dimanche 30 novembre 2008

Deuxième journée des états généraux sur la corruption et la délinquance financière : «Les juges sur la sellette»


Deuxième journée des états généraux sur la corruption et la délinquance financière : «Les juges sur la sellette»
27/11/2008 01:00:00 L'INDEPENDANT
Taille de la police:
Abraham Bengaly, professeur à la Faculté de droit de l’Université de Bamako et secrétaire général adjoint de l’Association malienne des droits de l’homme (AMDH). «La corruption dans le système judiciaire». Tel est l’un des trois thèmes débattus hier par les participants aux états généraux sur la corruption et la délinquance financière au Mali, qui se déroulent depuis mardi 25 novembre, au Centre international de conférences de Bamako (CICB). Il a été développé par Abraham Bengaly, professeur à la Faculté de droit de l’Université de Bamako et secrétaire général adjoint de l’Association malienne des droits de l’homme (AMDH). Dans son document de 15 pages, il décrit les manifestations de la corruption dans l’appareil judiciaire, chez les juges en particulier, et formule une série de recommandations visant à la circonscrire. Les deux autres thèmes portaient sur «La corruption dans l’éducation» et «La corruption dans la Fonction publique et l’administration». Nous y reviendrons dans nos prochaines éditions.

Les travaux des Etats Généraux sur la corruption et la délinquance financière, ouverts le mardi 25 novembre par le président de la République, Amadou Toumani Touré, se poursuivent au CICB. En effet, les débats thématiques ont débuté hier, mercredi 26 novembre, sous la direction de l’ancien Premier ministre, Modibo Kéïta, président du Comité préparatoire de ces assises. «La corruption dans le système judiciaire». Tel est l’un des thèmes débattus par les participants et présenté par Abraham Bengaly, professeur à la Faculté de droit et Secrétaire général adjoint de l’AMDH.

Dans son document de 15 pages, il évoque les manifestations de la corruption dans le système judiciaire et les mesures recommandées pour lutter contre ce fléau.
Concernant le premier sous-thème, il dira que «l’appareil judiciaire a fait l’objet de vives critiques qui, au-delà du juge, touchent l’ensemble de la famille judiciaire. De nombreuses études réalisées par d’éminents juristes et enseignants maliens ont suffisamment révélé les causes et pratiques de la corruption dans le secteur de la justice qui sont suffisamment connues de tout le monde. Dans le contexte malien, les formes et mécanismes de corruption que l’on observe sont multiples et variés. La corruption se manifeste sous forme d’influence inappropriée sur l’impartialité du processus judiciaire et des décisions de justice. Cette manifestation peut s’étendre au fait de soudoyer un juge pour obtenir une décision favorable, ou une absence de décision. La corruption judiciaire englobe également l’abus des fonds affectés à la justice ou du pouvoir attaché à la fonction judiciaire. Elle peut également se traduire par un système biaisé d’attribution des dossiers ou survenir dans le cadre des autres procédures antérieures au procès. C’est le cas notamment d’un agent soudoyé qui en vient égarer certains dossiers ou certaines pièces à conviction. Enfin, elle peut consister à influencer tout règlement judiciaire et l’application (ou la non application) des décisions de justice et des peines».

Le Pr. Bengaly catégorise les différentes manifestations de la corruption en deux points : les opportunités structurelles de corruption dans le secteur de la justice et l’intermédiation comme forme de corruption et de gestion de l’incertitude.
Sur le premier point, le conférencier soutient que les rapports qui se développent entre le service public de la justice et les usagers sont devenus marchands ou fortement personnalisés selon le cas. Ainsi, il a énuméré les pratiques courantes désormais ancrées dans la structure judiciaire.

Il s’agit de ce qu’il appelle la manipulation des espaces normatifs et la privatisation interne. «La recherche effrénée des décisions favorables crée la collusion entre le juge et l’avocat ou les décisions sont le produit d’un arrangement préalable. Le plus souvent, ceux-ci se connaissent et évoluent dans les mêmes milieux. Leurs relations de familiarité favorisent les arrangements des décisions de justice au détriment des principes et textes normatifs. Par ailleurs, c’est autour de la délivrance d’actes civils ou judiciaires que se déploie l’essentiel des stratégies corruptives. Celle-ci n’est presque jamais automatique. Malgré les textes qui régissent la matière, elle est toujours reportée et reportable, créant chez l’usager un sentiment d’insécurité…on fait alors payer aux usagers le service rapide», a-t-il expliqué.

L’intermédiation, l’influence de multiples réseaux d’intermédiaires, l’activation de liens avec le personnel judiciaire sont, entre autres, des formes de corruption évoquées par le Pr. Bengaly.

Au nombre des mesures recommandées pour lutter contre la corruption dans le système judiciaire malien, l’orateur a suggéré de privilégier les critères d’aptitudes professionnelles et morales dans les recrutements et nominations, d’établir et d’appliquer les plans de carrière, de former les magistrats, le personnel judiciaire et les auxiliaires de justice. S’y ajoutent le respect des règles éthiques et déontologiques et le renforcement du pouvoir du Conseil Supérieur de la Magistrature.

Au cours des débats, le gouverneur de Ségou, Abou Sow, a souhaité une collaboration accrue entre l’autorité judiciaire et les administrateurs, notamment dans le domaine foncier. L’ancien ministre, Konimba Sidibé, a laissé entendre que la justice est un maillon essentiel dans la lutte contre la corruption. «Il y a des choses que nous avons honte de dire. L’indépendance de la justice, c’est l’arbitraire. Quelle indépendance par rapport à l’argent sale ? Quelle indépendance par rapport aux réseaux familiaux ? La justice baigne dans la corruption comme les autres structures de l’Etat. Quelqu’un a parlé d’enquête de moralité. Quelle enquête ? Lorsque j’étais proposé pour entrer au gouvernement, j’ai été informé du résultat avant le président. Parce que les enquêteurs sont venus me voir pour me demander comment on fait. En réalité, nous avons le sentiment que le juge est au-dessus de la loi», a-t-il déclaré.

Sans passer par quatre chemins, le gouverneur de Kidal, Ilyyène Ag Alhamdou a lancé que «certains magistrats ne sont pas à la hauteur».

Pour le président du Syndicat Libre des Magistrats, Hamèye Founé Mahalmadane, les juges ne sont pas au-dessus de la loi. «Si lutter contre la corruption, c’est lutter envers et contre la justice, on se trompe. Il y a parmi nous des bons comme des mauvais magistrats. On ne couvrirait aucun magistrat en situation délicate. La vérité judiciaire n’est par la preuve divine. On peut avoir raison, mais faute de preuve on perd le procès devant le juge. L’indépendance de la justice est une garantie pour le justiciable et non le juge», a soutenu Hamèye Founé Mahalmadane. Avant de proposer que la saisine du Conseil Supérieur de la Magistrature soit revue, que le code pénal et le code de procédure pénal soient relus afin de correctionnaliser certaines infractions.

Le Procureur près la Cour d’Appel de Bamako, Mahamadou Bouaré, a fait, dans un long développement, l’historique de la justice. Avant de conclure que «notre justice n’est pas mauvaise».
Chahana TAKIOU

Source: L'INDEPENDANT

Ajouter à: del.icio.us | Digg
Réactions (0 postées):

Nord Mali : Bahanga veut rouvrir les hostilités


Nord Mali : Bahanga veut rouvrir les hostilités
28/11/2008 01:00:00 LE REPUBLICAIN
Taille de la police:
Ibrahim Ag Bahanga Alors que l’Etat malien et les porteurs de la médiation dans la crise du nord Mali affichent une confiance dans le processus de paix, le chef rebelle de l’ATNMC, qui s’était retiré en Libye, affirme son désaccord. Du fait que les autorités maliennes n’aient pas répondu favorablement à son invite à venir renégocier en Libye, Ibrahim Ag Bahanga, qui détient en otage quatre officiers, menace de reprendre le maquis.

Au ministère de l’Administration Territoriale et des Collectivités Locales, ainsi que du côté du Médiateur algérien, on ne se fait l’écho d’aucune menace venant du chef de l’Alliance Touareg Nord Mali pour le Changement (ATNMC), Ibrahim Ag Bahanga. S’étant rallié à l’Alliance du 23 mai pour le Changement (ADC), pendant un court moment, sous la médiation algérienne, qui a voulu que tous les groupes rebelles reconnaissent l’Accord d’Alger comme document de référence, Bahanga avait fait volte-face pour se retrouver en Libye, où il était resté.
Dans son édition n° 1410 du 27 novembre 2008, le bihebdomadaire « Aurore » écrivait : « … l’armée malienne se trouve sur le qui-vive et se tient prête à répliquer à une éventuelle attaque depuis les grottes de Tegharghar où Ag Bahanga vient à nouveau d’élire domicile. »
Avant ce confrère malien, la presse internationale, notamment l’AFP avait écrit dans son édition du 15 novembre : « Ibrahim Ag Bahanga s’était installé il y a quelques mois en Libye avec sa famille mais il aurait regagné jeudi le nord du Mali dans ce qu’il appelle sa “base militaire”. Il détient toujours comme otages quatre officiers de l’armée malienne. »
Depuis le retrait du chef rebelle malien en Libye, où il a été bien accueilli par le Guide de la Grande Jamahiriya, il y a deux mois, il n’a pas caché son intention d’adjoindre une deuxième aile de négociation à celle initiée par le Médiateur algérien. Les autorités libyennes ont accordé une attention particulière à cette proposition du rebelle malien, et ont accepté qu’on leur prête le mérite de la libération des otages militaires qu’il détenait.
Depuis la Libye, Bahanga avait invité les autorités maliennes à venir négocier, sous la médiation libyenne, le sort de quatre officiers de l’armée qu’il garde jusqu’à ce jour. Cette prise de position du chef de l’ATNMC est, à ne pas en douter, appuyée par la diplomatie libyenne. Celle-ci voulant se faire une place de choix dans le dossier du nord Mali, au moment où la médiation algérienne faisait parler d’elle.
« Si dans les jours qui viennent les autorités maliennes ne répondent pas à notre invitation de dialogue, elles assumeront ce rejet de dialogue qui pourrait avoir des répercussions graves sur le terrain ». Le rebelle a refusé toute représentativité à l’ADC dont il se démarque. « Nous informons que les personnes résidant à Bamako entre autres le député, ancien porte parole de l’Alliance Démocratique ne peuvent nullement parler ou négocier en notre nom », déclarait-il. Il ne s’agit ni plus ni moins que du porte parole Hamada Ag Bibi. Dans ce même communiqué, il précisait qu’il se trouve en Libye « sur initiative des autorités libyennes pour relancer, pour aider à une sortie de crise entre nous et les autorités maliennes ».
Bahanga précisait également, la forte présence de son mouvement sur « l’ensemble des régions du Nord Mali ». Il avait menacé « de saisir et de prendre à témoin une fois de plus la communauté internationale et les partenaires du Mali de cette politique des dupes qui consiste à remettre au lendemain tout espoir de réconciliation et de développement ». L’allusion à l’usage des armes pour plonger à nouveau le nord du pays dans une situation de conflit fratricide ne souffre d’aucune ambigüité.
Si le retour de Bahanga à Tegharghar se confirme, il faut craindre qu’il ne veuille mettre sa menace en exécution en rompant le cessez-le-feu par une reprise des hostilités au nord Mali. Certaines sources font état du refus de l’ATNMC de désarmer, conditionnant cette opération au retrait de l’armée de Kidal. Dans la région, on peut parler d’un regain de crispation quand on sait que l’éventualité d’attaques rebelles n’est pas à exclure. En conséquence, certaines sources militaires excluent l’éventualité d’un retrait de l’armée au moment où l’aile dure de la rébellion profère des menaces.
On se rappelle le dernier communiqué de l’ATNM en date du 18 novembre qui déclarait la « rupture des concertations entre l’Alliance Touareg Nord Mali pour le Changement et les autorités maliennes ».
C’était suite à une rencontre à Kidal, le samedi 15 novembre, entre représentants de plusieurs groupes de rebelles touareg du Mali, réunis dans l’Alliance pour la démocratie et le changement (ADC) et une délégation gouvernementale comprenant deux ministres (les généraux Kafougouna Koné et Sadio Gassama) pour relancer le processus de paix.
La réunion a vu la participation de l’ADC des membres du comité de suivi de l’accord d’Alger comprenant des rebelles touareg, des représentants du gouvernement malien et de la médiation algérienne.
A cette occasion, les représentants de l’ADC ont souhaité la “création de mesures d’apaisement” avant le cantonnement et le désarmement des rebelles touareg, qui sont plusieurs centaines de combattants, actuellement retranchés dans des collines de la région.
En produisant un démenti de leur participation à cette rencontre de Kidal, l’ATNMC a précisé qu’il s’agissait d’une rencontre entre « les autorités locales de Kidal et les émissaires venus de Bamako. Aucun responsable politique ni militaire de l’ATNMC n’a participé à cette rencontre ni de près ni de loin », précisait la rébellion. « Depuis plusieurs mois, les autorités centrales maliennes rejettent toute tentative de dialogue constructif avec les responsables de l’Alliance Touareg, rejet qui n’est que synonyme d’une invitation à l’usage de la force », précise le communiqué de l’ATNMC.

Boukary. Daou

Source: LE REPUBLICAIN

Ajouter à: del.icio.us | Digg
Réactions (4 postées):
Maliden le 28/11/2008 12:49:28

Revenez pour récommencer! Nous sommes toujours là à votre attente. <>. Le digne et sage fils du pays à la personne de M. Gamou (et sa troupe) sont toujours là pour vous anéantir.
Mais réténez M. Bahanga que ce n'est pas vous et votre compagnie qui sont fautifs, mais plutôt nos généraux sous climatiseur qui sont à la base de tout cela.
Samory le 28/11/2008 13:15:29

Les généraux ont pouvoir ont échoué sur toutes les lignes dans la gestion de cette crise. Vous avez lessivé l'honneur du pays, vous êtes incompétents et laches, c'est vous qui prenez en otage le Mali. Sous ce régime des insouciants, les maliens ne naissent plus égaux et Bahanga est devenu l'enfant gaté des généraux aux commandes. Général Poudiougou où êtes vous? Vous avez changé de fusil d'épaule??? Une chose est certaine, la révolution est inachevée et le peuple est prêt à aller cette ci jusqu'au bout. On en a assez de cette situation ni guerre ni paix, de cette complaisance, de cette corruption, de ce chomage, de cette magouille, de cette situation catastrophique de l'école, de cette délinquence financière, de ce népotisme,... de tous les maux qui nous rendent la vie pénible. Attention à ne pas franchir la ligne rouge!!!
Niyéfôkoyéségou le 28/11/2008 13:30:51

Effectivement Samory , les Gouvernants ont échoué dans tous les domaines.
Certes les plus avisés d'entre nous disaient qu'ATT n'est pas un intelectuelle pour gerer le Mali , nous comprenons aujourd'hui qu'ils ont raison.
On ne peut jamais lutter contre la peur si ce n'est d 'y faire face .
Incapacité totale de negocier dont il se dit partisan sinon, il aurait du accélerer pendant la pétite période d'accalmie.
Quand même je reste un Malien de haut rang et je mets en garde le bandit salaud Bahanga si jamais il tue encore au Mali et je vais le capturer au nom des indignés
Kafri le 28/11/2008 18:34:09

Si tu veux mourir maintenant il faut recommencer.
Même si l'etat ne fait rien nous allons créer des milices contre toi.

Débat sur la crise financière à l’Assemblée nationale


Débat sur la crise financière à l’Assemblée nationale
28/11/2008 01:00:00 LE REPUBLICAIN
Taille de la police:
Tiébilé Dramé, président du Parena Les élus de la Nations ont tenu à avoir le cœur net à propos de la crise financière internationale et son impact sur notre économie. A l’occasion, Abou-Bacar Traoré, ministre des Finances, a été leur hôte, hier, à l’Assemblée nationale. Coïncidence ou harmonie des points de vue ? En tout cas, le parti du Bélier blanc en sort réconforté puisque le ministre des Finances a argumenté toute son intervention par les propositions faites par le PARENA et le FDR, il y a de cela 6 mois.

Crise politique, économique et financière : les solutions préconisées par LE PARENA

( Extraits )

1.Introduction :
En ce début de juin 2008, la situation au Mali est caractérisée par plusieurs crises dont la persistance et l’aggravation mettent à rude épreuve la cohésion nationale et la stabilité de l’Etat. Il s’agit de :

La crise du Nord ;
La crise scolaire ;
La crise financière et de trésorerie;
La flambée des prix des produits de consommation courante.

La combinaison de ces crises interpelle fortement, bien entendu, les pouvoirs publics qui ont la responsabilité de conduire la destinée du pays mais aussi tous les patriotes et les forces politiques qui ont à cœur le devenir de notre pays.

Fidèle à ses principes, le PARENA livre ses propositions de sortie de crise.

1° La crise financière et de trésorerie :
A la fin du mois de Mai 2008, le trésor public malien enregistrait une dette intérieure cumulée de plus de 100 milliards de francs CFA. Ce chiffre ne tient pas compte des dizaines de milliards que l’Etat doit à certaines banques de la place. C’est toute l’économie qui se trouve grippée et le système bancaire menacé. Les activités des opérateurs économiques, combien essentielles à la survie des ménages, sont progressivement étouffées.

Quand l’argent se fait rare et que l’Etat n’honore plus ses engagements dans un pays comme le Mali, c’est tout le système économique qui tombe en panne. Les services de l’assiette peinent à atteindre les objectifs à eux assignés. A la date du 23 mai 2008, si la Direction Générale des impôts avait honoré 85% des objectifs assignés pour fin mai, la douane, elle, avait réalisé moins de 10 milliards sur une projection mensuelle de 27 milliards de FCFA. A la fin du mois de mai, les arriérés sur les prévisions de recettes s’élevaient à plus de 54 milliards pour les premiers mois de l’année!

Ces difficultés surviennent au moment où l’on ne perçoit aucun effort de l’Etat pour réduire son train de vie. Les coupes actuellement ordonnées dans les différents budgets ne procèdent guère d’un souci d’économie imposé par une conjoncture particulièrement critique mais par les exigences de « l’initiative riz » lancée par le Premier Ministre et dont nous parlerons plus bas.

Le PARENA estime que la situation financière difficile que le Mali traverse nécessite l’adoption d’un certain nombre de mesures urgentes parmi lesquelles :

La réduction du train de vie de l’Etat (dépenses en carburants, électricité, eau et communication) ;
La réduction au strict minimum nécessaire des missions effectuées par les membres du Gouvernement et de l’Assemblée Nationale, des autres institutions de la République et des démembrements de l’Etat ;
La révision du taux des frais de missions des membres du Gouvernement, de l’Assemblée Nationale et des autres institutions ;
La moralisation des frais de missions ;
La réduction des budgets de souveraineté des chefs des institutions de la République ;
La lutte contre la fraude et l’évasion fiscale;
La fin des exonérations discriminatoires accordées à un certain nombre d’opérateurs économiques ;
L’égalité des opérateurs économiques devant le cordon douanier et fiscal;
La restauration énergique du crédit de l’Etat dans tous les secteurs notamment dans les services financiers. Il est urgent de mettre fin à l’image d’un Mali où tout est permis, où tout est possible.

A cet effet, il est indispensable :

a.de desserrer l’étau et l’emprise de certains opérateurs économiques sur les services financiers essentiels de l’Etat, tels que la Douane et les Impôts.

b.de renégocier sans délai les contrats qui nous lient aux compagnies exploitant l’or, pour augmenter les parts de l’Etat, au moment où le prix de cette matière première bat les records sur le marché mondial (1025 dollars, l’once, sur le marché de Londres à la date du 3 juin 2008).

c.le contrôle strict de l’Etat sur les quantités d’or exportées. En 2006 la part de l’or dans les recettes d’exportation se chiffrait à 587 milliards 486 millions.

2°.La flambée des prix des produits de consommation courante :
Les Maliens sont soumis à la dure réalité de la vie chère, de l’augmentation insoutenable des prix des denrées de 1ère nécessité.

Dans cette situation, il y a des facteurs que l’Etat ne maîtrise pas et ceux sur lesquels il peut avoir de l’impact.

Au titre des facteurs indépendants de notre volonté, il y a la flambée des cours du pétrole et la crise des marchés céréaliers.

Le contexte international qui semble échapper à tout contrôle a des effets pervers sur l’économie d’un pays pauvre enclavé comme le Mali et sur les conditions de vie du peuple.

L’inflation importée, les coûts élevés des transports, mais aussi nos propres responsabilités, celles de l’Etat, ont fini de plonger dans la détresse l’écrasante majorité des Maliens, les chefs de famille ne parvenant plus à assurer l’entretien quotidien habituel de leurs familles.

Au titre des facteurs sur lesquels nous pouvons avoir prise, il y a la bonne gouvernance, la rigueur dans la gestion des ressources et des stocks, l’anticipation (le chef de l’Etat n’a-t-il pas dit, le 8 mars 2008, qu’il a accordé des exonérations à des commerçants qui n’ont pas tenu tous leurs engagements ?) et une bonne organisation de nos circuits d’approvisionnement et de distribution des produits céréaliers.
Bamako, le 04 juin 2008

____________________

MEMORANDUM SOUMIS PAR LE FDR A L'ATTENTION DU PREMIER MINISTRE, CHEF DU GOUVERNEMENT

(EXTRAITS)

INTRODUCTION
1.Par lettre en date du 23 juillet 2008 adressée au Président du FDR, le Premier ministre a « convié les leaders du FDR à une rencontre en vue d'échanger autour des questions d'intérêt commun touchant à la vie de la nation.»
2.Opposition démocratique républicaine soucieuse de l'intérêt national et prenant toute la mesure des problèmes brûlants que le Mali traverse aujourd'hui, le FDR a décidé de répondre positivement à l'invitation du Premier ministre. Lors d'une réunion extraordinaire, la conférence des présidents du FDR a défini les axes principaux du présent mémorandum.

3.Le Mali continue de traverser en cette fin de juillet 2008, une crise multidimensionnelle. La dégradation des conditions de vie de la population, la vie chère, la crise des finances publiques, la crise avec l'Union Européenne sont venues s'ajouter à la persistance de la crise de l'école et de la crise du Nord.
Ces crises sont gérées par le Gouvernement actuel avec improvisation et amateurisme soumettant à rude épreuve la cohésion sociale.

1.La crise des finances publiques
Le Mali traverse une crise de trésorerie sans précédent.
A la fin du mois de mai 2008, le trésor public cumulait plus de 200 milliards de FCA d'impayés. . Entre la fin du mois de juin et la mi-juillet, ce chiffre dépassait 260 milliards. Si cette situation n'est pas maîtrisée,c'est toute l'économie nationale y compris le système bancaire qui risque d'être étouffé. Sur cette question il est urgent de mettre fin à la politique de l'autruche et de faux-fuyants.
« Les services de l'assiette » doivent être mis en position de s'acquitter de leur mission. Il est urgent de desserrer l'étau de certains opérateurs économiques sur la douane et les impôts.

2.La réduction du train de vie de l'Etat
Malgré l'aggravation de la misère du peuple, malgré les difficultés ci-dessus évoquées, le citoyen ne perçoit aucun effort de l'Etat pour réduire son train de vie. Tout se passe comme si les gouvernants sont sourds et aveugles ; autrement, un certain nombre de mesures auraient été prises depuis longtemps.
Devant la grave situation financière que le Mali traverse, le FDR préconise :
La réduction du train de vie de l'Etat (dépenses en carburants, électricité, eau et communication) ;
La réduction au strict minimum nécessaire des missions effectuées par les membres du Gouvernement et de l'Assemblée Nationale, des autres institutions de la République et des démembrements de l'Etat ;
La révision du taux des frais de missions des membres du Gouvernement, de l'Assemblée Nationale et des autres institutions ;
La réduction des budgets de souveraineté des chefs des institutions de la République ;
La moralisation des missions et des frais de missions : à titre d'exemple, récemment une délégation malienne conduite par un membre du Gouvernement a participé, à SANTIAGO du CHILI à une réunion internationale sur la baleine !!!
Cet exemple suffit à lui seul pour démontrer que certaines missions gouvernementales sont entreprises et exécutées en dehors de tout bon sens économique voire même de tout sens de l'intérêt de l'Etat ;

3.Les privatisations
La poursuite des réformes économiques engagées depuis quelques années vise à mettre à l'ordre du jour la question de la privatisation de la BIM SA, de la SOTELMA et de la CMDT. Le forcing du Gouvernement auquel nous assistons aujourd'hui pour mener à bien la privatisation, notamment de la CMDT ressemble à un diktat intolérable imposé au Mali. Il est l'illustration entre autres du manque d'anticipation et de la politique du sur-place. Des dispositions auraient dû être prises pour mener le processus en évitant la précipitation actuelle qui est ressentie par nombre des Maliens comme étant une humiliation ;
Bamako, le 25 juillet 2008


Source: LE REPUBLICAIN

Ajouter à: del.icio.us | Digg
Réactions (2 postées):
Zimalé Norbert le 28/11/2008 10:44:12

Cela est-il vraiment un article ? Plaquer le mémorandum du FDR sous les propositions du PARENA avec une grande et belle photo de présidentiable de Tièblen ! Je dis NON. Ne nous obligez pas à faire des synthèses à votre place ou devons-nous seulement y voir une campagne du Parena à la veille des élections. Si c'est le cas, je crois que c'est mal parti puisque ceux qui doivent voter pour vous ny comprendront rien ainsi. Demandez conseil à Adam Thiam. Je parie qu'il n'a pas été informé de la publication de cette "merveille".
Quant à la proposition du Parena, ce n'est que pure ******* des propositions de Alpha en son temps,agrémenté d'un peu de populisme du genre, les chefs de famille n'arrivent plus à assurer leur pain quotidien, comme si le Parena en accédant au pouvoir règlera tout ça. Ah ! Politikimogow !
ousmane traoré le 28/11/2008 17:58:16

cessez de nous mettre la poudre aux yeux. je dirais en un mot que le Mali est le seul au monde où les hommes politiques n'ont pas du tout pitié des pauvres. Donc, à beau crier ou gueuler vous ne pourrez plus convaincre les dignes fils de ce pays. Car ils ne vous plus confiance. Continuez à faire de ce pays ce que vous voulez, mais une chose une sûre la vérité éclatera un beau jour.Tous des bandes de médiocres!

3E journée des états généraux sur la corruption et la délinquance financière : Les corps en uniforme passés au crible


3E journée des états généraux sur la corruption et la délinquance financière : Les corps en uniforme passés au crible
28/11/2008 01:00:00 L'INDEPENDANT
Taille de la police:
Le colonel Sambala Illo Diallo, Inspecteur général adjoint des armées et services, un des c onférenciers «La corruption au sein des Forces Armées et de Sécurité». Tel est l’un des cinq thèmes débattus hier par les participants aux Etats Généraux sur la corruption et la délinquance financière au Mali, qui se déroulent, depuis mardi 25 novembre, au CICB. Il a été conjointement développé par le colonel Sambala Illo Diallo, Inspecteur général adjoint des armées et services et le Général Mamadou Niakaté, Inspecteur en chef. Dans leur document d’une cinquantaine de pages, ces hauts gradés de l’armée ont fait l’état des lieux de la corruption au sein des forces de sécurité à travers les enquêtes de moralité, les contrôles d’identité, la passation des marchés publics, le cas particulier de la corruption dans l’exercice des fonctions de police judiciaire.

La troisième journée des Etats Généraux sur la corruption et la délinquance financière a été marquée par cinq exposés : «corruption au sein des forces armées et de sécurité» présenté par le général Mamadou Niakaté et le colonel Samballa Illo Diallo, «corruption et la délinquance financière dans la gestion des finances publiques» développé par l’Inspecteur en chef, Youssouf Gaye Kebé, «fonction publique et carrière administrative» par Abdoul Aguissa Maïga, Conseiller technique au Commissariat au développement institutionnel, «corruption des règles et valeurs sociétales» exposé par Dr Mamadou Fanta Simaga, «communication sur les piliers de la corruption au Mali» expliqué par l’ancien ministre, Konimba Sidibé.

Abordant le premier thème, le colonel Mamadou Illo Diallo a d’abord expliqué les missions spécifiques des forces armées et de sécurité, notamment la neutralité dans le débat politique, la préservation de l’intégrité du territoire national, la sûreté publique, le maintien de l’ordre, la protection des personnes et des biens.

«Les casernes ont été phagocytées par les villes et quartiers à telle enseigne qu’il n’y a pratiquement plus de limites physiques entre les deux environnements aux valeurs différentes. Les camps et les casernes deviennent ainsi des lieux de tous les délits et corruption à cause du fait que les individus, (civils et militaires) aux antipodes des valeurs morales du milieu militaire, opèrent en toute quiétude car échappant à tout contrôle et toute règle. Ainsi, les militaires se rendent complices de corruption et de délinquance financière, de dissimulation d’identité, d’abus d’autorité, de malversation et de trafic d’influence etc. Transformant par conséquent les casernes et camps en no man’s land ou sévissent des délits de toutes natures et autres formes de la corruption» a déclaré le colonel Illo Diallo. Avant de préciser que : «ces militaires logés en dehors des casernes sont donc exposés à une perversion des valeurs morales car échappant à tout contrôle de l’institution. Toute chose qui rend difficile l’application du règlement qui reste le référentiel moral et professionnel des forces armées et de sécurité dans la mesure où 80% des effectifs vivent en dehors des casernes. La discipline également (morale et professionnelle) s’en trouve fortement écorchée».

Le colonel Diallo a également dénoncé les recrutements et incorporations dans les forces armées et de sécurité qui se «font en dehors des normes réglementaires admises admises en son sein». La formation initiale des officiers, la formation commune de base, la formation continue comportent toutes des faiblesses, relevées par le colonel Diallo qui a critiqué au passage, «l’inexistence des statuts particuliers et d’un plan de carrière».

Pour sa part, le général, Mamadou Niakaté a fait l’état des lieux de la corruption au sein des forces de sécurité. Dans un langage marqué par des précautions oratoires, il a fait cas «des domaines possibles de corruption».
Au nombre de ceux-ci, on note l’établissement des cartes d’identité et des passeports, les enquêtes de moralité, les contrôles d’identité, la passation des marchés publics. Il a également relevé le cas particulier de la corruption dans l’exercice des fonctions de police judiciaire.

«Dans le dessein de trouver un terrain d’entente avec les prévenus à l’insu de l’autorité judiciaire, l’OPJ peut s’abstenir tout simplement d’aviser le Procureur de la République, avis qui est une obligation formelle édictée par les articles 36,58 et 66 du code de procédure pénale. Une fois un terrain d’entente trouvé avec les délinquants, l’OPJ classe purement et simplement l’affaire à son niveau et libère le prévenu, sachant très bien que le classement sans suite n’appartient qu’au Procureur de la République» a expliqué le général Niakaté. Ensuite, il a abordé «la deuxième possibilité de corruption de l’OPJ».

Celle-ci se manifeste, selon lui, à travers la mesure de garde à vue ordonnée expressément la veille du week-end. «Pour ne pas avoir à croupir entre quatre murs pendant quarante huit heures ou plus sans possibilité d’être entendu, l’honorable prévenu est obligé de passer par l’entremise d’un parent ou d’un ami pour intervenir auprès de l’OPJ, moyennant naturellement une certaine somme d’argent… Le troisième cas possible de corruption d’un OPJ concerne, mesdames et messieurs, les saisies incidentes opérées au cours d’une perquisition ou d’une visite domiciliaire. A la recherche de l’arme d’un crime, l’OPJ peut tomber sur d’importantes sommes d’argent dérobées ou détournées ou, à tout le moins, aux origines douteuses ou sur une importante quantité de produits prohibés. Dans aucun de ces cas, le prévenu n’a intérêt à ce que les faits soient étalés sur la place publique. Commence alors une transaction ou bout de laquelle chaque partie tire son compte. La corruption d’un OPJ peut aussi naître à l’occasion de l’exécution d’un mandat d’arrêt…» (Parole du Général Niakaté, Inspecteur en chef).

En outre, il a évoqué le dispositif de contrôle de la corruption au sein des forces de sécurité. Il s’agit, entre autres, du contrôle hiérarchique, du contrôle par les services d’inspection du département, le rôle du contrôle général des services publics, le contrôle de l’activité des OPJ par la Chambre d’Accusation.

De même, le Général Niakaté a égrené des mesures de répression de la corruption au niveau des forces de sécurité : les poursuites disciplinaires, les poursuites pénales et les peines applicables en matière de corruption des forces de sécurité.

Enfin, le Général-conférencier a suggéré des pistes de solutions possibles pour endiguer ce fléau au sein des forces de sécurité. Elles vont d’une réelle volonté politique à l’application systématique, mais intelligente de la loi, en passant par le renforcement des mesures de contrôle interne, la moralisation des recrutements au sein des forces de sécurité et le renforcement du rôle de la société civile dans la lutte contre la corruption au sein des forces de sécurité.
Chahana TAKIOU

Source: L'INDEPENDANT

Ajouter à: del.icio.us | Digg

Les gros titres de France 24


Monde ATTAQUES DE BOMBAY : Le Pakistan affirme avoir "les mains propres"
Le président pakistanais Asif Ali Zardari a appelé son pays voisin à ne pas réagir "de façon excessive" alors que le ministre des affaires étrangères martelait samedi : "Nous avons les mains propres, nous n'avons rien à cacher".
THAÏLANDE : Plus de 50 manifestants blessés par des explosions
Au moins 51 manifestants anti-gouvernementaux ont été blessés par l'explosion d'une grenade dans les bâtiments du pouvoir exécutif à Bangkok. Une explosion près d'un des aéroports de Bangkok a également fait deux blessés.
NIGERIA - ÉLECTION : Des centaines de morts après des affrontements à Jos
À Jos, capitale provinciale du centre du Nigeria, des violences ont opposé musulmans et chrétiens après une élection locale disputée par les deux confessions. Des centaines de personnes auraient trouvé la mort au cours d'affrontements.
ROUMANIE : Les élections législatives s'annoncent serrées
À la veille des élections législatives, le leader de parti social démocrate, Mircea Geoana ne doute pas de la victoire et espère accéder au poste de Premier ministre. Selon les sondages, aucun parti ne devrait obtenir de majorité nette.
RD CONGO : Le général rebelle Nkunda menace de reprendre les armes
Pour sa deuxième mission en RDC, le médiateur de l'Onu Olusegun Obansanjo a rencontré le général rebelle Laurent Nkunda, qui a menacé de reprendre les hostilités au Nord-Kivu s'il n'y avait pas de négociations directes avec lui.
Plus d'info Economie PÉTROLE : L'Opep maintient ses quotas de production inchangés
L'Opep, qui avait étudié la possibilité d'une baisse de production lors de sa réunion extraordinaire du Caire, envisage finalement de maintenir ses quotas de production inchangés à 27,3 millions de barils par jour.
CRISE FINANCIÈRE : La récession japonaise préoccupe les économistes
Les économistes jugent "épouvantables" les chutes de la production industrielle et de la consommation au Japon. Le pays, dont les résultats en matière de commerce extérieur sont inquiétants, entre de plain-pied dans une période de récession.
CHINE - FRANCE : Les Français de Chine inquiets de la brouille entre Pékin et Paris
Agacé par l'annonce d'une rencontre entre Nicolas Sarkozy et le dalaï-lama, Pékin a décidé de reporter sine die le sommet Chine-UE. Au grand dam des businessmen français présents en Chine qui craignent pour leurs affaires.
MARCHÉS : La Bourse de Bombay rouvre ses portes dans le calme
Fermée au lendemain de la série d'attentats qui a frappé la capitale économique du pays, la Bourse de Bombay a finalement repris ses activités. Craignant un reflux d'investissements étrangers, les marchés indiens perdaient 1,21%.
Plus d'info Sports FOOTBALL - LIGUE 1 : Lyon patine face à Valenciennes, Bordeaux décroche un nul
Lyon a été tenu en échec face à Valenciennes (0-0), ce dont pourraient profiter ses poursuivants, comme Nice dont le match a été reporté pour cause de pluie. Bordeaux a en revanche été freiné à Sochaux (0-0).
SKI ALPIN : La Française Tessa Worley remporte le slalom géant d'Aspen
À 19 ans seulement, la Française Tessa Worley a remporté son premier succès en Coupe du monde lors du slalom géant d'Aspen, aux Etats-Unis, en profitant de l'erreur de l'Italienne Denise Karbon dans les dernières portes.
Plus d'info Culture LE JOURNAL DE LA CULTURE : Tiken Jah Fakoly, une voix ivorienne
A travers son dernier album "L'Africain", Tiken Jah Fakoly ne conte pas seulement l'Afrique mais aussi les histoires d'une jeunesse africaine qui a soif d'ouverture sur un monde de plus en plus globalisé qui leur tourne le dos.
Plus d'info Sciences BRÉSIL : La déforestation de l'Amazonie s'intensifie
La déforestation de l'Amazonie, sur sa frange brésilienne, est en hausse de 3,8 % par rapport à l'année 2007, selon l'Institut national d'études spatiales (INPE). Cause de ce désastre : la déforestation illégale persistante, et les incendies.
Plus d'info

samedi 29 novembre 2008

Gouvernement: Rapport de la Commission Daba Diawara


Gouvernement: Rapport de la Commission Daba Diawara
29/11/2008 21:04:00 L'Essor
Taille de la police: Decrease font Enlarge font
image Le Président Touré et son prémier Ministre Modibo Sidibé

le président Touré a expliqué l’utilité du rapport et les prochaines étapes par lesquelles les propositions passeront. On a assisté hier à un intense ballet des chefs d’Institutions de la République. Ils étaient venus recevoir des mains du président de la République leur exemplaire du rapport de la Commission de réflexion sur la consolidation de la démocratie.
Rappelons que le document avait été précédemment remis au président de la République, Amadou Toumani Touré, il y a un peu plus d’un mois. Le rapport est aujourd’hui un produit entièrement fini et disponible pour le grand public qui peut le consulter sur le site de la présidence de la République à l’adresse "www.koulouba.pr.ml".

La cérémonie d’hier s’est déroulée à Koulouba en présence de deux membres de la Commission, en l’occurrence, Moustapha Cissé et Mamadou Sissoko.

C’est le Premier ministre, chef du gouvernement, qui a été le premier à recevoir le rapport. Ce fut ensuite le tour des présidents des autres Institutions de recevoir leur exemplaire : le président de l’Assemblée nationale, Dioncounda Traoré, la présidente de la Cour suprême, Mme Diallo Kaïta Kagnantao, le président de la Cour constitutionnelle, Amadi Tamba Camara, le président du Haut conseil des collectivités, Oumarou Ag Mohamed Ibrahim et le président du Conseil économique, social et culturel, Moussa Balla Coulibaly.

Le président Touré leur a expliqué l’utilité du rapport et les prochaines étapes par lesquelles il passera. A ce propos, le contenu du rapport sera, dans les jours à venir, examiné par un comité d’experts, avant de passer au Conseil des ministres et plus tard à l’Assemblée nationale. Il faut préciser que la révision ou la modification de la Constitution de notre pays n’est définitive que par voie de référendum.

La Commission Daba Diawara, faut-il le rappeler, a été mise en place à la demande du président de la République pour mener une réflexion sur la consolidation de la démocratie au Mali. Sur la base des informations et opinions recueillies et des analyses effectuées, la commission a établi un rapport qui est le fruit de sept mois de réflexion.

Il contient 233 propositions dont les unes renvoient à une révision de la Constitution du 25 février 1992 et les autres à la modification ou à l’élaboration des textes fixant l’organisation et les modalités de fonctionnement de certaines institutions de la République ou le cadre juridique de l’exercice des activités concourant à la consolidation de la démocratie.

Des innovations de taille

En ce qui concerne les Institutions, la commission préconise par exemple le maintien du régime semi-présidentiel actuel avec un président de la République élu au suffrage universel direct pour un mandant de cinq ans, renouvelable une seule fois, un Premier ministre qui demeure chef du gouvernement, responsable devant l’Assemblée nationale qui peut le renverser et peut être dissoute par le président de la République.

Le Parlement serait renforcé avec la création d’une seconde chambre et le renforcement de ses capacités dans l’exercice de la fonction législative et le contrôle de l’action gouvernementale, notamment avec le concours du Vérificateur général. La Cour suprême pourrait être constituée de la Section judiciaire et de la Section administrative, l’actuelle Section des Comptes devenant la nouvelle Cour des Comptes, juridiction suprême d’un nouvel ordre formé avec des chambres régionales des comptes. Le rapport contient d’autres propositions encore plus innovantes.

Le Conseil supérieur de la magistrature pourrait être érigé en véritable instrument de contrôle de l’activité des juges de par son ouverture à des personnalités extérieures au corps de la magistrature et le pouvoir à lui conféré de recevoir les plaintes des justiciables.

Le Haut conseil des collectivités serait supprimé et le Conseil économique social et culturel, réaménagé. Il a été également proposé de remplacer le Comité national de l’égal accès aux médias d’État et le Conseil supérieur de la communication par un Conseil supérieur de l’audiovisuel qui sera une autorité indépendante.

Tout comme une agence générale des élections pourrait remplacer la Commission électorale nationale indépendante (Ceni) et la Délégation générale aux élections (DGE). Pour les partis politiques qui demeureront les principaux acteurs de la vie politique, la commission propose le maintien de leur régime libéral et le renforcement de leurs capacités par leur ouverture à de nouvelles catégories de citoyens.

Le rapport estime que les élections seraient mieux organisées, plus transparentes, moins chères, mobiliseraient davantage de citoyens et leurs résultats moins contestés avec l’élaboration de nouvelles listes électorales sur la base d’un nouveau système d’inscription.

Avec aussi un nouveau système d’identification des électeurs basé sur des technologies biométriques permettant de produire à la fois une nouvelle carte nationale d’identité et une nouvelle carte d’électeur, toutes deux numérisées et sécurisées avec photo incrustée.

En ce qui concerne l’amélioration de la qualité de la presse écrite et le respect de l’expression plurielle des courants de pensée et d’opinion au niveau de l’audiovisuel, le régime de la presse serait aménagé pour une professionnalisation du métier de journaliste.

Le statut du personnel serait amélioré avec la mise en pratique de la convention collective des personnels des organes médiatiques, la mise en place d’un mécanisme de formation qualifiante, la dynamisation de l’autorégulation et l’application aux délits de presse d’une politique pénale excluant la garde à vue, la détention provisoire et les peines privatives de liberté.

L’expression plurielle des courants de pensée et d’opinion serait mieux garantie avec l’application de la règle des 3 /3 pour la répartition du temps d’antenne sur l’ORTM et la levée des obstacles à la création des services privés de communication audiovisuelle. L’aide à la presse serait réorganisée et le monopole de l’AMAP sur la publicité, supprimé. Et la liste des propositions est loin d’être exhaustive.

La lecture du texte intégral du rapport s’avère donc très instructive tant pour les informations qu’il contient que pour la substance et le fondement des propositions formulées.

M. KÉITA

Source: L'Essor

Attaques de Bombay - Inde - Terrorisme

Attaques de Bombay - Inde - Terrorisme
Les combats ont pris fin, le bilan s'alourdit

Samedi 29 novembre 2008
La police de Bombay a annoncé la fin des opérations après avoir abattu les derniers islamistes retranchés dans l'hôtel Taj Mahal samedi matin. Un nouveau bilan fait état d'au moins 195 morts et 295 blessés.

Par Audrey RACINE (vidéo)

* Réagir (47)
* Envoyer par email
* Imprimer
* save

Lire aussi notre dossier sur les attentats de Bombay en cliquant ici.


Également : Le témoignage d'un soldat indien sur les opérations militaires menées dans les hôtels.



Et notre analyse: "Pourquoi la police a été prise au dépourvu".


(AFP) - Des commandos indiens ont abattu samedi trois islamistes encore présents dans l'hôtel Taj Mahal de Bombay, dans l'assaut final visant à reprendre le contrôle de l'hôtel et qui a mis un terme aux attaques lancées mercredi soir, a indiqué la police.

"Nous avons dit qu'il y avait trois terroristes...et nous avons trois corps", a déclaré J.K. Dutt, chef de la Garde nationale indienne, à des journalistes à l'extérieur de l'hôtel.

"Nous avançons chambre par chambre pour vérifier que la situation est sûre", a-t-il ajouté, appelant les derniers clients se cachant encore dans l'hôtel à se manifester.

Peu avant, le chef de la police a indiqué que tous les extrémistes islamistes encore retranchés dans l'hôtel Taj Mahal de Bombay avaient été tués, en annonçant la fin de l'opération.

"Toutes les opérations sont terminées. Tous les terroristes ont été tués", a déclaré Hassan Gafoor plus de deux jours après le déclenchement des attaques coordonnées contre plusieurs cibles de la capitale économique indienne qui ont fait 195 morts.

Les clients "doivent ouvrir leurs rideaux pour que les forces de sécurité puissent voir à l'intérieur des chambres et vérifier qu'il n'y a plus que des clients et pas de terroristes", a ajouté M. Dutt.

Selon M. Dutt, des "petites explosions" pourraient être entendues pendant que les commandos mènent leur opération de sécurisation de l'hôtel étage par étage.

Les troupes d'élite indiennes étaient intervenues vendredi dans un immeuble abritant un Centre religieux juif de la secte ultra-orthodoxe Chabad-Loubavith et y avaient tué deux hommes armés. Ils avaient également découvert cinq morts, dont un rabbin et sa femme, de nationalité américaine.

La police avait par ailleurs annoncé vendredi soir la fin des opérations à l'Oberoi/Trident, un autre hôtel de prestige occupé par les islamistes.

Le magnat indien de l'industrie, Ratan Tata, président du groupe Tata, propriétaire de la chaîne d'hôtels Taj, a effectué samedi une visite du complexe hôtelier afin d'évaluer les importants dégâts causés par trois nuits d'attaques et des incendies en série.

Des images de télévision, prises à l'intérieur de l'hôtel, ont montré la salle de restaurant du rez de chaussée ravagée par le feu, les fenêtres détruites et le sol recouvert d'un épais tapis de vert.

Des traces de balles étaient visibles sur les murs tandis que les vitrines des boutiques de l'hôtel ont volé en éclat, selon les images.

Le Taj Mahal, établissement hôtelier prestigieux et historique, était le dernier endroit où étaient encore retranchés des assaillants, près de 60 heures après le déclenchement des attaques.

L'hôtel Taj Mahal, palace construit il y a 105 ans grâce aux fonds de l'industriel indien Jamsetji Nusserwanji Tata, compte 565 chambres et 46 suites et a accueilli notamment la reine Elizabeth II et l'ancien président égyptien Gamal Abdel Nasser.

Attaques de Bombay - Inde - Terrorisme

* Réagir (47)
* Envoyer par email
* Imprimer
* save

* Mettre cette page en favoris
* Del.icio.us
* Digg
* Reddit
* StumbleUpon


Click here to find out more!
[47] réaction(s) :

*

29/11/2008 15:26:39 Signaler un abus
Intolérance

Par Arami - France/Parais

A Josh.
Les "Madrasas" ne sont rien d'autres que des écoles ou "school" comme dites chez vous au Canada.
Effectivement, ce sont des nids: mais des nids d'enfants, des nids d'éducation, des nids d'espoir.
Attention! ce n'est pas parce que dans les "school" Canadiens on y enseigne la haine et l'intolérance, que c'est une généralité dans le monde.
L'armée Canadienne issue de ces "school" montre toute l'intolérance et la haine que ce pays porte aux autres civilisations en allant porter la guerre en Irak, Afghanistan,...
Balayez devant votre porte, ....
*

29/11/2008 15:18:27 Signaler un abus
La voix du sage

Par Antoine - France/Toulouse

C'est avec surprise que je lis des commentaires de gens qui demandent à ce que ces attentats soient condamnés par les autorités musulmanes!
D'abord, ces attentats et bien d'autres sont condamnés de toute force par plusieurs responsables et chefs du monde musulman, mais le problème, c'est que la voix du sage n'a pas toujours sa place dans les médias.Il faut dire que ce n'est pas très "vendeur".
Ensuite, le monde musulman ne se sent pas du tout responsable des actes de quelques "fous" qui se prétendent être musulman; peu importe l'étiquette qu'ils portent ils sont terroristes, un point c'est tout.
Enfin, au lieu de s'arrêter sur les discours enflammés des allumés des guerres OTAN, USA, GB, ... qui à chaque attentat, ne trouve rien à dire à part : nous frapperont fort, nous détruirons, .... iIl est temps d'enquêter sérieusement sur ces réseaux au niveau de l'idéologie, financement, entrainement, ... afin de comprendre pour pouvoir traiter efficacement les vrais responsables.
Il est temps que les voyous de ce monde OTAN, USA, GB ,... comprennent que bombarder des civils Afghans, Pakistanais, Irakiens les met dans le même sac que ces terroristes et que plus personne ne leur fait confiance quand ils accusent d'autres de terrorisme.
*

29/11/2008 14:08:47 Signaler un abus
Madrassa

Par Josh - Canada

Une autre question a se poser c'est l'enseignement dans les Madrasas (Ecoles Coraniques) au Pakistan
en dehors de l'étude du Coran il y est aussi donner une éducation basé sur l'intolérance, le refus de toutes autres culture ou religion, et c'est sans doute là aussi que se trouve dans cette partie du monde,le nid du terrorisme
*

29/11/2008 13:16:14 Signaler un abus
Bombay

Par Anonyme-97 -

Bonjour à tous,
J'aimerai tout d'abord adresser mes sincères condoléances aux familles des victimes de ces attentats.
La question réelle à mon avis que l'on doit se poser au sujet de ces attentats à répétition est la suivante:
- pourquoi des hommes acceptent ils de marcher vers leurs mort certaine? pour Dieu? ça m'étonnerait!!! moi la réponse que je donne à cette question est la suivante: très souvent ces mêmes hommes ont subi les dommages collatéraux liés aux différentes guerres menées par les US et leur alliés. Ils sont généralement issus de milieux défavorisé donc pas d'éducation, pas d'argent, pas de quoi s'habiller pendant l'hiver...Ils sont facilement influençable ils sont prêt à croire à tous ce qu'on leur dit du moment qu'on ne les laisse pas crever de faim et de froid. Vous avez sans doute aussi remarqué leur jeunesse.
Attention je ne tiens nullement à justifier leur actes mais je vous demande juste de réfléchir...les racines du mal ne se trouvent elles pas dans l'orientation de la politique étrangère de nos pays????
Pour finir je demanderai à tous les croyants d'adresser une prière (fatéha) pour Loumia et Mourad Amarsy (Princesse Tam Tam).
Merci.
*

29/11/2008 12:07:52 Signaler un abus
que la raison soit plus forte

Par belamri bechir - tunisie -menzeltemime

je codamne violement le terrorisme quelque soit son origine. dans un pays comme l'inde avec ses traditions democratiques s'il s'agit des indiens je crois qu'il faut reviser la politique interieure de toutes les partis politiques mais si les trroristes sont de l'etranger soyons solidaires pour les cmbatre
*

29/11/2008 10:19:01 Signaler un abus
suite

Par Anonyme - barcelone

pour repondre aux commentaires de quelques un sur mon opinion anterieur, quelqu´un a lis les derniers opinions de fraid, ils justifies ses massacres pour irak, afganistan et bien sur palestine car des ressortissants americains, anglais, francais et bien sur isrsaeliens sont morts, c´est le comble de la stupidite humaine d´avoir ses pensees car 195 morts dont 27 etrangers, le reste sont citoyens indiens, mais sur avec un esprit tordue et sans concience morale, fraid pourrat trouver une raison de ses citoyens morts.
j´ai vraiment honte de partager se forums avec des gens de la taille de fraid, et vous france 24, la liberte d´expression et droit universal mais se droit quand il ait utiliser avec des propos laches, racistes et de incitation a la violence, ils devraient etre condamnes et eliminer de se forums.
et pour finir et repondre a quelque uns, l´extremiste doit etre lutter dans tout les sens que se soit, en israel pour les colons extremistes juis, pour les occidents de l´extreme droite, ou pour les fachislamisters arabes mais justifier ses actes en faisant comparaison sur ses conflits sont deux choses diferentes, et pour moi l´iran et un groupes car pour le moment ils ne representent pas une nation libre et democratique, ils ait diriges para un groupes de fanatiques qui sont la plus grandes menaces mondiales en se moment juste avec ses groupes fachislamistes.
ici en occident ont critique severement se qui se passe en irak avec les americains, mais pourquoi 144 deputes sur 195 irakis ont vote en faveur de continuer avec l´armee americaine jusqu´a 2011, seules les chiittes radicale fachislamistes al sader sont contres de se votes de support. moi qui etait toujours contres cette occupation americaines, me laisse un doutes, peut etre en occidents ont ait aveugle et notre vie aisee nous a fait oubllier que le monde et complexe et dangereux.
*

29/11/2008 09:24:40 Signaler un abus
les islamistes " de tout bord " se multiplient " .

Par tony - lyon

les islamistes ou plutôt ces criminelles fous sont de partout et peuvent surtout " frapper " n'importe quel pays .
cela me fait très peur .
*

28/11/2008 21:36:23 Signaler un abus
C'est vraiment énigmatique.

Par Elkhou -

je n'arrive absolument pas à trouver l'explication exacte de ce qui se passe!! des personnes armées se lançant dans de telles opérations risquée meurtrières et dangereuses avec l'idée déjà de mourir et quitter la vie après cela, c'est vraiment interpelant!! pourquoi ils font ça? c'est la question à laquelle aucun média ne répond!! bizarre non? on a beau écouter ces fameux mots :"terrorisme" et "terroristes", les explications sont toujours les mêmes, c'est ennuyeux! mais on ne sait pas pourquoi ils font ça et risquent leur vie ainsi, surement pas pour le plaisir, non? c'est ce qu'on doit chercher, la réponse du pourquoi.
*

28/11/2008 15:44:08 Signaler un abus
electios au PS

Par Grévisse - Burundi

Ce qui s'est passé au PS est une mauvaise image pour l'Afrique
*

28/11/2008 12:07:59 Signaler un abus
Je comprend pas

Par Hassaballah Abakar - Tchad/Ndjamena

Bonjour,je me suis habitué avec les films indien qui nous montre que l'amour le sens de notre existence dans la vie un homme ne peut jamais vivre seul il faut avoir obligatoirement au moins une femme a côté;mais ces eux mêmes viennent de nous montrer l'opposé de l'amour.je comdamne les preneurs d'otages et aussi les militaires qui ne reflechissent qu'a d'autre solution que de repondre par le feu(qui causera l'aumentation des nombre des victimes).
*

28/11/2008 12:07:49 Signaler un abus
Je comprend pas

Par Hassaballah Abakar - Tchad/Ndjamena

Bonjour,je me suis habitué avec les films indien qui nous montre que l'amour le sens de notre existence dans la vie un homme ne peut jamais vivre seul il faut avoir obligatoirement au moins une femme a côté;mais ces eux mêmes viennent de nous montrer l'opposé de l'amour.je comdamne les preneurs d'otages et aussi les militaires qui ne reflechissent qu'a d'autre solution que de repondre par le feu(qui causera l'aumentation des nombre des victimes).
*

28/11/2008 10:36:13 Signaler un abus
Raisons de ces attentats BIS...................

Par Josh - Canada

Rien a voir avec l'analyse de F..., la raison pure et simple de ces attentats est que des groupuscules Islamique fanatiques qui n 'acceptent pas la démocratie le monde d'aujourd'hui , ils veulent imposer leur mode de vie,quels que soit les moyens utilises,prétendre comme la fait Fraid c'est justifier leur action injustifiable inqualifiable,ces terroristes sont simplement et je vais mesurer mes mots des voyous crapule
ils ont assassiné déjà plus de 125 personnes plus de 300 blessés et Fraid essaye de justifier cela;
la lutte contre l'obscurantisme, est contre ces gens là, et ce sont des ISLAMISTES en PAS les JUIFS qui sont en cause que ce soit les Talibans Al-Qaïda, et tout ceux qui se revendique en leur nom de justicier , ce ne sont que des crapules sans respect pour la vie
*

27/11/2008 23:40:15 Signaler un abus
ras le Bol (suite et fin)

Par James - Paris/ France

Je comprends que l’objet des billets n’est pas de laisser la place à des analystes / spécialistes débattre indéfiniment, mais de proposer un espace ouvert à tout un chacun de s’exprimer librement sur l’actualité. Mais si cela permet de déverser ses commentaires de mauvaise foi, constituer de simplifications, de mélange des genres, d’inventions, de méconnaissances, de désinformations, de parti pris, de partialités, de contre-vérités et de subjectivités pour soit disant défendre une cause juste, alors cela est contraire aux idées humanistes du progrès collectif et de l’épanouissement individuel.

Je vais terminer sur 2 citations « réalistes », que je vais opposer afin de les rendre positives : si « […] ils oublient que l’Histoire est tragique » (Raymond Aaron) « nous aurons le destin que nous aurons mérité » (Albert Einstein).

Cordialement.
James
*

27/11/2008 23:39:09 Signaler un abus
ras le Bol (début)

Par James - Paris/ France

Bonjour à tous les commentateurs

il m'arrive très fréquemment de lire les réactions aux billets de France 24, afin de voir l'idée générale qui se dégage de l’actualité.
Aujourd’hui je m’insurge contre une forme de racisme déguisée qui consiste à faire dévier à tout propos un grand nombre de débat sur les juifs, ou sur l’état d’Israël, dès qu’un événement se produit dans le monde.
En l’occurrence, aujourd’hui, dans cette page (à 20h15 heure de Paris, il y a eu d’autres commentaires depuis et ils ne sont à priori pas concernés par ce billet), sur les attentats de Bombay, 6 commentaires sur 18 (soit 33 %) sont relatifs aux Juifs et/ou à Israël et/ou au conflit Israélo-palestinien !

Exemple avec le commentaire qui à déclenché la polémique sur cette page, celui de Fraid. Il condamne (avec raison) l’amalgame qui est fait entre une religion -l’Islam- et la violence des extrémistes qui en seraient les auteurs supposés ; et pour ce faire, il pratique lui-même subtilement ce qu’il condamne, sous-couvert de morale bien pensante.

Résultat, comme par enchantement, de tensions internes à l’Inde, Fraid, tente de faire passer une sorte de message subliminale, qui se traduit par un exemple hors-contexte, qui se voudrait facile à comprendre par tout le monde et où les bons et les méchants seraient clairement identifiés. Mais une vérité n’est jamais ni binaire, ni manichéenne.
Seul un esprit obtus et fermé peut imaginer tout comprendre et connaître LA solution.
Et le problème avec ce type de réaction d’une très grande malhonnêteté intellectuelle, c’est que cela dessert tout les combats menés même pour des cause justes ; assené ce type d’argument ne fait non seulement pas avancer le débat, ni ne rétablit la Justice, mais permet seulement à son auteur de se défouler gratuitement.
Le mal ainsi engendrer est bien pire que le bien supposé faire.
*

27/11/2008 23:35:19 Signaler un abus
De quoi parle t'on?

Par isa -

Je suis atterée par le niveau des commentaires des journalistes ................ des gens qui "semblaient parler ourdou" --> l'ourdou est l'hindi avec l'alphabet arabe. Il est parlé en Inde du Nord et au Pakistan principalement.
De là, on se souvient "vaguement" de la partition de l'Inde qui a tué des millions de personnes pour "séparer" les musulmans des hindous et créer le Pakistan. Les affrontements ou attentats entre les diverses religions sont fréquents en Inde. Il y a eu récemment des affrontements entre chrétiens et hindous dont on a à peine parlé. Bref du journalisme de bazar .... comme d'habitude
*

27/11/2008 22:55:11 Signaler un abus
Encore et toujours la théorie du complot

Par Patrick C. - France

Comme d'habitude, pour excuser l'horreur, certains nous sortent la théorie du complot. Après les US qui aurait fait sauter leurs tours, les indiens ont massacré leur population. Alors que les articles qui parlent de ces attentats restent mesurés (ils disent qu'ils ont été revendiqué par des musulmans, ils ne disent pas que c'est eux), vous partez dans une fumeuse théorie du complot. Le Pakistan n'est pourtant pas blanc comme neige dans ces histoires d'affrontement en général, et une partie de leur service secret restent dans une idée d'opposition frontale. Ce n'est pas une généralité, mais peu de monde suffit à foutre le bordel.
*

27/11/2008 22:54:27 Signaler un abus
GIGN !!! voilà la solution pour libérer les otages de airfrance.

Par mathias - montreal

Qu'on envoi le GIGN, au moins j'ai toute ma confiance en eux !!!
*

27/11/2008 22:30:35 Signaler un abus
je me suis dis, cette technique est deja vu, a l'oppose

Par Simon Mohammed - USA

que tous les media parlent de nouveau techniques.
est ce que je sais la verite, je ne pense plus qu'il y a une verite, elle est palpable et le plus fort a toujours l'avantage d'imposer sa verite.

deja vu,

L'utilisation des comdos bien entrainer comme ca, utilisant les petits bateaux a ete fait il y a environ 20 ans, un Comondo d'etat "I" a attaques an autre etat "T" pour tuer un home dans son etat "P" n ' a pas vue le jour a cette minute.

Maintenant est ce que le meme comondo est derrier ca, a entrainer et aider les meurtirier or just des gens ont copier la technique.

mais ce que je vois est que des etat ont etait destabiliser et je ne sais pas quand on va arreter ce factor de destabilization qui est abstrait pour le moment. Il faut prouver mais enfin..
*

27/11/2008 22:12:12 Signaler un abus
Ne plus etre Naif c'est Ne plus etre Complice.

Par un terrien - la bille bleu

comme souvent l'information est souvent "deformée" par les professionnels de l'information , les raisons de ces actes laches et hautement immoral sont quasiment toujours motivés par l'argent, pour ce cas je ne serait pas étonné que l'inde (car ce sont des attentats qui vise le peuple) paye pour des histoires de sou. l'alibi du "terrorisme islamiste" est trés pratique pour tout expliquer et tromper. et tous ceux qui adhere a ce genre de processus de desinformation sans exiger d'enquete serieuse permettent que ce manege continue. peut etre que l'inde paye pour la fabrication de la premiere voiture low cost j'ai nommé la NANO ou alors pour d'autre bidule, je sais ça peu paraitre debile mais ya eu pire pour faire couler le sang....
*

27/11/2008 22:06:04 Signaler un abus
attention aux habituell tentatives de destabilisation meurtriere

Par PUMBO - worlds company

comme souvent l'information est souvent "deformée" par les professionnels de l'information , les raisons de ces actes laches et hautement immoral sont quasiment toujours motivés par l'argent, pour ce cas je ne serait pas étonné que l'inde (car ce sont des attentats qui vise le peuple) paye pour des histoires de sou. l'alibi du "terrorisme islamiste" est trés pratique pour tout expliquer et tromper. et tous ceux qui adhere a ce genre de processus de desinformation sans exiger d'enquete serieuse permettent que ce manege continue. peut etre que l'inde paye pour la fabrication de la premiere voiture low cost j'ai nommé la NANO ou alors pour d'autre bidule, je sais ça peu paraitre debile mais ya eu pire pour faire couler le sang....
*

27/11/2008 21:56:53 Signaler un abus
ATTAQUE DE BOMBAY

Par Lorougnon - Cote d'ivoire/abidjan

C'est vraiment dommage de la part de ses personnes qui agissent de la sorte en tuant,de pauvres innocents qui ne s'attendaient pas a cela .Que les autorités prennent leurs responsabilités vis-a-vis de ses attaques qui ont endeuillées la capitale de l'inde.Et que le responsable de ses attaques soit sévèrement punis au nom de la loi souveraine d'un état de droit.Et que le térorisme soit banni a jamais dans cette région de l'asie.
*

27/11/2008 21:34:43 Signaler un abus
Ayez le courage de dire la verité...

Par Popollet - Genf

Jetons un regard sur les evenements en Somalie (Piraterie), au Cameroon, au Nigeria, Iraq, Algerie, Bolivie, Colombie, Haiti, Nepal, etc...la Solution a toutes ces choses est la JUSTICE...
Pour comprendre les Communauté Tripartite , jetons un regard une fois de plus sur le role de la France dans le Génocide de 1994 au Rwanda. Cette France parcequ'elle se sent si Superieure ne veut pas reconnaitre son role et se met en premiere ligne pour ACCUSER... si les autres n'ont rien dit, la France ne dira rien sur les degats causés par les Autres de la Communautés Tripartites...
Moi je pense aux pauvres Afrikains dans tout ca...Reveillés vous enfin MES CHERS DIKTATORS AFRIKAINS
sans le predire, mais un jour viendra ou la pauvre Afrik entrera dans la dance des Attentats et lá je crois que la Communauté Tripartite Internationale ne tiendra plus... les evenements en Somalie vont reflechir les Afrikains... ou passeront encore les Bateaux s'ils fuient la mer rouge et les cotes Afrikaines???
On ne resoud pas un probleme en prenant des basses dans le Menssonge, la calomnie, le mepris, la haine, la discrimination, le Racisme et etc...
Comme je disais deja, Barack Obama president des USA n'est pas une preuve de Pardon ou je ne sais quoi mais il serait IMPORTANT pour moi de voir un AFRIKAIN PAPE de l'eglise Catholique , un Juif Chancelier de l'Allemagne et le futur Roi d'Angleterre epousé une musulmane (car des Britaniques Musulmanes,ca existe aussi) cela pour moi aura une tres grande signification et de ces actions, viendront peu a peu les solutions du desordre actuel du mOnDe...
*

27/11/2008 21:29:58 Signaler un abus
Entre complots et mauvaise compréhension à la lecture ...

Par Laurent Szyster - Bruxelles

La pluspart des réactions à cet article ne concerne en rien les faits rapportés.

Le débat tourne encore et toujours autour de la véritable nature du terrorisme islamiste: machination monstrueuse, terrorisme dévoyant un noble idéal ou hoquet irrépréssible de l'Islam lui-même.

Qui mène le monde?

Quelques grands maîtres, une bande de brutes ou les idées.

Une minorité très vocale imagine les complots les plus absurde pour ne pas considérer la réalité.

D'autres, moins paranoïaques, imputent le terrorisme à l'oeuvre à une mauvaise compréhension des textes sacrés musulmans qu'ils couvrent parfois d'éloge dythirambique.

La troisième thèse n'est défendue ici que par d'autres brutes trouvant là l'occasion de faire parler leur préjugés racistes.

Malheureusement!

Car cela rend quasi impossible l'analyse raisonnée du terrorisme islamiste par la critique historique de la terreur dans l'Islam. L'élite coloniale hispanique n'ayant pas voix au chapitre en Europe, on peut sans problèmes expliquer en quoi cinq siècle de colonialisme génocidaire a légué un discour dominant raciste, une grande violence sociale et un long déni historique en Amérique Centrale.

L'histoire des sociétés arabo-musulmanes demande plus de délicatesse.
*

27/11/2008 21:27:37 Signaler un abus
Ayez le courage de dire la verité...

Par Popollet - Genf

La verité se cache tres loin dans l histoire... sous le pretexte d'avoir recu une mission CIVILISATRICE de DIEU, les Occidentaux sont allés hors de leur Continent et ont soumis d'autres peuples de la terre qui vivaient deja mieux sans leur arrivée...Ils ont appelés les populations de l'Afrik des "NOIRS" et continuent de le dire quand nous savons de nos jours qu'ils n'ont rien a voir avec la couleur noire que nous connaissons tous... ils se sont fait appeller "BLANCS" quand nous savons qu'ils ne sont pas blancs comme cette page dans laquelle nous lisons...Quelles sont étés les raisons de ce MENSSONGES? MEPRIS?
il est important de revoir toutes ces choses pour comprendre les raisons de la HAINE des peuples meprisés "DANTANT" mepri qui continue de nos jours... Les populations du Monde ont organisés des marches contre la guerre en Iraq mais cette "pensée savante de la COMMUNAUTÉ TRIPARTITE Internationale" est allée jusqu'au Conseil de securité de l'ONU pour mentir sur les ADM de Sadam pour justifier ce qu'elle a planifiée depuis des lustres... au mepris des peuples du Monde...
*

27/11/2008 20:28:03 Signaler un abus
État de droit contre accusations gratuites

Par SpyUK - UK

En Occident, on cesse de se vanter de vivre dans un État de droit mais quand survient un événement on oublie de mettre en pratique nos beaux discours.

Dans un État de droit, une personne est innocente jusqu'à preuve du contraire. On doit apporter des preuves hors de tout doute qui pousse un juge ou un jury à reconnaître la personne coupable d'un acte criminel. Toute personne à droit à un procès juste, équitable et transparent. C'est çà la justice en Occident.

Dans le présent cas, l'information est fragmentaire, on ne sait rien de la situation ni des individus qui agissent : comment pouvons-nous accuser, juger et condamner des personnes ou certains mouvements sur un coup de tête ? Les accusations de certains ne seraient même pas recevable devant la justice.

La démagogie n'est pas la justice.
*

27/11/2008 19:39:27 Signaler un abus
Bla bla bla

Par Anonyme - Frankfurt

Ca devient ennuyant à la fin!
Tjrs le même scenario; Un attentat spectaculaire; Un groupuscule sorti de nulle part; Un quelconque lien avec Al Quaida est trouvé;
des condamnations unanimes; des gens pour vomir leur haine sur l'islam; des musulmans pour chercher à justifier par des arguments parfois etranges...... et enfin des discours qui n'en finissent plus sur le fameux Clash des civilisations....
Je pense qu'on est en train de nous preparer une belle guerre mondiale...
*

27/11/2008 19:32:25 Signaler un abus
L'Islam se cache

Par Brad - Canada

Après un attentat aussi sanglant de la part de terroristes islamiques, l'Islam a t'il un représentant assez sérieux pour dénoncer ces actes de barbarie du moyens age. Non Il se cammouffle de peur de leur propre terroristes qui a leur tour pourrait goûter à cette médecine signer de leur propre main.
*

27/11/2008 18:59:20 Signaler un abus
Amalgame

Par Josh - Terre

Il est aberrant dans un événement qui n'a rien à voir d'assimiler Israël, tous nous savons que la religion Musulman Juive Chrétienne etc.. sont pacifique, mais la réalité est la des Islamiques radicaux avec un esprit d'un autre temps commettent les pires des atrocités au nom de leurs croyances,Le monde Musulman doit haut et fort condamner ces terroristes,et les commentaires ne disent rien d'autre que faire part de leur horreur de ce que se passe!! Fraid c'est sa haine qui le fait réagir,on doit condamner l'extrémisme, mais fait toujours le même amalgame à toutes les sauces cela devient du Racisme, Mats à raison dans un sens , mais il se trompe L'anonyme de Barcelone a parfaitement raison!!!!
*

27/11/2008 18:15:23 Signaler un abus
a anonyme de barcelone

Par mats - PARIS

Je crois que c'et toi qu'est dans la totale confusion. fraid a fait un exemple de l'extrémiste il voulait dire que l'extrémiste en générale est une bêtise quelque soit islamiste, chrétien, ou bien juif moi j’ai l’impression que pour toi dés que on parle des juifs que tu pette un plombe
il est vrais que les colons juifs ce sont des extrémistes même le gouvernement israélien le reconnais alors la bêtise et le manque de culture vient de toi. Et pour ton information aussi puis que tu parle de la culture l’IRAN n’est pas un groupe c’est un pays ok !! Je ne comprends pas à nos jours même on peut dire noir, arabe, chinois, jaune, rouge, musulman, chrétien mais dés qu’on dit juifs on est antisémite !!
*

27/11/2008 17:45:42 Signaler un abus
menace terroriste ISLAMISTE

Par ROBERT - PARIS

la menace terroriste ISLAMISTE est la plus grande menace à laquelle la communauté internationale est confrontées».IL FAUT SE REVEILLER EST S'UNIR POUR STOPER CE FLEAU RACISTE

Les gros titres de maliweb.net.

La diaspora malienne en France à l'élection Miss ORTM cuvée 2008 : Le Comité syndical de l'ORTM écarte Aïssatou Diaby au détriment de Taïta Fata (Bamako Hebdo, 29 Nov 2008) - C'est ce samedi, 29 novembre 2008, que le nom de la nouvelle ambassadrice de la beauté malienne "Miss ORTM 2008" sera connu. Ce sera au cours d'un spectacle qui aura lieu au Centre international de conférences de Bamako ...

Du rififi à l’Ensemble Kotéba d'Abidjan : Awa Sangho quitte les Go et divorce d'avec Souleymane Koly (Bamako Hebdo, 29 Nov 2008) - Les Go d'Abidjan sont nées des entrailles de l'ensemble Kotéba d'Abidjan fondé en 1974 par Souleymane Koly. Souleymane Koly voulait en faire l'héritier de la tradition malienne du Kotéba...

Baba Cissouma, directeur de publication du journal sportif "Match" : "Je veux être le meilleur journaliste sportif du Mali" (Bamako Hebdo, 29 Nov 2008) - Minianka, originaire de la région de Sikasso, précisément de Ourikila dans le cercle de Yorosso, les Cissouma sont d'une famille royale, puisque leurs grands parents étaient chefs de canton...

Le ministre de l'artisanat et du tourisme à Bamako hebdo : "Sans paix, il n' y a pas de développement du tourisme, c'est ce que Kidal a compris " (Bamako Hebdo, 29 Nov 2008) - Kidal a abrité cette année les festivités marquant la rentrée culturelle et le lancement de la saison touristique. Au terme des activités, nous avons posé quelques questions au ministre de l'artisanat et du tourisme...

M. Kouyaté
Modibo Kouyaté, un guitariste hors pairs : Le mari de Tata Bambo est l’un des virtuoses de la corde (Bamako Hebdo, 29 Nov 2008) - Il n'y a jamais eu d'instrumentistes dans notre famille. C'est un don qui m'est venu comme ça " confesse Modibo Kouyaté, l'as de la guitare au Mali. Modibo a vu le jour en janvier 1945 dans une famille de griots à Dioro ...

Tamani 2008 : Zouzou nominé dans la catégorie "meilleure inspiration traditionnelle" (Bamako Hebdo, 29 Nov 2008) - Après la sortie de son tout premier album ''Ouragan'', l'enfant de Gao a connu un succès phénoménal sur l'échiquier musical national et international. Comme on a tendance de le dire ''seul le travail paie''...

Partenariat Fondation Roiyomont-Esprit d'Ebène : Des artistes nationaux bouclent un mois de tournée en France (Bamako Hebdo, 29 Nov 2008) - Créée en 2004, la structure "Esprit d'Ebène" est un maillon essentiel pour la promotion de la culture. Dirigée au Mali par Moustapha Daff, cette structure vient de frapper un grand coup...

Excursion à Sélingué pour promouvoir l'allemand ! (Bamako Hebdo, 29 Nov 2008) - Pour la promotion de la langue allemande, 20 élèves et professeurs d'allemand du lycée Fily Dabo Sissoko, première école partenaire de l'Institut allemand pour la Promotion...

A. Chérif Haïdara
SOS pour Amadou Chérif Haïdara (Bamako Hebdo, 29 Nov 2008) - Tous les matins, depuis 1993, il fait réveiller les ségoviens dans son émission "Sogomadolo" puis " Dougoudjèkono " de 6 H à 8 heures sur la bande FM à Ségou. Sur la bonne humeur, il a aussi consolidé et renforcé les acquis du "Sinankouya" ...

A Singapour, les (gros) salaires du gouvernement revus en baisse ( 29 Nov 2008) - [Reuters] Les salaires des dirigeants politiques de Singapour, parmi les plus élevés au monde, vont être revus à la baisse l'an prochain en raison de la crise économique, rapporte lundi la chaîne NewsAsia...

Lutte contre la corruption dans la justice et dans la fonction publique : Un combat de longue haleine (L'Essor, 28 Nov 2008) - Aucun aspect de la vie socio-économique et du fonctionnement administratif n’a finalement échappé au feu roulant des états généraux sur la corruption. Deux thèmes ont particulière passionné les participants...

I. Ag Bahanga
Nord Mali : Bahanga veut rouvrir les hostilités (Le Républicain, 28 Nov 2008) - Alors que l’Etat malien et les porteurs de la médiation dans la crise du nord Mali affichent une confiance dans le processus de paix, le chef rebelle de l’ATNMC, qui s’était retiré en Libye, affirme son désaccord. Du fait que...

Maliens ivoiriens ou ivoiriens maliens ( 28 Nov 2008) - Lorsque l’on a eu un passé des plus glorieux, des plus prestigieux, il y a naturellement raison de s’en prévaloir et de s’en réjouir surtout quand le présent est fait d’amertume et que le futur semble bégayant. La vérité n’est...

3è journée des états généraux sur la corruption et la délinquance financière : Les corps en uniforme passés au crible (L'Indépendant, 28 Nov 2008) - «La corruption au sein des Forces Armées et de Sécurité». Tel est l’un des cinq thèmes débattus hier par les participants aux Etats Généraux sur la corruption et la délinquance financière au Mali...

Rois ou faiseurs de rois ! (2) : La dignité, rien que la dignité ! (Le Challenger, 28 Nov 2008) - Avant ce fameux congrès, la seule question qui taraudait les esprits, notamment ceux des sceptiques, était bien de savoir, si le président Dioncounda pouvait bien sauver son fauteuil ...

Plus de titres d'actualité

Rois ou faiseurs de rois ! (2) : La dignité, rien que la dignité ! (Le Challenger, 28/11/2008 ) - Avant ce fameux congrès, la seule question qui taraudait les esprits, notamment ceux des sceptiques, était bien de savoir, si le président Dioncounda pouvait bien sauver son fauteuil ...

Femmes et partis politiques : Des amazones a l'affût des mairies (L'Essor, 28/11/2008 ) - Les Maliennes réclament un quota conséquent sur les listes aux prochaines élections municipales. Les préparatifs des communales 2009 sont en cours à tous les niveaux dans les partis politiques. Déjà la commission...

Le Parisa dans l’Urd : Afin que le parti de la poignée de mains soit la première force politique du pays (Zénith Balé, 28/11/2008 ) - Enviée à travers le monde, notre démocratie ne manque pas pour autant de points faibles. Parmi tant d’autres, de nombreux partis politiques qui ne représentent qu’une concession ou un groupe d’amis. Face à ce phénomène, bien que très représentatif, le Parti d’Alliance ...

URD : Oumar Ibrahim Touré capitule (Soir de Bamako, 28/11/2008 ) - Si l’information se confirme, l’on peut affirmer, sans risque de se tromper, que l’Union pour la République et la Démocratie (URD) retrouvera sa sérénité en vue de faire face aux échéances futures, notamment les communales de 2009...

Le Pasj face à la présidentielle 2012 : Faute de présidentiable, l’Adéma sera la même qu’en 2002 (L'indicateur Renouveau, 27/11/2008 ) - Les élections présidentielles de 2012 risquent de connaître le même sort que celles de 2002 dans la famille de l’Adéma/PASJ. Confrontées à un problème de présidentiable qui puisse faire l’unanimité ...

URD : Oumar Ibrahima Touré fait amende honorable ! (Le Républicain, 27/11/2008 ) - Va-t-on vers un dénouement heureux dans l’affaire Oumar Ibrahima Touré, qui avait un tant soit peu, ébranlé le parti de la poignée de mains ? En tous les cas, tout porte à le croire d’autant que l’intéressé lui même s’y est...

L’après Me Hassane Barry à l’UDD : Le retour de la “dynastie“ des Coulibaly? (Soir de Bamako, 27/11/2008 ) - C’est désormais chose faite : le président de l’Union pour la Démocratie et le Développement (UDD), Me Hassane Barry, a enfin sa récompense du mérite. C’est que depuis 2002...

Vie des partis politiques au Mali : L’URD déménage dans son nouveau siège (Nouvel Horizon, 27/11/2008 ) - De sa création le 1er juin 2003 jusqu’à nos jours, l’Union pour la République et la Démocratie (URD) ne cesse de s’agrandir. Son ancien siège qui se trouve à N’Golonina en Commune II sur la rive gauche du fleuve Niger avec une seule salle de conférence avait de la peine à contenir ...

Une révélation de Dr Soumana Sako à Koutiala et Sikasso : "Ma tombe était creusée à Kidal" (L'Indépendant, 26/11/2008 ) - Miraculé du régime militaire qui voulait l'accuser d'atteinte à la sûreté intérieure de l'Etat, l'ex-premier ministre de la transition, Soumana Sako, sillonne actuellement le territoire pour rencontrer ses nombreux supporteurs ...

Perspectives électorales : Le Mouvement Citoyen dans la mouvance (Nouvel Horizon, 26/11/2008 ) - La classe politique semble avoir pris du recul par rapport à beaucoup de situations, notamment les problèmes relatifs à la crise au nord, ceux liés aux conditions de vie difficile, en particulier la vie chère...

Transformer le Mouvement citoyen en parti politique : Un autre irréalisme de ses responsables ? (Soir de Bamako, 26/11/2008 ) - “Si la cupidité ne tue pas, c’est que celui qu’elle habite n’est vraiment pas cupide”, constatait l’autre. la remarque semble aujourd’hui convenir parfaitement aux responsables du Mouvement Citoyen ...

Adéma-Section VI : Iba N’Diaye et Yacouba Diallo s’entredéchirent (Le Guido, 25/11/2008 ) - Au moment où les autres partis politiques sont en train de peaufiner leurs stratégies de campagne pour les municipales prévues en avril 2009, donc dans 4 mois, les militants Adema de la section VI sont divisés en deux clans...

L’Avenir Politique de l’ADEMA - PASJ : Alpha a t- il encore son mot à dire ? (Le Matinal, 25/11/2008 ) - Revenu d’Addis-Abeba, l’ancien président de la Commission de l’Union Africaine (UA), remplacé par le Gabonais Jean Ping, Alpha Oumar Konaré s’est enfermé dans un mutisme qui laisse les Maliens peu crédules...

Echiquier politique national : Adéma/URD : le face à face (L'indicateur Renouveau, 25/11/2008 ) - Les deux poids lourds de l’échiquier politique national affûtent leurs armes pour les batailles des communales et présidentielles. En plus de leur dénominateur commun, qui est d’engloutir le menu fretin de...

Union pour la République et la Démocratie : Oumar Ibrahim revient à de meilleurs sentiments La cassure évitée (Le Matinal, 25/11/2008 ) - L’Union pour la République et la Démocratie, un parti né après la déroute de l’Alliance pour la Démocratie au Mali (ADEMA) lors des élections présidentielles de 2002, retrouve son unité. Contrairement à certaines versions véhiculées par les détracteurs du parti...

Plus de titres d'actualité

Coupe UFOA : Les Aiglons quittent Bamako en ordre dispersé (L'Essor, 28/11/2008 ) - Un problème d'avion a contraint la délégation malienne à se scinder en deux groupes. Un premier contingent de 9 joueurs est arrivé mardi au Nigeria et les autres, 24h plus tard. Le coup d'envoi du tournoi de l'Union des...

Jeanne d’Arc de Bamako : Djofolo Traoré aux commandes (Soir de Bamako, 28/11/2008 ) - Aujourd’hui, on peut dire que tout est fin prêt pour toutes les 14 équipes qui vont rivaliser au cours de la saison sportive 2008-2009. Ainsi, après les recrutements de nouveaux joueurs en vue de se renforcer davantage...

Nos expatriés : Retour en force de Seydou Kéita (L'Essor, 27/11/2008 ) - Alors qu'il revient d'une longue blessure, le milieu des Aigles a frappé deux fois en autant de matches avec le FC Barcelone. La saison commence sous de bons auspices pour le milieu de terrain des Aigles, Seydou Keïta dit Seydoublen...

Match amical Mali-Algérie : Une présence hautement appréciée (Soir de Bamako, 26/11/2008 ) - A l’annonce de la liste des 20 joueurs des Aigles du Mali convoqués par le sélectionneur national, Stephen Keshi, et qui avaient disputé le match amical face à l’Algérie...

FIFA- FMF : Relever le niveau de l’arbitrage africain (Le Guido, 25/11/2008 ) - Du 10 au 16 novembre 2008, la Fédération malienne de football en collaboration avec l’instance mondiale du football (FIFA), a organisé un stage de recyclage à l’intention des instructeurs d’arbitres africains au centre...

Coup d'arrêt pour le Barça en championnat ( 24/11/2008 ) - Le FC Barcelone a concédé le match nul 1-1 sur sa pelouse face à Getafe. Surpris en première période, les Catalans sont revenus en seconde mi-temps grâce à un but de Keita. Comme prévu, Josep Guardiola était contraint de se passer de...

Le Mali se dote de trois nouveaux stades omnisports ( 24/11/2008 ) - [APA] Le Mali s’est doté de trois nouveaux stades omnisports de 4.500 places dont la série d’inaugurations a débuté samedi dans la ville de Bougouni (centre) sous la présidence du chef de l’Etat malien, Amadou Toumani...

CAN-féminine : la grosse désillusion des Aigles (L'Essor, 24/11/2008 ) - La sélection nationale a subi trois défaites en autant de matches de poule, terminant bon dernier du groupe A avec zéro point. Le sélectionneur national, Aly Diakité s'était fixé comme objectif d'atteindre au moins les demi-finales et...

Mamadou Ladji Cissé, l'un des animateurs du mouvement pour le développement du football au Mali (MODEF-Mali) : "La qualification des Aigles du Mali à la CAN et au Mondial 2010 passe par la mobilisation de nous tous" (L'Indépendant, 24/11/2008 ) - Mamadou Ladji Cissé est l'un des animateurs du Mouvement pour le Développement du Football au Mali (MODEF Mali) qui vient de voir le jour. Dans cet entretien exclusif qu'il a bien voulu nous accorder, il parle, entre autres, des objectifs et des visions de ce mouvement ...

Coopération sino-malienne : Le Stade omnisports de Bougouni de 4 500 places inauguré, samedi, par ATT (L'Indépendant, 24/11/2008 ) - Le Président de la République, Amadou Toumani Touré a procédé, le samedi 22 novembre 2008, à l'inauguration du stade omnisports de Bougouni d'une capacité de 4 500 places...

Affaire Djenèba Sacko : Une basketteuse victime de son ambition (Soir de Bamako, 24/11/2008 ) - Désir d’aller au professionnalisme, désir excessif d’argent, entêtement... Voilà autant de raisons qui ont poussé la basketteuse de l’équipe nationale Junior, Djénéba Sacko, à tenter une aventure inutile...

La corruption dans le football : Le Calcio et la Bundesliga dans la tourmente (L'Aube, 24/11/2008 ) - Dans la suite logique de notre dossier sur « La corruption dans le football : L’univers secret des matches truqués », nous parlons aujourd’hui, entre autres, de scandales qui ont éclaboussé le football italien et allemand...

Sport football … : La poisse ivoirienne (Mali Demain, 22/11/2008 ) - Les rideaux sont tombés il y a quelques jours, sur la deuxième édition de la coupe de l’Union Monétaire Ouest Africaine (UEMOA) de football face à de jeunes Eléphanteaux impériaux...

Mohamed Magassouba : "J'ai aimé la capacité de réaction des Aigles "B" (L'Essor, 21/11/2008 ) - Sportplus : Quels commentaires vous inspire le bilan du tournoi UEMOA ? Mohamed Magassouba : Pour un technicien il est tout à fait normal de commencer par le commencement c'est-à-dire l'aspect festif. Il faut reconnaître que ça été une...

Nomination de Habib Sissoko : La double récompense du mérite (Soir de Bamako, 21/11/2008 ) - L’année 2008 sera inscrite dans la mémoire du peuple malien, plus particulièrement, du monde sportif. En effet, les fédérations et associations sportives du Mali viennent d’être ...

Plus de titres d'actualité

L’Assemblée nationale et la crise financière internationale : Quelles conséquences pour notre pays ? (L'Essor, 28/11/2008 ) - Le ministre des Finances et son homologue de l'Économie, de l'Industrie et du Commerce ont analysé la situation. La crise financière internationale qui secoue notamment les pays développés mais dont les conséquences...

Crise financière Internationale : Le Mali à l’abri des effets directs, mais... (L'Indépendant, 28/11/2008 ) - Les députés ont voulu en savoir plus sur la crise financière internationale, ses répercussions sur l’économie malienne, le pouvoir d’achat et la vie des masses laborieuses ...

Communication sur les piliers de la corruption au Mali (Le Républicain, 28/11/2008 ) - Dans cette contribution fort intéressante et riche d'enseignements aux travaux des Etats généraux sur la corruption, l'honorable Konimba Sidibé propose cinq recettes miracles pour éradiquer la corruption au Mali...

Fraude douanière : A quoi sert le scanner ? (Zénith Balé, 28/11/2008 ) - «Nous ne comprenons absolument rien. Avant le scanner, nous n’avons pas eu de tels genres de problèmes. Avec son arrivée, nous en pâtissons car nous venons de perdre nos marchandises ...

Crise financière : Le gouvernement invité à s’expliquer (Soir de Bamako, 28/11/2008 ) - “La crise financière internationale et son impact sur le Mali”. C’est sur cette question d’actualité que le gouvernement a été interpellé au cours de sa plénière, par l’Assemblée nationale, le jeudi 27 Novembre 2008...

Cherté de la vie : L’urgence de rompre avec les anciennes pratiques (Nouvel Horizon, 28/11/2008 ) - Le Mali fait partie des pays les plus pauvres sur le continent africain, voire dans la sous-région. Pourtant, il est indéniable que ses potentialités de développement sont inestimables...

Attijariwafa bank-BIM SA : un partenariat gagnant gagnant (L'Essor, 26/11/2008 ) - Les performances commerciales remarquables ont permis au Groupe d'améliorer son résultat net part de 52,4% entre 2005 et 2007. Le nouvel actionnaire majoritaire de la Banque internationale pour le Mali...

Campagne agricole 2008 : Sous l’orage d’une gestion calamiteuse ! (Le Scorpion, 26/11/2008 ) - Lors de la confé-presse sur les estimations de production de la campagne agricole 2008, organisée le jeudi dernier à l’Azalaï Hôtel Salam, le ministre de l’Agriculture, le Pr. Tiémoko Sangaré s’est fortement réjoui des résultats théoriques...

Recherche pétrolière : Des indices qui suscitent l'espoir (L'Essor, 25/11/2008 ) - Les travaux de forage sont prévus pour la fin de l'année 2009 et le début de 2010. Ce n'est qu’à partir de ce moment que l'équipe pourra se prononcer sur l'existence de pétrole dans notre sous-sol. Quarante jours après sa prise de fonction, le ministre des...

Grève de 72 heures à Morila à compter de demain : Les travailleurs réclament 10 milliards CFA (Le Guido, 25/11/2008 ) - Rien ne va plus à la mine d’or de Morila qui a, pourtant, dépassé les attentes de sa production, selon des responsables de la société Randgold. C’est pourquoi, à quelques jours de sa fermeture, les travailleurs menacent d’aller en grève...

Visite du Premier Ministre à Ségou : Le riz sourit mais.....des défis à relever (Delta Tribune, 25/11/2008 ) - Le Premier Ministre Modibo Sidibé à la tête d'une forte délégation, a visité les parcelles rizicoles de l'Office du Niger et de l'Office Riz Ségou. Cette visite qui a consacré le lancement solennel de la moisson du riz...

Campagne agricole 2008-2009 : Un net recul de la production cotonnière ! (Le Challenger, 25/11/2008 ) - Selon le ministre de l'Agriculture, Pr Tiémoko Sangaré, le point noir de la campagne agricole 2008-2009 est la production cotonnière qui a connu un net recul par rapport aux années précédentes...

Initiative riz au Mali : Des céréaliers Nigérians, Mauritaniens et Sénégalais raflent la moisson (Aurore, 24/11/2008 ) - Le défi majeur de l’initiative riz reste encore celui de la commercialisation pour qui sait que, d’ores et déjà, des opérateurs céréaliers Maliens et de la sous région, (Nigérians, Sénégalais, Mauritaniens, entre autres), ont commencé à envahir le marché...

Le ministre des Mines, Mamadou Igor Diarra à propos de la recherche pétrolière à Taoudéni : "Les indices et l’ampleur des investissements nous incitent à l’optimisme (L'Indépendant, 24/11/2008 ) - Longtemps négligée par les autorités du pays, la recherche pétrolière a subi, depuis 2004, un coup d'accélérateur avec la création de l'Autorité pour la Recherche Pétrolière au Mali...

Succès éclatant de l’initiative riz : Tiémoko Sangaré annonce la victoire du Premier Ministre sur ses détracteurs ! (L'indicateur Renouveau, 24/11/2008 ) - Les détracteurs du Premier Ministre Modibo Sidibé, convertis en oiseaux de mauvais augure, prédisaient une catastrophe pour son projet baptisé « Initiative riz »...

Plus de titres d'actualité

Face au mari de son amante : Il mange du piment pour échapper (Zénith Balé, 28/11/2008 ) - Moribabougou est une banlieue de Bamako à l’intérieur de ce gros quartier nous avons de nombreuses petites localités baptisées diversement. Nous sommes dans l’une de ces localités du nom de Tidokonon...

Scandale à l’aéroport de Bamako –Sénou : Le député Gassama réclame 10 millions de Fcfa à SECURICOM (Nouvel Horizon, 28/11/2008 ) - Depuis un certain temps, une affaire défraie la chronique dans la presse malienne. Il s’agit de l’incident survenu à l’aéroport international de Bamako-Sénou entre ...

Le destin tourmenté de Sidiki (1): Les jumeaux de Bougary et de Mansamory (L'Essor, 28/11/2008 ) - Sidiki et Djigui avaient tout partagé depuis l'enfance. Jusqu'au moment où la politique se mit entre eux. Les croyants nous apprennent que ce qui arrive à un homme est le fait de Dieu. Nous devons donc savoir supporter...

Incendie au CHU Gabriel Touré : Plus de peur que de mal ! (Le Challenger, 28/11/2008 ) - Hier aux environs de 13 heures, un incendie - heureusement vite maîtrisé - a failli réduire en cendres l'ancien bâtiment de consultation. Le pire serait arrivé n'eût été l'utilisation rapide des extincteurs de feu...

Lutte contre l’insécurité en commune VI : Les grands voleurs Ousmane Téréta et Ladji Bagayogo cravatés (L'Indépendant, 28/11/2008 ) - C’est une lutte acharnée que les forces de police et de sécurité mènent contre les malfrats dans le district de Bamako. Car, à mesure que la série de fêtes marquant la fin de l’année s’approche...

Un burkinabé réclame son attestation à Tunis Air : Chronique d’un abus reconnu et dénoncé (Soir de Bamako, 27/11/2008 ) - Tunis Air fait-elle partie des compagnies maghrébines qui refusent de délivrer une attestation de débarquement, dès l’instant où le passager, muni de son billet retour, a été refoulé à partir d’une escale quelconque vers le...

Affaire du député Mamadou Awa Gassama : Les élucubrations d’un honorable (Aurore, 27/11/2008 ) - Le tout puissant député élu à Yélimané prétend aujourd’hui qu’une femme l’a agressé en premier. Et qu’en réaction, il l’aurait tout simplement rappelée à l’ordre. Qui l’eût cru ? Mamadou Awa Gassama, victime d’une agression venant d’une femme ! ...

Faits divers : Vols en série (L'Essor, 27/11/2008 ) - Le quidam a jeté son dévolu sur les ustensiles de cuisine et des ..... machines à coudre. Niamakoro est un quartier de la périphérie de Bamako où actuellement le banditisme semble avoir trouvé un terreau plus fertile et une...

Photo de la semaine : La doyenne et ses petits-enfants (L'Essor, 27/11/2008 ) - Mme Zié Diarra qui était la doyenne du District de Bamako est décédée le 7 novembre dernier à l'âge de 122 ans à Doumanzana. Dans certaines de nos sociétés, quand une personne âgée décède, ses petits-enfants miment ses faits...

Centre hospitalier universitaire Gabriel Touré : Deux manœuvres reconvertis médecins pratiquent des injections sur les patients (Aurore, 27/11/2008 ) - Ils étaient employés en qualité de manœuvres mais ils ont trouvé mieux pour s’enrichir vite et très vite : se faire passer pour des médecins et pratiquer des injections sur les patients...

Marché des cahiers scolaires : Le Ministre des Finances Abou Bakar Traoré est-il propre? (Le Renouveau, 27/11/2008 ) - Le marché des cahiers scolaires est attribué à Graphiques Industries suite à un avis d’appel d’offres de façade, les deux fabricants de cahiers qui étaient en lice ont faits des offres. Sur l’ensemble des...

Suite à un incident à l’aéroport : Le député Mahamadou H. G. Diaby porte plainte (Soir de Bamako, 27/11/2008 ) - Le 13 Novembre 2008, un incident survenait à l’aéroport international de Bamako-Sénou, mettant en cause le député de Yélimané, Mahamadou Hawa Gassama Diaby. L’intéressé vient aujourd’hui de déposer une plainte ...

Faits divers à Baco-Djicoroni : Abbas n’a plus de mouton de Tabaski (Soir de Bamako, 27/11/2008 ) - A Bamako, certains chefs de famille préfèrent attendre la dernière minute pour acheter leurs moutons de Tabaski. La raison n’est pas que financière, elle est aussi sécuritaire...

URD : Le calme avant la tempête (Le Scorpion, 26/11/2008 ) - Le parti des mains croisées, qui à suspendu son deuxième vice-président, Oumar Ibrahim Touré pour six mois, cherche par tous les moyens à minimiser cette affaire en se glorifiant...

Sambè sambè en France : Ce que les téléspectateurs ne verront pas (Le Républicain, 26/11/2008 ) - Organisé pour la première fois en France, dans une banlieue proche de la capitale Aulnay Sous Bois, le samedi 22 novembre, l’émission de l’ORTM à laquelle étaient présentes toutes les autorités consulaires et...

Plus de titres d'actualité

M. Kouyaté
Modibo Kouyaté, un guitariste hors pairs : Le mari de Tata Bambo est l’un des virtuoses de la corde (Bamako Hebdo, 29/11/2008 ) - Il n'y a jamais eu d'instrumentistes dans notre famille. C'est un don qui m'est venu comme ça " confesse Modibo Kouyaté, l'as de la guitare au Mali. Modibo a vu le jour en janvier 1945 dans une famille de griots à Dioro ...

Tamani 2008 : Zouzou nominé dans la catégorie "meilleure inspiration traditionnelle" (Bamako Hebdo, 29/11/2008 ) - Après la sortie de son tout premier album ''Ouragan'', l'enfant de Gao a connu un succès phénoménal sur l'échiquier musical national et international. Comme on a tendance de le dire ''seul le travail paie''...

Musique : Le groupe Mistral DJ veut promouvoir les femmes ''Pèkèlè'' (Le Challenger, 28/11/2008 ) - Après le très populaire album de Papa Gaoussou Diarra qui a chanté les louanges de la ''Bobaraba'', un jeune groupe ''Mistral-Dj'' d'inspiration ivoirienne veut, quant à lui promouvoir la ''Pèkèlè''...

Nèba Solo à la rentrée culturelle : "Kidal fait partie des villes agréables du Mali" (Bamako Hebdo, 22/11/2008 ) - L'enfant du Kénédougou et l'un des meilleurs bafonistes de notre pays, Nèba Solo, était à Kidal. Comme beaucoup d'artistes qui ont fait le déplacement, il était à son premier voyage à Kidal. L'enfant de Nebadougou n'était ...

Molobaly Traoré : "Je suis maintenant réquinquée" (Bamako Hebdo, 22/11/2008 ) - Après quelques moments de maladie, la star de la zone du Kala c'est-à-dire Niono est en pleine forme actuellement. Molobaly Traoré a eu le soutien de plusieurs bonnes volontés qui sont venues à son secours. ...

Dian Diarra : L’enfant prodige de Bafoulabé (Le Républicain, 20/11/2008 ) - Allah Ka Dian Diarra, artiste autodidacte, multi instrumentiste hors pair, devait, en principe, être connu de tous les Maliens. Mais, malgré son parcours impressionnant, il est encore au nombre des artistes maliens...

Musique malienne : Complexe d'infériorité ou méchanceté ? (Le Challenger, 20/11/2008 ) - Complexe d'infériorité ? Méchanceté ? L'émission ''Case Sanga II'' de la chaîne de télévision Africable, qui vient de s'achever, a été le facteur révélateur le plus récent d'un phénomène: le désamour du Malien pour ses musiciens face à des musiciens étrangers...

Fête de l’intégration autour du balafon à Sikasso : Le Burkina Faso se taille la part du lion (L'indicateur Renouveau, 19/11/2008 ) - A l’issue de sa cinquième participation au festival international « Triangle du Balafon », le « pays des hommes intègres » s’est offert le gros lot en enlevant le premier grand prix « Lamissa Bengaly » et le troisième prix de la compétition...

Concert au CCF : Le Super Biton de Ségou émerveille Bamako (Le Républicain, 17/11/2008 ) - Qui l’aurait cru, le Super Biton de Ségou n’a rien perdu de son talent. A la faveur d’un concert animé au centre culturel Français, le vendredi 14 novembre 2008, le Super Biton, l’orchestre emblématique de la capitale des...

Amadou et Mariam
Amadou et Mariam élargissent leur horizon avec "Welcome to Mali" ( 16/11/2008 ) - [AFP] Quatre ans après "Dimanche à Bamako", Amadou et Mariam sortent lundi "Welcome to Mali", un album brillant qui élargit l'horizon musical du couple malien et s'ouvre sur le formidable single "Sabali", produit par l'Anglais Damon...

Néné Saraman Diabaté rompt le silence : "Je n'ai jamais eu une quelconque relation amoureuse avec chérif Gadjigo" (Bamako Hebdo, 15/11/2008 ) - Néné Saraman Diabaté, est l'une des artistes les plus célèbres au Mali. Aujourd'hui, Néné Saraman est au centre de trop de commérage. Dans l'entretien qu'elle a bien voulu nous accorder, Néné accepte de...

''Africa'' de Modibo Diabaté dit Lagaré : Dans les bacs depuis le lundi 10 novembre (Bamako Hebdo, 15/11/2008 ) - Le chanteur Modibo Diabaté, a donné le jeudi 8 novembre dernier, à la Maison de la presse, une conférence de presse à l'occasion de la sortie de son tout dernier album. Après le grand succès de l'album précédent,...

Plus de 30 000 cassettes et DVD piratés saisis au Mali ( 13/11/2008 ) - [XINHUA] La Brigade mobile d'intervention (BNI) de la Douane de Sikasso, dans le sud du Mali, vient de saisir quelque 255 cartons contenant plus de 30.000 cassettes et DVD piratés à bord d'un véhicule en provenance de Lomé et Cotonou...

Musique –RAP : Le Petit Bruno s’internationalise (Le Guido, 11/11/2008 ) - Au Mali, s’il y a un rappeur qui s’est fait distinguer ces derniers temps, c’est bien Ibrahim Diallo dit Bruno. L’enfant de l’Hippodrome un quartier chic de Bamako, vient de participer au festival international « Afrique Musique A » qui s’est...

'Mougnou'' ou la patience, 3ème album de Yah Kouyaté : La dédicace ce soir au Palais de la culture à Bamako (Bamako Hebdo, 08/11/2008 ) - Originaire de Ségou, Yah, fille de Babaye Kouyaté, un fonctionnaire et de Kori Koné, fille unique de Penda Danté "la Jeli de Ségou". Elle est issue d'une grande...

Plus de titres d'actualité

Vie Politique à Ségou : Les Intentions en gestation (Delta Tribune, 25/11/2008 ) - La classe politique à Ségou commence à reprendre service, ce qui se comprend quand on sait que les élections municipales se dérouleront dans moins de six mois. Conciliabule et positionnement stratégique font partir du...

Atelier de concertations régionales sur le CSCRP (2007-2011), les OMD, le PDES (Delta Tribune, 25/11/2008 ) - Sous la présidence du Gouverneur de la région ayant à ses cotés la vice présidente de l’assemblée régionale de Ségou et en présence du Coordonnateur de la Cellule Technique CSLP...

Ségou ntènè : les brèves du Ségovien (Le Ségovien, 06/11/2008 ) -

Kadiolo : Une mystérieuse maladie ravage le bétail (Le 26 Mars, 04/11/2008 ) - La surveillance épidémiologie des maladies animales doit être une activité régulière des services vétérinaires entre autres acteurs du monde pastoral. Car, "prévenir, vaut mieux que guérir". Partant de ce principe, la...

Bankass : Guerre fratricide (Les Echos, 29/10/2008 ) - Rien ne va plus entre les élus de Bankass. La raison, les querelles politiciennes et de personne. Le député élu à Bankass, Hamidou Konaté, ne décolère pas contre le maire de Ouenkoro. A Bamako, beaucoup de responsables ne...

Village de N’Tomodo : La vie devient de plus en plus difficile (Le Quotidien de Bko, 24/10/2008 ) - Depuis la nuit du 8 au 9 septembre 2008 où il y’a eu un sinistre mémorable, tout se complique pour une population qui trimait déjà...

Fait divers : Climat d'insécurité à Kadiolo (L'Essor, 23/10/2008 ) - Coupeurs de route et voleurs de bétail troublent la quiétude des populations dans cette circonscription. Mais ils ont à qui parler. Les gendarmes de Kadiolo viennent de mettre aux arrêts deux individus armés qui tentaient de déposséder de leurs...

Nioro du Sahel : Un précieux appui de l’Union Européenne (Le 26 Mars, 21/10/2008 ) - Le projet de renforcement des capacités des collectivités territoriales des cercles de Diéma et de Nioro du Sahel pour un développement durable (PRECAD) a été lancé le 23 septembre dans la salle multifonctionnelle...

Carnet de voyage : Yélimané, ville insalubre (Le Républicain, 21/10/2008 ) - La première impression que vous aurez en arrivant dans la ville de Yélimané, c’est que cette localité ressemble à une ville insalubre. L’on dirait même que les services de la mairie n’existent pas...

Les activités des collectivités de la région de Ségou (La voix du Balanzan, 18/10/2008 ) - Sous la présidence de Maître Sékou Alou Diallo Président de l’organe exécutif de la Région de Ségou s’est ouverte la deuxième session ordinaire de l’Assemblée Régionale, le Lundi 8 septembre 2008 dans la salle de...

Circulation Routière à Bougouni : A quand la fin du désordre ? (Le RELAIS (Bougouni), 15/10/2008 ) - Dans notre précédente parution, il est fait cas de l’incivisme qui sévit à l’intérieur de la ville de Bougouni en matière de circulation routière. Ce problème qui ne cesse de prendre de l’ampleur est entrain de faire des...

La Gouvernance : Le service des transports de Bougouni en effervescence (Le RELAIS (Bougouni), 15/10/2008 ) - Au lieu de résoudre les grandes difficultés liées à l’absence d’adduction d’eau potable et de l’électricité qui sévissent les agents de l’ONT de Bougouni, le Directeur National des transports et de l’équipement...

Echos de nos régions : Concertations régionales sur la corruption et la délinquance financière Ségou dénonce l’inapplication des lois (Le 26 Mars, 14/10/2008 ) - Les responsables dans les sphères décisionnelles de l’Etat doivent renoncer à certains avantages...

Vie des régions : Le gouverneur de Gao sur la sellette (Le Républicain, 10/10/2008 ) - Le maire d’Ansongo, Amadou Harouna Maïga, lisant la motion du syndicat inter collectivité du cercle d’Ansongo, le 3 octobre, au siège du Prodéca, (Projet de développement du cercle d’Ansongo), avait signalé : ‘’ au plus haut niveau local...

Lutte contre les pesticides obsolètes : Opération de décontamination et de dépollution à la Base 102 à Mopti (L'Indépendant, 03/10/2008 ) - Le Centre national de lutte contre le criquet pélerin (CNLCP) vient de procéder à la Base 102 de Sévaré au lancement de l’opération de décontamination et de dépollution ...

Plus de titres d'actualité

A Singapour, les (gros) salaires du gouvernement revus en baisse ( 29/11/2008 ) - [Reuters] Les salaires des dirigeants politiques de Singapour, parmi les plus élevés au monde, vont être revus à la baisse l'an prochain en raison de la crise économique, rapporte lundi la chaîne NewsAsia...

Réflexions du compañero Fidel : Quand la montagne accouche d’une souris (Le 26 Mars, 25/11/2008 ) - Bush était tout réjoui d’avoir Lula à sa droite au dîner de vendredi. Hu Jintao, qu’il respecte du fait de l’immense marché que représente son pays, de sa capacité à produire des biens de consommation bon marché et ...

Forum Social africain : Niamey 2008 pour dire non à la mondialisation néolibérale (Le Républicain, 25/11/2008 ) - Du 25 au 28 novembre 2008, Niamey, la capitale du Niger, abritera la 5e édition du forum social africain. La manifestation de cette année qui regroupera les altermondialistes d’Afrique et du monde...

Visite de Bernard Kouchner : "La France participera volontiers à la conférence sur la sécurité dans la région sahélo-saharienne" (L'Essor, 24/11/2008 ) - Le ministre français des Affaires étrangères et européennes a effectué samedi une brève visite de quelques heures dans notre capitale. Bernard Kouchner qui était en provenance de...

La cabinet de Barack Obama, un air de déjà vu ( 24/11/2008 ) - [Le Point] Barack Obama porte avec lui l'espoir du changement. Mais les premières annonces concernant la composition de son administration commencent à faire douter certains électeurs de sa réelle volonté de...

International : Crise Ivoirienne : Après le report des élections : A quand le bout du tunnel ? (Le Républicain, 21/11/2008 ) - Le lundi 10 Novembre 2008, les acteurs de la crise qui secoue le pays se sont retrouvés autour du facilitateur Blaise Compaoré pour évaluer le chemin parcouru. ...

France-Rwanda: L’erreur de trop (Le Républicain, 20/11/2008 ) - Joshua Abdul Ruzibiza est un nom qui ne dit pas grand-chose à personne. Mais il planera encore longtemps sur les relations franco-rwandaises qui n’étaient déjà pas des meilleures. Et pour cause. Ce transfuge du FPR réfugié en...

G20 sur la crise financière : L’Afrique y a sa place (Le Républicain, 18/11/2008 ) - L’Afrique du Sud était le seul pays africain invité au sommet du G20 qui vient de se tenir à Washington sur la crise financière internationale. Un sommet arraché par le président Sarkozy, totalement arbitré par un...

Le président A. Touré
Le président Touré aux Journées européennes du développement : Afrique, le soutien de l'UE ne fera pas défaut (L'Essor, 17/11/2008 ) - L'Europe se dit prête à accompagner le continent dans ses efforts de développement malgré la crise financière. La 3è édition des Journées européennes du développement organisée par la...

Diplomatie malienne : Un dynamisme triomphant (Le Pouce, 17/11/2008 ) - La diplomatie malienne est très dynamique ces dernières années. Elle doit ses offensives à l’engagement et au professionnalisme du ministre Moctar Ouane des Affaires Etrangères et de la Coopération Internationale...

Etats-Unis: Hillary Clinton pressentie à la tête de la diplomatie d'Obama ( 15/11/2008 ) - [AFP] Hillary Clinton est fortement pressentie depuis vendredi pour prendre fin janvier la tête de la diplomatie américaine sous la présidence de Barack Obama, son ancien rival dans la course démocrate à la Maison Blanche...

Le G20 se mobilise face à la crise, première récession en zone euro ( 15/11/2008 ) - Les grands pays industrialisés et émergents (G20) vont s'efforcer d'apporter une concertée à la pire crise financière depuis 1929, dont témoigne l'entrée officielle en récession de la zone euro, pour la première fois de son histoire...

L’Afrique et le G8 face à face : Magnanimité de l’Occident (L'indicateur Renouveau, 14/11/2008 ) - On a « oublié » d’appeler l’Afrique à la réunion des puissances sur la nouvelle organisation de l’économie et des finances mondiales. Il serait plus juste de dire qu’on a pensé plus juste de convier ...

La sécurité routière en Afrique de l’Ouest : Une affaire de tous et de tous les Etats (Le Renouveau, 13/11/2008 ) - Du 03 au 04 Novembre dernier s’est tenue, au Centre International des Conférences de Bamako, la 1ère Assemblée Générale de l’Organisation pour la sécurité routière en Afrique de l’Ouest (OSRAO)...

Elections de Barack Obama : Honte aux chefs d’Etat africains ! (Le Matinal, 12/11/2008 ) - Chaque pays africain crie victoire après l’élection historique de Barack Obama, homme de couleur, candidat démocrate à la présidentielle américaine du 04 novembre 2008. Mais, cette victoire doit être une prise de conscience pour les chefs d’Etat africains...

Plus de titres d'actualité

VIDEO: JTV ORTM


JTV du 27 Novembre

MALI – RADIO LIVE !
La Chaine 2
Ecouter JEKAFO
Ecouter PATRIOTE
Ecouter BENKAN
AUTRES RADIOS
RFI Afrique
06h30 12h30 18h30 22h30

La Pensée du Jour
« Chacune de nos expériences a pour but de nous fortifier. »
(Le Républicain)
Mondial / CAN 2010

Classement Groupe 10
Pts J G P N Bp Bc Dif
Mali 12 6 4 2 0 13 8 +4
Soudan 9 6 3 3 0 9 9 0
Congo 9 6 3 3 0 7 8 -1
Tchad 6 6 2 4 0 7 11 -4
Charte de Kurukan Fuga
Première déclaration...
...des Droits de l'Homme
Publicité



Espace

Publicitaire

à saisir ...


Contactez-nous
Les autres titres de l'Actualité

Bamako Hebdo Plus

La diaspora malienne en France à l'élection Miss ORTM cuvée 2008 : Le Comité syndical de l'ORTM écarte Aïssatou Diaby au détriment de Taïta Fata 29 Nov 2008

Du rififi à l’Ensemble Kotéba d'Abidjan : Awa Sangho quitte les Go et divorce d'avec Souleymane Koly 29 Nov 2008

Baba Cissouma, directeur de publication du journal sportif "Match" : "Je veux être le meilleur journaliste sportif du Mali" 29 Nov 2008

Le ministre de l'artisanat et du tourisme à Bamako hebdo : "Sans paix, il n' y a pas de développement du tourisme, c'est ce que Kidal a compris " 29 Nov 2008

Modibo Kouyaté, un guitariste hors pairs : Le mari de Tata Bambo est l’un des virtuoses de la corde 29 Nov 2008


L'Indépendant Plus

3è journée des états généraux sur la corruption et la délinquance financière : Les corps en uniforme passés au crible 28 Nov 2008

Crise financière Internationale : Le Mali à l’abri des effets directs, mais... 28 Nov 2008

Conçu pour insuffler une nouvelle dynamique à la démocratie malienne : Le rapport Daba Diawara remis par ATT aux chefs d’institutions 28 Nov 2008

Lancement du réseau des femmes musulmanes d’Afrique : Elles demandent plus de participation dans la politique gouvernementale 28 Nov 2008

Mois de lutte contre le sida au Mali : De 1,5 milliard de F CFA le budget du HCNLS passera à 2,5 milliards en 2009 28 Nov 2008


Nouvel Horizon Plus

Scandale à l’aéroport de Bamako –Sénou : Le député Gassama réclame 10 millions de Fcfa à SECURICOM 28 Nov 2008

Cherté de la vie : L’urgence de rompre avec les anciennes pratiques 28 Nov 2008

A l’approche de la Tabaski : Attention aux voleurs de béliers ! 28 Nov 2008

Présidence du Mali démocratique : Après Alpha et ATT, à qui le tour ? 27 Nov 2008

Vie des partis politiques au Mali : L’URD déménage dans son nouveau siège 27 Nov 2008