les zones ACI.


Le PDES fait faux jeu
Nous pouvions être d’accord avec le Programme pour le développement économique et social-dont nous refusons d’attribuer la paternité à ceux qui en usurpent l’identité pour s’éterniser au pouvoir –s’il se voulait l’organe d’exécution des projets non encore réalisés. Le PDES est un vocable utilisé par le gouvernement Adema déjà en 1996 et repris par la Banque Mondiale dans son rapport de 96.

Les deux projets-pilotes du locataire de Koulouba ayant tous échoué, à savoir l’APEJ et le Bureau du Vérificateur général, les tenants du pouvoir doivent s’atteler à construire des bases solides pour une économie durable nous permettant de nous passer de l’aide budgétaire.

Ses prédécesseurs le voulaient avant l’An 2000, ils n’ont pas pu. Ce que beaucoup de Maliens ne savent pas, une bonne partie des salaires de notre pays vient de l’aide budgétaire et des fonds PTTE. Vous comprenez pourquoi nous ne pouvons pas nous développer. Selon les conclusions d’un rapport de la Banque mondiale, l’aide extérieure doit être consacrée uniquement aux investissements productifs, à savoir : construire plus d’hôpitaux, plus de routes, plus d’écoles, plus d’ouvrages de maîtrise de l’eau pour l’irrigation, pourvoir à plus de financements de projets communautaires, plus d’emplois dans les PME-PMI.

Les indicateurs économiques et sociaux en pleine déconfiture :

Depuis 2002, d’année en année, l’économie du MALI s’effondre comme un château de cartes. Le Produit Intérieur Brut, qui était de 1360,7 milliards de FCFA en 1996,
1477,6 milliards de F.CFA en 1997, 1593, 1 milliards de F.CFA en 1998 et près de 1600 milliards F.CFA en 2001, stagne entre 900 et 1034 milliards depuis 2002.
Le taux de croissance du PIB, qui variait entre 4,0 à 6,5%, est retombé à seulement 3%. Jadis tirée par :
Agriculture = 47%
Industrie = 21%
Services = 32%,
La structure de la production se trouve être totalement bouleversée.
Désormais, ce sont les sociétés opérant dans les secteurs des télécommunications, de l’énergie, de distribution de produits pétroliers, des mines, du commerce général, qui tirent les ficelles obscures de l’économie malienne. Le coton, jusque-là porte-drapeau des recettes, est relégué à la dernière place.

Ainsi, les avoirs extérieurs nets du Mali ne seront que de 544,7 milliards F.CFA contre 489, 9 milliards de mobilisation intérieure en 2008. Les statistiques n’étant jamais fiables dans ce pays et compte tenu du fait que les chiffres sont le plus souvent colorés au goût des pouvoirs publics dans le but de convaincre les partenaires financiers, un économiste conseille de prendre les données officielles avec des pincettes.

Mal gérer pour faire davantage de pauvres
Le PDES est certes un catalogue de 42 projets tournant autour de 12 grands programmes de développements conçus sous Moussa TRAORE et d’Alpha Oumar KONARE, son application par celui qui en a usurpé la paternité intellectuelle n’aide pas à lutter contre la pauvreté. Non seulement nous avons toujours besoin de l’appui budgétaire de 45,933 milliards F.CFA en 2009, mais moins du cinquième de ce montant est consacré au paiement des salaires du personnel civil et militaire de l’Etat, soit 179,066 milliards Francs CFA.
Ces montants prennent en compte des avancements, de l’augmentation générale des salaires de 5%, des futurs recrutements de fonctionnaires, du relèvement du taux patronal à la charge de l’Etat de 8 à 20%.

Le nombre de pauvres est multiplié par 10, il y a plus de chômeurs qu’il n’y en avait avant 2002, la corruption est devenue le sport national, la famine touche des milliers de personnes, les produits alimentaires ne sont plus accessibles qu’aux seuls laquais et leurs proches.

Si nous plaçons l’homme au cœur du développement, si nous voulons lutter contre l’augmentation du nombre de pauvres, nous nous devons de leur payer un salaire capable de leur assurer le bien- être. Ce salaire minimal doit être de 108 000 FCFA. Et en lui consacrant le tiers du budget, nous pouvons atteindre ce résultat tout en créant de centaines de milliers d’autres nouveaux emplois.

Rappelons que le budget 2009 est arrêté en ressources à 1001,800 milliards ; il passe à 1129,104 milliards avec l’appui budgétaire extérieur, soit un déficit de 127,304 milliards.

Il est déplorable de constater que les dépenses de fonctionnement et celles d’équipements et d’investissements atteignent l’enveloppe des salaires. Ces deux chapitres font presque le triple de l’argent payé aux travailleurs, alors que sans les hommes, pas de budget, pas d’investissements, car on investit justement pour les hommes.
La gabegie atteint son comble lorsque le budget 2009 attribue 1 027 331 000 francs Cfa de redevance téléphonique à la présidence de la République, même si ce chiffre est en baisse par rapport à 2007, mais plus de 2 814 605 francs de communication téléphonique par jour relève de l’insouciance dans un pays pauvre comme le MALI.

Abdoul Karim DRAME
Journaliste indépendant
Le Challenger

Les gros titres d'actualité de France 24

*
Monde
*
ANTILLES : Nuit de violences en Martinique, négociations en Guadeloupe
Alors que les négociations entre le LKP, le patronat et le gouvernement se poursuivent en Guadeloupe, la Martinique connaît une nuit d'affrontements entre jeunes et forces de l'ordre.
*
BANGLADESH : La mutinerie des paramilitaires s'étend en dehors de Dacca
Selon la police, la mutinerie qui a éclaté mercredi au sein d'une unité paramilitaire du Bangladesh s'est étendue en dehors de la capitale. Le Premier ministre doit s'adresser à la nation. La mutinerie aurait fait 50 morts parmi les officiers.
*
TERRITOIRES PALESTINIENS : Hamas et Fatah s'accordent sur un échange de détenus
Les mouvements palestiniens Hamas et Fatah se sont engagés mercredi soir à "régler" le dossier des "détenus politiques" alors que ce jeudi se tient une conférence de "réconciliation" parrainée par l'Égypte.
*
PAYS-BAS - TURQUIE : L'enquête sur l'accident d'avion pourrait "prendre des mois"
Un avion de Turkish Airlines s'est écrasé mercredi lors de son atterrissage à Amsterdam. L'accident a fait 9 morts. La boîte noire a été retrouvée, mais l'enquête pourrait "prendre des jours" voire "des mois", selon les enquêteurs.
*
KOSOVO - TPIY : L'ex-président serbe Milutinovic fixé sur son sort ce jeudi
C'est ce jeudi que le Tribunal pénal international pour l'ex-Yougoslavie rend son jugement dans le procès de Milan Milutinovic. L'ancien président serbe est accusé de crimes de guerre et de crimes contre l'humanité pendant la guerre du Kosovo.
*
Plus d'info
*
Economie
*
AUTOMOBILE : Bruxelles met en garde contre toute tentation protectionniste
Quatre jours avant un sommet européen spécial sur la crise économique, la Commission européenne a une nouvelle fois mis en garde les Vingt-Sept contre toute mesure protectionniste censée soutenir le secteur automobile.
*
CRISE ÉCONOMIQUE : Hausse record du nombre de chômeurs en France
Le ministère français de l'Emploi annonce que le taux de chômage a bondi de 4,3 % en janvier, mois durant lequel 90 200 personnes se sont inscrites au Pôle emploi. Il s'agit de la plus forte hausse du nombre de chômeurs en un mois.
*
ÉTATS-UNIS : Les dirigeants de Ford se résignent à réduire leur salaire
Le directeur général et le président du conseil d'administration du constructeur automobile ont accepté de réduire leur salaire de 30 % en 2009 et en 2010. Selon les dirigeants, ces temps de crise nécessitent la collaboration de tous.
*
IMMOBILIER - ÉTATS-UNIS : Le Trésor accorde un crédit d'impôt aux nouveaux propriétaires
Soucieux de relancer le marché immobilier, le Trésor a accordé aux acquéreurs d'un premier logement un crédit d'impôt de 8 000 dollars. Une mesure qui s'applique aux contribuables achetant leur résidence principale avant le 1er décembre.
*
Plus d'info
*
Sports
*
LIGUE DES CHAMPIONS : Liverpool s'impose à Madrid, le Bayern surclasse le Sporting
Les Reds ont décroché une précieuse victoire sur le terrain du Real Madrid (1-0). Dans le même temps, Munich a écrasé le Sporting, à Lisbonne (5-0). Les autres matchs : Chelsea-Juventus (1-0), Villarreal-Panathinaïkos (1-1).
*
TENNIS - DUBAÏ : Simon, Gasquet et Santoro qualifiés pour les quarts
Les Français Gilles Simon, Richard Gasquet (photo) et Fabrice Santoro ont décroché leur billet pour les quarts de finale du tournoi de Dubaï. Arnaud Clément s'est, lui, incliné face au Britannique Andy Murray, tête de série numéro 2.
*
Plus d'info
*
Culture
*
ARTS : La vente de la collection YSL-Bergé rapporte 373,5 millions d'euros
Les enchères de la collection privée Saint Laurent-Bergé ont atteint le montant record de 373,5 millions d'euros. Le dernier jour de la vente a été marqué par l'acquisition de deux bronzes chinois (photo), dont Pékin réclame la restitution.
*
Plus d'info
*
Sciences
*
ENVIRONNEMENT : La fonte des glaces s'accentue aux pôles
D'après une étude menée par des milliers de scientifiques sur 2007 et 2008, la fonte des glaces des pôles Nord et Sud s'accentue dangereusement. Un phénomène "plus étendu que prévu" qui engendre une montée du niveau des mers.
*
Plus d'info

Les gros titres d'actualité de maliweb.net

Niger/Mali: forum à Niamey sur la question touareg ( , 25/02/2009) [AFP] Des représentants des gouvernements et des personnalités touareg du Mali et du Niger devaient participer...

Communiqué du Conseil des Ministres du mercredi 25 février 2009 (L'Essor, 26/02/2009) Le Conseil des Ministres s’est réuni en session ordinaire, le Mercredi 25 Février 2009 dans sa salle de délibérations au Palais de Koulouba sous la Présidence de son Excellence Amadou Toumani TOURE,...

Négoce des otages : Le Mali une plaque tournante ? (Le Républicain, 26 Fév 2009) - Le Mali est en passe de devenir une terre fertile pour l’aboutissement des revendications de ravisseurs. La preuve, les preneurs d’otages choisissent toujours notre pays pour ouvrir les négociations autour de...

Nos expatriés : Diamouténé fait ses débuts avec la Roma (L'Essor, 26 Fév 2009) - Le défenseur romain a fait sa première apparition contre Sienne en championnat avant d’enchaîner, 72h plus tard avec la Ligue des champions d’Europe face à Arsenal L’attente aura duré un mois pour Souleymane Diamouténé...

Vive tension à Kati : Un élément de la Garde Nationale molesté par les policiers (Aurore, 26 Fév 2009) - La ville de Kati a été le théâtre de plusieurs incidents le mardi dernier. L’annonce d’une attaque imminente et en règle du commissariat par des manifestants hostiles a renforcé davantage la nervosité des policiers...

Un militaire pris en flagrant délit de racket et de vol : Sales temps pour les revendeurs de cartes de recharge (Aurore, 26 Fév 2009) - Il est Adjudant au Génie Militaire et répond aux initiales de M.T.. C’est tout l’uniforme et son corps d’origine qu’il vient souiller en se rendant coupable de racket et de vol avec agression sur la personne d’un, voire de...

Mine d’or de Sadiola : Encore le Cyanure cause des dégâts (Soir de Bamako, 26 Fév 2009) - Les mines d’or de notre pays continuent de faire des victimes, à cause d’un produit toxique qui ravage tout sur son chemin. Une situation dénoncée et décriée par la presse, mais toujours les victimes se suivent et se ressemblent. ...

Ortiz Voyage : Le PDG séjourne à la Brigade d’Intervention judiciaire (Waati, 26 Fév 2009) - dort, il y’a quelques jours à la Brigade d’Intervention Judiciaire. Aux dernières nouvelles, il devrait sortir le lundi dernier, mais les tractations continuent. On reproche à l’homme d’avoir arnaqué une étrangère ...

Intégration des rebelles : Le risque perpétuel (Waati, 26 Fév 2009) - La réintégration des rebelles dans l’armée malienne a provoqué beaucoup de réactions chez les Maliens. Si les rebelles sont heureux de regagner les rangs des forces armées, la nation, dans sa très grande majorité, est réticente, mais n’a pas le choix. ...

L’Office du Niger est devenu le nid de la Corruption et de la délinquance Financière ! (L'Informateur, 26 Fév 2009) - Détournement spectaculaires de fonds, spoliation des paysans de leurs terres au profit d’une minorité tapie dans l’administration de l’Etat, magouille autour des redevances eau, matraquages, injustice, règne de l’impunité, etc. Voici le tableau sombre de l’Office du Niger....

Fait divers : le faux recruteur (L'Essor, 26 Fév 2009) - Il arnaquait les charretiers en leur promettant un emploi bien rémunéré contre le paiement de 15.000 Fcfa. La chance l'a abandonné la semaine dernière Le phénomène est nouveau et fait déjà jaser les Bamakois. Les différents commissariats...

Photo de la semaine - Gestion des ordures : tout propre ! (L'Essor, 26 Fév 2009) - L'image insalubre du dépôt de transit du Centre de formation professionnel (CFP) de Médina-coura, n'est plus qu'un mauvais souvenir. La mairie du District, en partenariat avec son homologue d'Angers (France), a construit à cet endroit un site moderne...

Commune II : un autre litige foncier plus violent en perspective : Quand un riche opérateur économique se prévaut de sa fortune pour exproprier les populations (Aurore, 26 Fév 2009) - Ce qui est arrivé à Banconi Salembougou la semaine dernière ne serait rien comparé à ce qui se trame dans le quartier Zone Industrielle où un riche opérateur commerçant tente d’exproprier toute une...

Organisation des communales à Kidal : Chefs de fraction et partis politiques protestent (Aurore, 26 Fév 2009) - Le Commune urbaine de Kidal semble franchir d’un très mauvais pied les prochaines consultations communales prévues pour le 26 Avril 2009. À deux mois jour pour jour de ce scrutin, l’administration locale est l’objet de critiques suivies de tirs croisés qui convergent de partout...

Devoir de rappel : 1994 : L’Etat malien condamné pour bavures policières et abus de pouvoir (Aurore, 26 Fév 2009) - De nombreuses réactions nous sont parvenues suite à la publication de l’article « Quand la police sème les graines de la guérilla urbaine »...

Faux et usage de faux à la Mairie de la Commune VI : Quel châtiment pour le Maire et son 1re adjoint ? (Waati, 26 Fév 2009) - En Commune VI, le maire et son premier adjoint détournent le terrain d’une pauvre citoyenne qui n'est autre que la fille de leur camarade d’enfance, l’ancien maire de la même commune Broulaye Konaté. ...

Médicaments de la rue : La Virginité perdue et retrouvée (Waati, 26 Fév 2009) - Les médicaments de la rue prennent de plus en plus de place dans la société. Il a été maintes fois constaté que leur utilisation constitue de réels dangers pour la santé. Tout cela est vrai, mais quand il s’agit de l’intimité de...

Nuit de violences en Martinique, négociations en Guadeloupe

Antilles françaises - DOM-TOM - France - Grèves - Guadeloupe - Martinique
Nuit de violences en Martinique, négociations en Guadeloupe

Jeudi 26 février 2009
Alors que les négociations entre le LKP, le patronat et le gouvernement se poursuivent en Guadeloupe, la Martinique connaît une nuit d'affrontements entre jeunes et forces de l'ordre.



AFP - Les négociations ont repris mercredi en Guadeloupe, toujours enfoncée dans la grève, entre le LKP, le patronat et l'Etat qui a proposé un "revenu supplémentaire temporaire d'activité" en réponse au montage mis sur la table par le collectif intersyndical.

Initialement, les discussions devaient reprendre à 11H00 (16H00 à Paris) mais finalement le rendez-vous a été fixé à 15H00. Selon Elie Domota, figure de proue du LKP, l'Etat avait demandé un délai afin de peaufiner les nouvelles mesures qu'il comptait soumettre aux partenaires sociaux.

* » Carnet de route
* » Posez vos questions à nos envoyés spéciaux
* » Web news : La Toile décortique les tensions en Guadeloupe
* » Politiques : entretien avec Yves Jégo, secrétaire d'Etat à l'Outre-mer
* » Les Observateurs : crise économique ou conflit racial ?
* » Les Observateurs : vidéo amateur des casseurs


Juste avant le début de la réunion, Matignon a ainsi proposé un Revenu supplémentaire temporaire d'activité (RSTA) avec 80 euros mis par l'Etat jusqu'"à l'horizon 2011" avant un retour au revenu de solidarité active (RSA).

A cela viendrait s'ajouter un "bonus" des entreprises de 50 à 90 euros exonérées de toutes charges salariales et patronales et enfin une participation autour de 50 euros des conseils général et régional pour arriver "à peu près" aux 200 euros réclamés par le LKP depuis le début du conflit.

45.000 salariés gagnant jusqu'à 1,4 fois le Smic seraient concernés indépendamment de leur situation familiale.

Pour ceux qui ont un salaire supérieur à 1,4 Smic et qui auraient dû bénéficier du RSA, soit environ 1.000 à 2.000 salariés, l'Etat garde une "petite enveloppe".


* La Guadeloupe et la Martinique sont des départements français d’outre-mer qui se situent dans les Caraïbes.
* La Guadeloupe est un regroupement de cinq îles. La population y est d’environ 400 000 habitants. Quelque 400 000 personnes résident également dans l’île de la Martinique.
* Le gouvernement français y est représenté par un préfet, directement désigné par le président de la République.
* Les affaires quotidiennes sont gérées par des Conseils (régionaux et généraux), élus par la population.
* Les îles possèdent des représentants à l’Assemblée nationale et au Sénat.
* Taux de chômage : 22,7 % en Guadeloupe (contre 8,1 % en métropole)
* Taux de pauvreté : 12,5 % en Guadeloupe (contre 6,1 % en métropole)
* Composition ethnique de la population : majoritairement noire, mais également blanche et indienne. L’économie est largement contrôlée par les "békés", un terme qui désigne les descendants blancs des anciens propriétaires coloniaux.


L'exécutif, qui redoute une extension des revendications à la métropole, ne veut pas entendre parler d'une exonération de la CSG et de la CRDS, servant au financement de la sécurité sociale. Une proposition a été faite en ce sens par l'UCEG, l'Union des chefs d'entreprises guadeloupéens (UCEG), organisation patronale proche de l'intersyndicale.

Dans un entretien au Parisien, Yves Jégo se dit prêt à retourner en Guadeloupe "dès que nécessaire". En retrait depuis son retour de l'île, il conserve la confiance de Nicolas Sarkozy, a confié l'Elysée.

L'Elysée juge que M. Jégo a bien travaillé sur le fond de son dossier, mais qu'il a commis une erreur en disant qu'il ne partirait de Guadeloupe qu'une fois la crise finie.

La Présidence admet aussi une mésentente entre M. Jégo et le Premier ministre François Fillon qui l'avait convoqué à Paris en pleine crise. Il apparaît toutefois exclu, au moins dans l'immédiat, que l'Elysée réclame la démission du secrétaire d'Etat.

La nuit a été "extrêmement calme", selon la préfecture mais quelques barrages sauvages se forment ici et là, mettant en danger les automobilistes.

A la différence des jours précédents, aucune station-service n'a été réquisitionnée, ce mercredi des Cendres étant un jour férié en Guadeloupe.

Les festivités du carnaval ont été annulées dans les principales communes de l'île, mais l'effigie carnavalesque du roi Vaval devait quand même être brûlée mercredi soir à Pointe-à-Pitre.

En Martinique, où la mobilisation dure depuis trois semaines, une vingtaine de petits magasins et deux moyennes surfaces ont été pillés et vandalisés mardi soir à Fort-de-France alors que les négociations sur la hausse des salaires ont été suspendues mercredi vers 03H00 pour reprendre jeudi. Plusieurs voitures ont également été incendiées.

M. Jégo a assuré qu'il y aurait "des mesures prises par la ministre de l'Intérieur (Michèle Alliot-Marie) pour que "ces violences soient jugulées".

Le député-maire de Fort-de-France Serge Letchimy -Parti Progressiste Martiniquais (PPM)- a estimé que la situation était "très difficile et très complexe", ajoutant que l'Etat n'avait pas pris "la mesure" de la crise.
Antilles françaises - DOM-TOM - France - Grèves - Guadeloupe - Martinique

* Réagir (3)
* Envoyer par email
* Imprimer
* save

* Mettre cette page en favoris
* Del.icio.us
* Digg
* Reddit
* StumbleUpon


Click here to find out more!
[3] réaction(s) :

*

26/02/2009 07:21:32 Signaler un abus
sauver la martinique.

Par amour sidoine - CAMEROUN /YAOUNDE

ce qui se passe en guadeloupe et martinique ressemble un peu à ce qui c'est passé chez nous au cameroun.je crois qu'il faut pesr le mécontentement des citoyens.des tensions s'ajoutent lorsqu'un citoyen a été tué par balle la semaine dèrniere.l'on comprend que nous soubissons la tourmente d'une crise.il faut néamoins faire quelque chose.ici au cameroun certains produits ont été revus à la baisse,même si il en reste encore de cher.les plus demunient en souffrent et leurs espoirs sont tournés vers ces négociations.
*

26/02/2009 04:24:29 Signaler un abus
mais qu'est ce qui se passe la,?

Par Simon Mohammed - USA

ce n'est pas bon d'etre vous, il est meilleur de rester francais, ne pas essayer etre autre
ce n'est pas guarantie.

je dois lire a propos de ca aussi
*

26/02/2009 00:31:23 Signaler un abus
l’indépendance pour les DOM-TOM

Par renmi21 - france

Que le PS et Madame Ségolène Royal arrêtent de mettre de l’huile sur le feu en Guadeloupe un exemple : Dans certaines familles, on arrive même plus à manger. Quand des parents n'arrivent plus à donner à manger à leurs enfants, en général ça va mal finir. Souvenons nous de la révolution française", a déclaré l'ex-candidate à la présidentielle. Voilà ce qu’on appelle une déclaration incitation à la violence ce qui devait être puni par la loi. C’est très bien la gauche profite de la misère des gens pour en faire leur fond de commerce.
Que la gauche demande donc l’indépendance pour les DOM-TOM et pour la Corse pour mettre fin au colonialisme, comme l’a fait M MITTERRAND pour Algérie

La Lune manque d'eau, Kaguya le confirme

La Lune manque d'eau, Kaguya le confirme
Par Laurent Sacco, Futura-Sciences Bookmark and Share

Dans une série de quatre articles, les chercheurs japonais font le bilan des observations et des mesures effectuées grâce à la sonde Kaguya-Selene, la plus importante mission lunaire depuis le programme Apollo, lancée en 2007. Comme le prédisait la théorie de sa formation, la Lune semble bien très pauvre en eau.

Accord mondial sur un futur bannissement du mercure

Accord mondial sur un futur bannissement du mercure
Par Jean-Luc Goudet, Futura-Sciences Bookmark and Share

Dangereux pour la santé humaine et pour celle de tous les organismes vivants, le mercure devrait, à terme, voir son utilisation sévèrement limitée voire interdite. C'est le résultat d'une réunion internationale des Nations Unies.

En bref : l'éco-construction s'expose au salon Eurobois, à Lyon

En bref : l'éco-construction s'expose au salon Eurobois, à Lyon
Par Jean-Luc Goudet, Futura-Sciences Bookmark and Share

Pendant quatre jours, les métiers du bois sont réunis au salon Eurobois, à Eurexpo, à Lyon. Ce matériau que l'on semble redécouvrir s'inscrit dans un concept en vogue : l'éco-construction.

Un site pour les jeunes parents et les professionnels de l'enfance

Un site pour les jeunes parents et les professionnels de l'enfance
Source : Destination Santé Bookmark and Share

Le ministère de la Santé vient d'ouvrir un site Web consacré à la petite enfance et à la parentalité. Il recense une multitude d'informations pratiques sur la « parentalité », concernant la grossesse et la petite enfance et destinées aux parents mais aussi aux professionnels.

Un dinosaure omnivore était l'ancêtre des diplodocus

Un dinosaure omnivore était l'ancêtre des diplodocus
Par Laurent Sacco, Futura-Sciences Bookmark and Share

Un squelette d'un dinosaure très particulier a été découvert en 2006 dans la célèbre Vallée de la Lune du Parc naturel d’Ischigualasto en Argentine. Panphagia protos, dont un article de Plos One révèle les caractéristiques, est l’un des chaînons manquants entre les dinosaures carnivores et les dinosaures herbivores.

Carte des épidémies : grippe et gastro en recul, varicelle toujours là

Carte des épidémies : grippe et gastro en recul, varicelle toujours là
Source : Destination Santé Bookmark and Share

Les médecins du Réseau Sentinelles, mis en place par Institut de veille sanitaire, confirment la décrue épidémique sur les fronts de la grippe saisonnière et de la gastro-entérite. En revanche, ils observent toujours une « activité modérée à forte » de la varicelle.

En bref : Google a trouvé la panne qui a bloqué GMail

En bref : Google a trouvé la panne qui a bloqué GMail
Par Jean-Luc Goudet, Futura-Sciences Bookmark and Share

C'est une opération de maintenance qui aurait déclenché, comme un effet de dominos, le crash mondial du service de courrier GMail du mardi 24 février 2009.

Aux larmes, citoyens !

Agriculture
Aux larmes, citoyens !
« L’initiative riz » est un échec. Un demi –succès, dans le meilleur des cas. Non seulement, les 1,6 millions de tonnes produites sont invisibles sur le marché.

Mais elles n’ont pas, non plus, permis de faire baisser les prix.
Une fois de plus, le gouvernement vient de faire les frais de son laxisme. Surtout, vis-à-vis des opérateurs céréaliers, qui continuent de s’enrichir sur le dos du consommateur. En toute impunité.

Assurer l’auto –suffisance de notre pays en riz durant, au moins cette campagne, d’une part et, d’autre part, faire baisser les prix sur le marché…
Tels sont, entre autres, les objectifs de « l’initiative riz ».

Lancée, il y a six mois, elle a coûté la bagatelle de 42 milliards CFA. Et devrait permettre de produire, à terme, 1,6 million de tonnes de riz paddy.
Avec un excédent commercialisable de 100.000 tonnes. Soit une hausse de 50 % par rapport à la campagne 2007 – 2008.

Mais coup de théâtre : après le premier coup de faucille de la moisson, donné en zone office du Niger par Modibo Sidibé, chef du gouvernement, le riz disparaît. Non seulement des zones de culture ; mais aussi, sur les marchés. Comme par magie.
Plus grave encore, les prix pratiqués sur les marchés sont restés inchangés. Le prix du kilo de riz oscille entre 375 et 400 CFA. Dans les villes, comme dans les campagnes.

Vue sous ces deux angles, « l’initiative riz » a été un flop. Un flop magistral.

Les opérateurs céréaliers trinquent, le consommateur se soûle
A l’origine de cet échec, le laxisme du gouvernement. Lancée, à grands renforts de publicité, « l’initiative riz » n’a pas bénéficié du suivi nécessaire. Mieux, après la mise en œuvre du projet, le gouvernement a croisé les bras, laissant la voie libre aux opérateurs céréaliers –en l’occurrence, Bakoré Sylla et Modibo Keita –qui en ont profité pour racheter, en catimini, toute la production. Une production qu’ils ont stockée dans leurs magasins, en attendant la période de soudure. Tous ceux qui s’attendaient à une gestion rigoureuse de la production, en vue de prévenir la période de soudure, ont fini par déchanter.

Ensuite, vient la complicité dont bénéficient les opérateurs céréaliers auprès des « Princes qui nous gouvernent ».

Il y a un an, Bakoré Sylla et Modibo Keita ont bénéficié d’exonérations d’une valeur de 3 milliards CFA. Objectif : importer du riz, dont le prix du Kilo est fixé, d’un commun accord avec le gouvernement, à 310 FCFA.

Seulement, voilà : après avoir bénéficié de ces 3 milliards CFA d’exos, ces deux opérateurs céréaliers ne se sont pas gênés pour fixer le prix du kilo de riz à 400 CFA. Dans le nord de notre pays, il a battu tous les records : 500 CFA le kilo. Sans que le gouvernement ait levé le petit doigt.

Bénéficiant de la complaisance du pouvoir, ces deux opérateurs céréaliers viennent de remettre le couvert, avec le riz de « l’initiative riz ». Ils ont racheté toute la production. Avant de la stocker dans leurs magasins, en attendant la période de vaches maigres.

C’est ce qui explique le prix actuel pratiqué sur les marchés : 375 et 400 CFA. Mais aussi, l’absence du riz produit, au cours de cette campagne, sur le marché. Un riz, qui a coûté au contribuable malien, la bagatelle de 42 milliards CFA. Mais pour quel résultat ?

S’y ajoute l’échec des négociations entre le gouvernement, les producteurs et les opérateurs céréaliers. Signé, le 7 février dernier, le protocole d’accord oblige les producteurs à céder le Kilo de riz à 250 CFA aux opérateurs céréaliers. Qui, à leur tour, pourront le revendre à 300 CFA sur le marché.

Refus catégorique des premiers, qui croient tenir là, une occasion inespérée pour s’en mettre plein les poches. Refus, aussi, des opérateurs céréaliers ; lesquels disent avoir acquis leurs stocks au prix moyen de 300 CFA le kilo. Sans compter les frais de manutention, de transport, etc…

42 milliards CFA en… fumée
Enfin, « l’initiative riz » a été mal pensée, mal montée et mal pilotée. Le chef de l’Etat, lui –même, reconnaît trois mois après son lancement que « une bonne préparation aurait pu permettre de tirer meilleure partie de ce projet ».

Malgré tout, « l’initiative riz » a été lancée. Avec les résultats qu’on connaît : inexistence du riz produit sur le marché, hausse du prix du kilo, oscillant entre 375 et 400 CFA.

Face à cette situation, le chef de l’Etat vient de prendre la décision d’importer, à nouveau du riz, afin de prévenir la période de soudure.

C’était, à l’issue du conseil des Ministres, du 18 février dernier.

Décidée, par le gouvernement, cette nouvelle importation de riz risque, une fois de plus, de profiter à ces deux opérateurs céréaliers. Ceux –là même qui sont à l’origine de cette pénurie sur les marchés. Une pénurie créée de toutes pièces.
En attendant, ceux qui ont géré les 42 milliards CFA destinés à « l’initiative riz » continuent de se frotter les mains.

De sources concordantes, 18 milliards CFA sur les 42 auraient fondu comme beurre au soleil des surfacturations, des détournements et des magouilles…
Appelés à la soupe, certains hauts cadres en ont profité pour s’offrir leur seconde villa à Bolé. D’autres s’apprêtent à déménager dans leur mini –château, le rêve de leur vie, devenu réalité, grâce à « l’initiative riz ».

De leur côté, les Associations de consommateurs ne décolèrent pas. Elles menacent de descendre dans la rue. Si le prix du kilo ne baisse pas d’ici la fin de ce mois.
Pendant ce temps, les consommateurs continuent de tirer le diable par la queue. Du moins, ceux dont les diables disposent, encore, d’une queue. Aux larmes, citoyens !
Le Mollah Omar
Canard Déchainé46, est seul responsable du contenu de cet article
546 hits
À lire également
Augmentation de la productivité agricole : l'apport des semences de qualité 47

Vos commentaires
Posté par diallomli, le 25 Feb 2009 21:21:24 GMT
C'est grave pour le Mali. Finalement qui est honnete dans ce pays. Qui
va sauver le Pays. Decidement un president patriote.
Répondre à < diallomli >48
Posté par kagné, le 25 Feb 2009 18:58:16 GMT
c'est vraiment un echec, le succès de l'inititiave riz se mesure
essentiellement par le prx du kg de riz. A ce niveau donc, l'initiative
est bel et bien un échec. Les céréales sont trop chers. A quel niveau se
situe le problème?
Répondre à < kagné >49
Posté par elkher, le 25 Feb 2009 17:33:54 GMT
les sous vont servir aux campagnes politiques de nos dirigeants
Répondre à < elkher >50
Posté par sosso, le 25 Feb 2009 16:30:22 GMT
chers camarades n'en voulez pas à ses operateurs economiques qui ne sont
que des paravants,les vrais destructeurs sont au pouvoir.ne voyez vous
pas que chaque regime viens avec ses nveaus riches.on vous parle
d"accord entre producteurs et commercants alors que les producteurs
n'ont plus rien sous le bras,decidement le GMT avait raison de dire que
le malien accepte tout.
Répondre à < sosso >51
Posté par NASA, le 25 Feb 2009 14:51:20 GMT
Merci le Mollah de ces analyses de grands connaisseurs. La question que
je me pose face à toute cette enveloppe ce desavoir pourquoi on
contitnue à harceller les producteurs pour la rédevance eau.Sans doute
parce qu'ils ont à gagner sur les intrants que sur l'eau.
Répondre à < NASA >52
Posté par fidèle, le 25 Feb 2009 13:34:12 GMT
Puisque Dieu existe,et que leurs protecteurs et complices ne sont pas
eternels au pouvoir, il est clair que les destructeurs économiques
Bakoré et Modibo rendront des comptes.Qu'ils se demandent ce que sont
devenus Tout-Petit et autres Ben Niangado, et meme Babani dans une autre
mesure.Vivre du sang du malien n'est jamais impuni, et cela attend
rarement le Jugement dernier.

Réponse de < Sylveirto > à < fidèle >, le 25 Feb 2009 13:58:44 GMT
Merci mon frère.Aux dernières nouvelles Tout petit marchait avec une bequille et Ben Niangado courrait derrière Babalaye Daou au CMC.
Répondre à < Sylveirto >53

mercredi 25 février 2009

Communiqué du Conseil des Ministres du mercredi 25 février 2009

Conseil des Ministres
Communiqué du Conseil des Ministres du mercredi 25 février 2009
25/02/2009 40 E-mail41 42 Imprimer43

Le Conseil des Ministres s’est réuni en session ordinaire, le Mercredi 25 Février 2009 dans sa salle de délibérations au Palais de Koulouba sous la Présidence de son Excellence Amadou Toumani TOURE, Président de la République. Après examen des points inscrits à l’ordre du jour, le Conseil a pris les décisions suivantes :

AU CHAPITRE DES MESURES LEGISLATIVES ET REGLEMENTAIRES :

* AU TITRE DU MINISTERE DE L’ADMINISTRATION TERRITORIALE ET DES COLLECTIVITES LOCALES :

Le Conseil des Ministres a adopté un projet de décret portant convocation du collège électoral, ouverture et clôture de la campagne électorale à l’occasion de l’élection d’un député dans la circonscription de Bougouni.

A la suite du décès du député Mamadou SINAYOKO, élu en 2007 dans la circonscription électorale de Bougouni, la Cour Constitutionnelle, saisie par le Président de l’Assemblée Nationale, a, par arrêt en date du 2 février 2009, constaté et déclaré la vacance du siège.

La loi prévoit qu’en cas de vacance de siège, il est procédé à une élection partielle dans un délai de trois mois à l’effet de pourvoir ce siège, sauf si la vacance survient dans les douze derniers mois précédant le renouvellement général des mandats des députés.

Par le présent projet de décret, le collège électoral de la circonscription du Cercle de Bougouni est convoqué le dimanche 26 avril 2009 pour procéder à l’élection d’un député à l’Assemblée Nationale.

La campagne électorale à l’occasion du premier tour est ouverte le dimanche 5 avril 2009 à zéro heure et close le vendredi 24 avril à minuit.

Si aucun candidat n’obtient la majorité absolue des suffrages exprimés au premier tour, il sera procédé à un second tour le dimanche 17 mai 2009.

La campagne électorale, en cas de second tour, sera ouverte le jour suivant la proclamation définitive des résultats du premier tour et close le vendredi 15 mai 2009 à minuit.

* AU TITRE DU MINISTERE DES AFFAIRES ETRANGERES ET DE LA COOPERATION INTERNATIONALE :

Le Conseil des Ministres a adopté :

1°) Des projets de textes relatifs à la ratification de l’Accord de prêt, signé à Bamako le 26 novembre 2008, entre le Gouvernement de la République du Mali et Export-Import Bank Of China, pour le financement du nouveau complexe sucrier du Kala Supérieur (N-SUKALA-SA).

Par le présent Accord, Export-Import Bank Of China accorde à notre pays un prêt d’un montant de 500 millions de yuans, soit 30 milliards de Francs CFA environ.

Ce prêt va contribuer au financement du nouveau complexe sucrier du Kala Supérieur (N-SUKALA-SA)

Le nouveau complexe du Kala Supérieur, qui vise à satisfaire les besoins en sucre du pays et de la sous-région, va contribuer à l’amélioration des conditions de vie des populations, à travers la réduction de la pauvreté et la lutte contre le chômage notamment celui des jeunes.

2°) Des projets de textes relatifs à la ratification du Protocole portant Statut de la Cour Africaine de Justice et des Droits de l’Homme, adopté à Sharm El-Sheikh le 1er juillet 2008, par la 11ème session ordinaire de la Conférence de l’Union Africaine.

Le Protocole portant création de la Cour Africaine des Droits de l’Homme et des Peuples a été adopté, en juin 1998, et le Protocole portant création de la Cour de Justice de l’Union Africaine, en juillet 2003.

Dans le cadre de la mise en œuvre de ces instruments, il est apparu que les deux juridictions ont des compétences similaires, notamment dans le domaine de la lutte contre les atteintes et violations des droits de l’homme ainsi qu’en matière d’interprétation et d’application des traités internationaux relatifs aux droits de l’Homme.

En outre, le fonctionnement des deux Cours grève les ressources financières déjà limitées de l’Union Africaine.

Aussi, pour remédier à cette situation, la Conférence de l’Union Africaine a adopté, lors de sa 11ème session ordinaire, le Protocole portant Statut de la Cour Africaine de Justice et des Droits de l’Homme, consacrant ainsi la fusion des deux Cours en une Cour unique.

La Cour Africaine de Justice et des Droits de l’Homme est composée de 16 juges élus pour une période de 6 ans et rééligibles une seule fois.

Elle a une compétence qui s’étend à toutes les affaires et à tous les différends d’ordre juridique relatifs, entre autres, à :

- l’interprétation et l’application de l’Acte Constitutif de l’Union Africaine ainsi que des autres instruments juridiques de l’Union ;
- l’interprétation et l’application des instruments juridiques relatifs aux droits de l’homme auxquels sont parties les Etats concernés ;
toute question de droit international ;
- toutes questions prévues dans tout accord que les Etats parties pourraient conclure entre eux ou avec l’Union et qui donne compétence à la Cour ;
la nature ou l’étendue de la réparation due pour la rupture d’un engagement international.

La Cour peut être saisie par toutes les entités telles que les Etats parties, les organes de l’Union, les membres du personnel de l’Union, la Commission africaine des droits de l’homme et des peuples, le Comité d’experts sur les droits et bien-être de l’enfant, les organisations intergouvernementales africaines accréditées auprès le l’Union Africaine, les institutions nationales des droits de l’Homme, ainsi que, sous certaines conditions, les personnes physiques et les organisations non-gouvernementales accréditées auprès de l’Union ou de ses organes.

AU CHAPITRE DES MESURES INDIVIDUELLES :

Le Conseil des Ministres a procédé aux nominations suivantes :

* AU TITRE DU MINISTERE DE L’EMPLOI ET DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE :

Secrétaire Général du Ministère :

Monsieur Abel DIARRA, Magistrat.

* AU TITRE DU MINISTERE DE LA SANTE :

Conseiller Technique :

Monsieur Mountaga BOUARE, Médecin ;

Directeur Général du Centre de Recherche et de Lutte contre la Drépanocytose :

Monsieur Dapa Aly DIALLO, Médecin.

* AU TITRE DU MINISTERE DE L’EQUIPEMENT ET DES TRANSPORTS :

Directeur Général de l’Institut Géographique du Mali :

Monsieur Ondo Enko GUINDO, Ingénieur des Constructions Civiles.

AU CHAPITRE DES COMMUNICATIONS ECRITES

* AU TITRE DU MINISTERE DE L’EQUIPEMENT ET DES TRANSPORTS :

Le Conseil des Ministres a examiné une communication relative à l’évaluation du programme de pluies provoquées pour la campagne 2008-2009 et aux éléments du programme de pluies provoquées pour la campagne 2009-2010.

Pour atténuer les déficits pluviométriques et leurs conséquences sur les productions agricole et hydroélectrique, le Gouvernement a mis en place depuis 2005, un Programme de pluies provoquées qui a démarré au cours de la campagne 2006-2007 avec 68 interventions d’ensemencement de nuages.

Compte tenu des résultats satisfaisants obtenus, les opérations de pluies provoquées ont été reconduites en 2008-2009 et étendues à d’autres zones du pays pour un coût de 2 milliards 249 millions de francs CFA environ.

Du 8 juin au 31 octobre 2008, le Programme a effectué un total de 205 interventions d’ensemencement de nuages dont la répartition par région a été de 61 pour Koulikoro et le District de Bamako, 43 pour Ségou, 26 pour Sikasso, 44 pour Kayes, 27 pour Mopti, 3 pour Tombouctou et 1 pour Gao.

L’évaluation de l’impact du programme de pluies provoquées de la campagne agricole 2008-2009 a montré une augmentation moyenne de 18 % de la pluviométrie par rapport à la normale dans ces zones, l’augmentation atteignant 50 à 60 % par endroits.

Au regard de ces résultats, le Gouvernement a décidé la poursuite du programme au cours de la campagne 2009-2010, pour un coût prévisionnel de 3 milliards 86 millions de francs CFA environ.

Koulouba, le 25 février 2009

Le Secrétaire Général du Gouvernement /P.I,
Amadou SANTARA
Chevalier de l’Ordre National